Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 01:40

wallpaper 8857La louange à Allah, la salat et le salam sur le messager d'Allah ainsi que sur sa famille et ses compagnons et ceux qui les suivent.

 

Amma ba'd (quoi qu'il arrive comme chose, je vais vous citer ce qui suit) :

 

Voici pour toi ô toi le mouslim, quelques dalils sur la vilénie de cet acte ainsi que son interdiction, et tout particulièrement pour ceux qui demandent de l'argent au nom de la religion ou des orphelins ainsi que des pauvres, chose qu'Allah n'a pas ordonné ni n'en a chargé ses serviteurs. [1]

 

 Selon 'Aly qu'Allah l'agrée, le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) a dit :

"Celui qui demande quelque chose alors qu'il a de quoi se contenter, ne fait que rassembler des pierres chauffées du feu." 


 Alors ils dirent : Et quel est la quantité dont il se contente ?

Il dit : " Ce qui lui suffit pour son diner."

Rapporté par l'imam Ahmad (1253).

 

 Selon Abou Houreyrah qu'Allah l'agrée, le messager (salat et salam d'Allah sur lui) a dit :

"Celui qui demande aux gens de leur argent afin d'augmenter ses propres biens ne fait que demander de la braise. Alors qu'il minimise ou qu'il accumule en quantité" (c'est-à-dire qu'il a le libre choix tout en sachant ce qui l'attend)."

Rapporté par l'imam Mouslim qu'Allah lui fasse miséricorde (1041).

 

 Selon 'Awf ibn Malik al Ashja'y qu'Allah l'agrée, qu'il ait dit :

Nous étions huit ou neuf chez le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) alors il dit :

" Ne portez vous pas allégeance au messager d'Allah ?"

Et nous venions juste de lui porter allégeance avant cela alors nous dîmes :

Nous t'avons déjà porté Allégeance ô messager d'Allah.

Puis il dit: "Ne portez vous pas allégeance?"

Alors nous dîmes : Nous t'avons déjà donné pacte d'allégeance alors sur quoi le renouvellerons-nous ?

Il dit:" Que vous n'adoriez qu'Allah seul sans lui associer quoi que ce soit et que vous accomplissiez les cinq salats et que vous obéissiez- il dit un mot discrètement- et que vous ne demandiez rien aux gens!" 

Après cela j'ai certes vu certains de ceux qui étaient présent si leur fouet tombait ils ne demandaient à personne de le ramasser pour eux.

Rapporté par Mouslim (1043).

 

 Selon Abdoullah ibn Mas'oud qu'Allah l'agrée qu'il ai dit :

Le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) a dit : 

 "Celui qui réclame alors qu'il possède ce qui lui suffit, viendra le jour du jugement le visage griffé et balafré." 

Et ils dirent: Ô messager d'Allah! Et quelle est la quantité qui lui suffit ?

Il: "Cinquante dirhams d'or."

Rapporté par l'imam Ahmad (3675).

 

 Selon Abou Sa'id qu'Allah l'agrée, le messager d'Allah dit : 

 " Quiconque réclame quelque chose alors qu'il possède la valeur d'une once (200g) a certes importuné (les gens)."

Rapporté par l'imam Ahmad (11044)

 

 Un homme des Bani Asad rapporta que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) dit :

"Celui qui demande alors qu'il possède une once ou son équivalent a certes abusé."

Rapporté par l'imam Ahmad (16411).

 

 Et selon Houbshy ibn Jounadah qu'Allah l'agrée, que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) a dit :

"Celui qui mendie sans pour autant être pauvre c'est comme ci s'il mangeait de la braise."

Rapporté par l'imam Ahmad et ce hadith est présent dans le livre "as Sahih al musnad" de sheikh Mouqbil qu'Allah lui fasse miséricorde.

 

 Et selon Sahl ibn al Khanthaliyah al Ansary qu'Allah l'agrée, compagnon du prophète (salat et salam d'Allah sur lui), qu'il ait dit :

"Celui qui demande alors qu'il a de quoi s'en passer ne fait que qu'amasser plus de feu de la géhenne."

Et ils dirent: Ô messager d'Allah et quelle est la quantité qui permet de se passer de demander ?

Il dit : "Ce qui lui suffit pour un repas ou un dîner."

Rapporté par l'imam Ahmad (17625) et ce hadith est présent dans le livre "as Sahih al musnad" de sheikh Mouqbil qu'Allah lui fasse miséricorde.

 

 Selon Thawban qu'Allah l'agrée, selon le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) qu'il ai dit :

"Celui qui mendie alors qu'il est en mesure de s'en passer, cela apparaîtra sur son visage le jour du jugement."

Rapporté par l'imam Ahmad (22420) et ce hadith est présent dans le livre "as Sahih al musnad" de sheikh Mouqbil qu'Allah lui fasse miséricorde.

 

 Abou Houreyrah qu'Allah l'agrée rapporta que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) dit :

"Que l'un d'entre vous transporte sur son dos des fagots de bois est meilleur pour lui qu'il ne réclame de l'argent auprès de qui que ce soit. Et que cet argent lui soit donné ou non."

Rapporté par al Boukhary (1401) et Mouslim (1042).

 

 Et selon 'Omar qu'Allah l'agrée qu'il ai dit que le prophète lui fit un don, alors 'Omar lui dit: Donnes-le à qui est plus en besoin que moi.

Alors le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) lui dit :

"Prends-le! Et s'il te vient quelque chose de cet argent sans que tu ne l'aies demandé alors prends- le et enrichis toi avec. Si tu veux dans sa totalité ou si tu veux fais en la charité, mais ne le convoite pas ni ne le demande!"

Et Salim (fils d'Abdoullah ibn 'Omar) dit qu'Abdoullah ne demandait rien à personne et ne refusait rien de ce qui lui était donné.

Rapporté dans les deux recueils authentiques.

 

 Et selon 'Ata ibn Yassir d'après un homme des Bani Asad qu'il ai dit :

Je descendis en compagnie de ma femme à al Ghirqad et elle me dit :

Vas demander au messager d'Allah (salat et salam d'Allah sur lui) qu'il nous donne quelque chose à manger.

Alors ils se mirent à énumérer les choses dont ils avaient besoin.

Après cela je dirigeai vers le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) et je trouvai en sa compagnie un homme qui lui aussi demandai alors qu'il 'salat et salam d'Allah sur lui) lui répondait : " Je n'ai pas de quoi te donner."

Alors l'homme s'en retourna en colère tout en disant : Je jure que tu ne donnes qu'à qui tu veux !

Alors le messager (salat et salam d'Allah sur lui) dit : "Il se fâche sur moi parce-que je ne trouve pas de quoi lui donner? Celui d'entre vous qui demande alors qu'il possède une once ou son équivalent a certes été importun dans sa demande."

Alors 'Ata se dit : Nous avons une chamelle laitière, cela est meilleure qu'une once et une once représente une somme de quarante Dirhams.

Alors je m'en retournai sans rien lui demander.

Ensuite le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) nous vînt avec de l'orge de l'huile et le partagea entre nous.

Et cela dura jusqu'à ce qu'Allah nous enrichît.

Rapporté par Abou Daoud qu'Allah lui fasse miséricorde (1627). Et al Albany qu'Allah lui fasse miséricorde jugea ce hadith comme sahih.

 

Et c'est pour toutes ces causes que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) nous incita à travailler afin que chacun puisse se suffire à lui-même et n'ai rien à demander aux gens[2]

 

 Et selon Abou Abdoullah az Zoubeyr ibn al 'Awam qu'Allah l'agrée, qu'il dit que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) dit :

"Que l'un d'entre vous prenne ses cordes puis s'en aille en montagne afin de rapporter des fagots de bois sur son dos pour le vendre est meilleur pour lui qu'il ne mendie auprès des gens."

Rapporté par al Boukhary (674).

 

 Et selon Abou Houreyrah qu'Allah l'agrée que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) a dit :

"Daoud ne mangeait que du fruit de son travail."

 Rapporté par al Boukhary.

 

 Et selon lui toujours que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui) dit :

"Zakariya était menuisier."

Rapporté par Mouslim (2379).

 

 Et selon Miqdam ibn Ma'dikarib qu'Allah l'agrée que le prophète (salat et salam d'Allah sur lui a dit :

«Aucun d'entre vous ne mange de nourriture meilleure pour lui que celle obtenue par le salaire de son travail. Et le prophète d'Allah, Daoud (sur lui le salam) mangeait du fruit de son labeur."

 

Donc toutes ces preuves démontrent que la mendicité ou la demande sont illicites et font parti des grands péchés.


Alors que le mouslim prenne garde à lui-même du suivi des traces de Sheatane.

Gloire à Allah seigneur des mondes.

 

[1] Ntd: Ce jugement englobe aussi le fait de faire des quêtes, c'est-à-dire qu'un individu s'avance auprès des gens afin de récolter de leur argent pour quelle cause que ce soit, chose qu'Allah et son messager ne nous ont pas demandé de faire. A ne pas confondre avec l'incitation à faire des dons de soi-même à ceux qui sont dans le besoin, chose reconnue dans la religion et les preuves sur cela sont très nombreuses.

[2] NdT : Ne pas se méprendre dans la bonne compréhension de ces hadiths. C'est-à-dire que le travail est une noble chose sans pour autant en abuser au point de se détourner de ce pourquoi nous avons été crées et de ne se reposer que sur les causes au point d'en oublier que c'est Allah le Razzaq. Et aussi la hijrah est l'une des plus grandes causes d'obtention du rizq ainsi que talab al'ilm.


Ecrit et compilé par le frère de mérite Abou al Yemen 'Adnan ibn Hussein al Mousqary

Qu'Allah le préserve

Étudiant à Dar al hadith à Dammaj

Partager cet article

Repost 0
Published by abdelrahim.medine.over-blog.com - dans Actualités - أخبار
commenter cet article

commentaires