Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:52

Question :

Quel est le statut juridique de la chirurgie esthétique ?
Et quel est le statut du fait de l'apprendre ?
  

Réponse :

La chirurgie esthétique se classe en deux catégories :

  • La première concerne la chirurgie réparatrice des défauts physiques causés par les accidents, par exemple. Ce genre d'opérations peut être pratiqué car le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a autorisé une personne dont le nez avait été coupé lors d'une bataille de le remplacer par un nez en or.(1)

  • La deuxième englobe les opérations qui visent à embellir les personnes : elles ne visent pas à réparer un défaut physique ou une malformation. Ce genre est interdit et illicite. En effet, le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a maudit les femmes qui posent de faux cheveux, ainsi que celles qui épilent les femmes ou s'épilent, ainsi que celles qui tatouent les femmes ou se tatouent.(2) Ceci concerne tout ce qui vise à ajouter de la beauté à la personne et non à réparer un défaut ou une malformation.

Quant à étudier la chirurgie esthétique dans le cadre d'un cycle universitaire, il n'y a pas de mal à cela, à condition que la personne ne l'applique pas dans les cas interdits [par la religion]. Il faut aussi conseiller ceux qui veulent subir ces opérations de ne pas le faire en raison de leur caractère illicite ; et il se peut que si c'est un médecin qui prodigue le conseil, ce soit plus convaincant.

Fatwa de cheikh Otheimine
Fatâwa,vol.2, page 833.

(1) Rapporté par An-Nassâ'î dans le chapitre de la parure (n°5071).
(2) Rapporté par Abû Dâwûd dans le chapitre du fait de s'arranger les cheveux (n°3639). Et le hadith n°5491 rapporté par Al-Bukhârî ainsi que le n°3960 rapporté par Muslim appuient son sens.
copié de fatawaislam.com
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine

Partager cet article

Repost 0

commentaires