Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 02:43


The_moment_of_change_by_GKasput.gif La première condition est qu'il devrait savoir le jugement Islamique concernant ce qu'il impose ou interdit, puis il devrait seulement imposer que ce qu'il sait que la shari'ah impose et il devrait seulement interdire ce qu'il sait que la shari'ah interdit et il ne devrait pas compter sur ses goût ou coutumes en ce qui concerne cela. 

 

La deuxième condition est qu'il devrait connaître la situation de la personne à laquelle il s'adresse : est-elle celle qui devrait être imposé ou interdit, ou non ? Si il voit une personne dont il n'est pas sûr qu'elle soit responsable(moukalif) ou non, il ne devrait rien imposer sur elle jusqu'à ce qu'il le découvre. 

 

La troisième condition est qu'il devrait savoir de la personne qui semble être responsable : a-t-il fait l'action qu'il veut imposer, ou non ? 

S'il voit quelqu'un entré dans la mosquée et s'assoir et qu'il n'est pas sûr qu'il ai fait deux rak'ahs ou non, il ne devrait pas l'accuser ou lui dire de les faire, jusqu'à ce qu'il en sache plus. 

 

La quatrième condition est qu'il devrait pouvoir imposer ce qui est convenable et interdire ce qui est blâmable, sans entrainé le mal (ou tort) sur lui.

Si cela entraine le mal sur lui, alors il ne doit pas le faire, mais si il est patient et le fait, ceci est meilleur, parce que tous les devoirs sont soumis à la condition que l'on puisse les faire, parce qu'Allah dit ('interprétation de la signification) : 

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez," [ Al-Taghabun 64:16] 

"Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité" [ Al-Baqarah 2:286] 

 

La cinquième condition est d'imposé ce qui est convenable et interdire ce qui est blâmable ne devrait pas aboutir à un mal plus grand que de se taire.

Si cela en résultera alors il ne doit pas le faire, plutôt il ne lui est pas permis d'imposer ce qui est convenable et interdire ce qui est blâmable. 

 

Majmou ' Fatawa Al-Shaykh Al-'Uthaymine (8/652-654). 

traduction approximative

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine

Partager cet article

Repost 0
Published by abdelrahim.medine.over-blog.com
commenter cet article

commentaires