Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:16

Question :


Quelle est votre opinion de la femme et de l'Appel (da'wah) à Allâh -Gorifié soit-Il- ?


Réponse du Noble Chaykh 'Abdu-l'Azîz Ibn 'Abd-llâh Ibn Bâz -rahimahu-llâh- :


La femme est comme l'homme [en cela].

Elle a [sa part] d'obligation (wâdjib) dans l'Appel à Allâh, la recommandation (amr) du bien (ma'rûf) et la réprobation (nahy) du répréhensible (munkar).

Les preuves (adillah) du Coran et de la Sunnah englobe l'ensemble [des hommes et femmes] tant qu'elles ne spécifient [rien dautre] et les paroles des Gens de science en cela, sont claires (wâ
dih).

Parmi les preuves du Coran au sujet [de l'Appel à Allâh], [la] Parole [du] Très-haut : 

"Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable
 ..." (Coran : at-tawbah - Le Repentir n°9/71) 

Et Sa Parole -Glorifié soit-Il- :

"
Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allâh. ..." (Coran : âli 'imrân - La Famille de 'Imrân n°3/110) 

Elle doit donc appeler à Allâh par la Bienséance religieuse (âdâb char'îyyah) qui est [aussi] exigé de l'homme et avec cela, la patience (
sabr) et [l'espérance de récompense] (ihtisâb) d'après la Parole d'Allâh -Glore à Lui- :

"... Et soyez endurants, car Allâh est avec les endurants." 
(Coran : al-anfâl - Le Butin n°8/46)  

Et Sa Parole concernant Luqmân le sage [qui dit] à son fils :

"
Ô mon enfant accomplis la salât, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise !" 
(Coran : Luqmân n°31/17)

Et puis, il faut qu'elle observe autre chose : être un exemple (mithâlan) dans la pudicité ('iffah), [le port] du 
hidjâb, [la pratique de] bonnes actions ('amalu-ssâlh), l'éloignement de l'exhibition (tabarrudj) et la mixité (ikhtilât) avec les hommes qui lui sont prohibés [en fréquentation].

Et ce, pour que son Appel [à Allâh] par la parole (qawl) et l'acte ('amal) [soit à l'écart] de tout ce qu'Allâh lui a interdit.

Traduction : MUKHLI
SÛN
copié de mukhlisun.over-blog.com
Lien de la fatwah : Original

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:15

2372891487_1.jpgQuestion :

Y a-t-il des possibilités pour la femme de prêcher pour Allah, exalté soit-Il ?
 

Réponse :

Je ne connais pas d'interdiction à cela dès lors que l'on trouve une femme pieuse capable de faire la 
Da'wa pour Allah, exalté soit-Il.

Il faut qu'elle soit employée et rémunérée, et qu'on la charge de l'orientation des filles, car les femmes ont besoin de personnes de leur sexe qui les orientent, et il se peut que la présence de la femme entre les femmes soit plus profitable pour propager la 
Da'wa qu'un homme.

Il se peut aussi que la femme ait honte d'un homme, alors elle ne lui montrera pas ce qui la préoccupe.

De plus, il se peut qu'il y ait un empêchement qui ne lui permette pas d'entendre la 
Da'wa d'un homme, mais avec la femme qui prêche, c'est différent ; car elle peut rester avec elle [en tête-à-tête] et elle peut lui expliquer ce qu'elle a et ainsi elle sera plus influencée.

C'est une obligation pour celles qui ont la science parmi les femmes de s'occuper de cette mission qui est la 
Da'wa et l'orientation vers le bien, suivant leur possibilité, selon la Parole d'Allah :

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure des façons. » (1)

et Sa Parole :

« Dis : « Voici ma voie, j'appelle les gens (à la religion) d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. » » (2)

et Sa Parole :

« Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : « Je suis du nombre des Musulmans ? » (3)

Et Sa Parole :

« Craignez Allah, donc autant que vous pouvez. » (4)

Et les versets qui vont dans ce sens sont nombreux et ils englobent les hommes et les femmes, et Allah est Celui qui accorde la réussite.

Fatwa de cheikh Ben Baz
Recueil de Fatwas et d'Articles Divers (7/325,326)

(1) Les Abeilles, v. 125.
(2) Yûssuf, v. 108.
(3) Les Versets Détaillés, v. 33.
(4) La Grande Perte , v. 16.

copié de fatawaislam.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:14

2013710259_1.gif

Remarque préliminaire : Ceci est l'introduction rédigée par Cheikh El Fawzane (membre du conseil des Grands Savants d'Arabie Saoudite), pour l'ouvrage du Cheikh Rabi' Ibn Haadi El Madkhali(Ancien président du département de la Sunnah de l'Université Islamique de Médine), intitulé : "La méthodologie des prophète dans l'invitation (des gens) vers Allah".

NB : je remercie particulièrement le frère Abou Hammam pour l'effort qu'il a fourni dans la numérisation de cette introduction. Qu'Allah l'aide et le protège !

Louanges à Allah, Seigneur des mondes, qui nous a commandé de suivre Son Prophète et de prêcher conformément à Sa voie. Prière et paix sur notre Prophète Mohammed et sur sa Famille ainsi que ses Compagnons et ceux qui suivent son chemin de la meilleure manière jusqu'au jour de la rétribution.


L'appel à Allah est le chemin qu'ont suivi les prophètes, paix sur eux, et leurs successeurs, comme a dit Allah, Le Très Haut : 

« Dis: Ceci est ma voie, j'appelle ( les gens à la religion ) d'Allah avec clairvoyance , moi et ceux qui me suivent, et pureté à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs. » [ Youssouf - V 108].

Nul doute!

L'appel à Allah est l'objectif principal et fondamental de tous les envoyés et de ceux qui les suivent, et ceci afin d'amener les gens des ténèbres à la lumière, de la mécréance à la croyance, de l'association a l'unicité (1) et de l'enfer au paradis.

Cet appel de l'Islam repose sur des bases précises qui doivent être rigoureusement appliquées; Si l'une de ces bases venait à manquer, alors cette da'wa (2) ne sera pas correcte et ne produira pas les fruits désirés, et ce, malgré les efforts déployés et le temps qu'on y a consacré.

C'est une réalité que l'on peut observer dans de nombreux cas, où cette da'wa n'est pas conforme aux directives enseignées par le Coran et la Sunna.

Les piliers sur lesquels repose cette da'wa authentique, comme nous l'a indiqué le Coran et la Sunna, se résument ainsi:

1bouton.900.gif  LA SCIENCE (3) (requise pour prêcher l'Islam)


Il va de soi que l'ignorant ne peut en aucun cas prêcher, car Allah a dit dans le verset cité ci dessus: 

« Dis : ceci est ma voie, j'appelle (les gens à la religion) d'Allah avec clairvoyance... ». 

Dans ce verset le mot "basîrah" traduit par "clairvoyance" désigne la science, la connaissance, le savoir. Ainsi, la possession de ce savoir est indispensable car celui qui prêche va être inévitablement amené à débattre avec des savants égarés qui vont tenter de le troubler par le moyen du faux ( arguments futiles ) et du doute, et ceci afin de repousser la vérité.

Allah a cite dans son livre saint :

« Et débat avec eux de la meilleure façon » [les abeilles - V 125]

Le Prophète, que la paix et la bénédictions d'Allah soit sur lui, a dit à Mou'adh (4) (qu'Allah soit satisfait de lui):

« Tu vas certes rencontrer un peuple qui appartient aux gens du livre (5)(...) »

Ceci nous démontre que si le da'i ( celui qui fait da'wa ) ne possède pas suffisamment de connaissances pour faire face à chaque doute et réfuter toutes les oppositions, alors il sera battu à la première rencontre et sera stoppé au début de son chemin.

2bouton.900.gif  LE COMPORTEMENT ( pratiquer soi-même ce vers quoi on appelle )

Le da'i doit être un exemple parfait, c'est à dire que ses paroles doivent être en accord avec ses actes. Dans le cas contraire, ses actes deviendront des preuves contre lui même.

Allah commanda à son Prophète Chu'ayb, paix sur lui, de dire à son peuple:

«(...) Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la reforme autant que je le puis (...) » [ S Houd V 88]

Et Allah a dit à son envoyé Mohammed ( paix et bénédictions d'Allah sur lui) : 

« Dis: en vérité, ma prière et mon adoration, ma vie et ma mort appartiennent à Allah Seigneur des mondes. A Lui nul associé ! Et c'est cela qui m'a été prescrit et je suis le premier à me soumettre » [ S les bestiaux - V 162,163 ] 

« (...) Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle (les gens) vers Allah et fait bonne œuvre (...) » [ les versets détaillés V 33 ]

3bouton.900.gif  LA PURETE DE L'INTENTION ( Ikhlâss ) (6)

Cette mission doit être effectuée uniquement en vue de l'agrément d'Allah.

L'ostentation, la recherche de la notoriété et le souhait de gravir les échelons de la classe sociale, de s'emparer du commandement et tout ce qui fait partie des convoitises de cette vie d'ici-bas ne peuvent et ne doivent être l'objectif du prêcheur.

Car si une de ces ambitions venait à se concrétiser, alors cet appel serait accompli sans sincérité et deviendrait un moyen d'assouvissement de ses propres désirs.

Allah, pureté à lui, nous a informe que ses prophètes disaient à leurs communautés : 

« Je ne vous demande pour cela aucune récompense »

4bouton.900.gif  LES ETAPES ( commencer par le plus important)

Le da'i doit débuter par la réforme de la croyance et ceci en recommandant d'adorer Allah avec sincérité et en interdisant l'association ( Chirk ).

Dans un second temps, il exhorte les gens à l'accomplissement de la prière, au versement de l'impôt rituel (zakât), au respect des obligations religieuses et à l'abandon des interdictions.

Ce chemin n'est autre que celui emprunté par l'ensemble des prophètes comme Allah a dit:

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, (pour leur dire) : Adorez Allah et écartez-vous du taghut (7) (...) » [S les abeilles - V 36] 

« Et Nous n'avons envoyé avant toi aucun messager à qui nous n'ayons révélé : "Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc" » [ Les prophètes - V 25].

Et lorsque le Prophète, paix et bénédictions d'Allah sur lui, envoya Mou'adh au Yémen, il lui dit :

" Tu vas certes rencontrer un peuple qui appartient aux Gens du Livre. Commence donc par leur prêcher le témoignage de la foi: " il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et je suis l'envoyé d'Allah ". S'ils acceptent, alors enseigne leur qu'Allah a imposé cinq prières à accomplir de jour comme de nuit. S'ils acceptent, alors enseigne leur qu'Allah a légiféré le versement de l'impôt rituel (Zakat) qui doit être pris des gens riches pour être donné aux pauvres de leur communauté ". 

On remarque également que dans sa vie et son parcours, le Prophète, paix et bénédictions d'Allah sur lui, fut le meilleur exemple, et a accompli sa mission de la meilleure manière, en restant à la Mecque durant treize années pendant lesquelles il appela les gens à l'unicité d'Allah et à l'abandon de l'association avant de leur ordonner la prière, le versement de la Zakat, le jeûne et l'accomplissement du pèlerinage et surtout, avant de leur interdire l'usure (riba), la fornication ( zina ), le vol et le meurtre.

5bouton.900.gif  LA PATIENCE, L'ENDURANCE, ET LA PERSEVERANCE (8)

Le da'i va être inévitablement confronté à des adversités, car il faut prendre conscience que ce n'est pas un chemin tranquille qu'il va emprunter, mais bien plutôt un chemin semé d'embûches, de dangers, de souffrances et d'incertitudes.

Observons ainsi les meilleurs exemples, c'est-à-dire les Prophètes ( paix et bénédictions d'Allah sur eux ) :ils ont dû faire face au moqueries et aux préjudices de leurs peuples, comme il est relaté dans le Coran: 

« On s'est moqué de messagers venus avant toi. Et ceux qui se sont moqués d'eux, se virent frapper de toutes parts par l'objet même de leurs moqueries » [ Les prophètes - V 41 ] 

« Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs; Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vint (...) » [ Les bestiaux - V 34]

Ceux qui suivent les prophètes, seront donc confrontés aux mêmes difficultés et épreuves. Ces difficultés seront proportionels aux efforts déployés dans la da'wa (9).

6bouton.900.gif  LA SAGESSE (10)

Afin de transmettre le message de la meilleure façon, le da'i devra avoir un caractère vertueux et faire preuve de sagesse. Allah, le Très Haut, commanda à Moussa et Haroun, que la paix et le salut soit sur eux, d'avoir ces mêmes qualités pour faire face au plus mécréant des hommes, à savoir : Pharaon, qui prétendit être le seigneur des hommes.

Allah, pureté à Lui, dit : 

« Puis, dites-lui une parole douce, peut être se rappellera-t-il ou (Me) craindra-t-il » [Ta Ha - V 44 ]

Puis Allah dit à Moussa, paix et salut sur lui: 

« Vas vers pharaon, vraiment, il s'est rebellé ! Puis dis-lui: " Voudrais tu te purifier ? Et que Je te dirige vers ton Seigneur afin que tu Le craignes ? » [ s 79 - V 17, 18,19] 

« C'est certes par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu as été si doux envers eux. Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. » [La famille d'Imrane- V 159]

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle ( les gens ) au sentier de ton Seigneur (...) » [ les abeilles - V125] 

« Et tu es certes d'une moralité éminente » [ La plume - V 41]

7bouton.900.gif  L'ESPERANCE ET LA CONFIANCE

Le da'i ne doit pas désespérer du résultat de sa da'wa ou de la guidée de sa communauté, de la même façon qu'il ne doit pas désespérer de l'aide d'Allah, pureté à Lui, et ce, même s'il s'écoule un temps considérable sans qu'il n'y ait de résultat apparent. Encore une fois, le meilleur des exemples dans ce cas est celui des envoyés, paix et salut sur eux.

Noé, paix sur lui, demeura 950 ans au milieu de son peuple pour leur prêcher l'unicité d'Allah, pureté à lui.

Notre Prophète Mohammed, paix et bénédictions d'Allah sur lui, lorsque les préjudices des mécréants se multiplièrent, l'ange des montagnes vint à lui , pour lui demander la permission de les écraser en rabattant les flancs de la montagne sur eux, Mohammed, paix et bénédictions d'Allah sur lui, lui répondit :

« Non, mieux vaut leur accorder un délai, peut être qu'Allah désignera parmi leur descendance des hommes qui l'adoreront sans rien lui associer ».

Cette da'wa nécessite donc de posséder ces qualités que sont la confiance et l'espérance, dans le cas contraire, la déception et l'impatience seront la cause de l'abandon de cette da'wa.

Tous les points précédemment développés, qui définissent la méthode employée par les envoyés dans leur da'wa, devront obligatoirement constituer la base même de ce travail. Et si négligence il y a ( dans l'application de ces points ), alors l'échec sera le seul résultat de ces vains efforts. 

La preuve la plus évidente à ce sujet est celle des différents groupes musulmans d'aujourd'hui qui ont établi leur méthodologie et leur programme d'une façon divergente de la méthodologie des prophètes.

Ces groupes ont négligé l'importance de la croyance authentique, appellent à des points de "seconde importance" et ont commencé à prêcher la reforme de questions latérales: Parmi ces différents groupes, il y a ceux qui prêchent la reforme des lois (gouvernementales) et de la politique, et réclame l'application des peines du code pénal islamique, ainsi que l'observance de la chari'a ( la loi musulmane ) dans la société.

Ceci, nul doute, est un pôle essentiel, seulement ce n'est pas le plus important: - Comment peut-on exiger l'application de la Shari'a sur le voleur et le fornicateur avant même de l'exiger sur l'associateur ( celui qui donne des associés à Allah, pureté à Lui ) ?

Comment peut-on revendiquer l'application de la Shari'a sur deux personnes qui se disputent à cause d'un litige portant sur des moutons, avant de revendiquer l'application de la Shari'a sur les adorateurs d'idoles et des tombes, et ceux qui nient les Noms et les Attributs d'Allah ou qui déforment leurs sens et significations ?

Est ce que ces derniers ne commettent-ils pas un crime plus grave que ceux qui boivent de l'alcool ou qui volent ?

Ce sont certes des infractions dans le droit des humains, mais le Chirk et le fait de nier les attributs d'Allah sont des infractions (blasphèmes) dans le droit du créateur, Pureté à Lui.

Et chaque musulman se doit de connaître cette règle fondamentale :

« Le droit du Créateur est en priorité sur les droits des créatures » 

Sheikh-ul-Islam Ibn Taymiyya, dans son livre intitulé "Al Istiqâmah" (11) dit : « La présence de ces péchés avec l'exactitude et la validité du Tawhid est mieux que la détérioration du Tawhid avec l'absence de ces péchés ».

La confirmation de cette règle est prouvée par ce verset : 

"Certes Allah ne pardonne pas qu'on lui donne des associés. En dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut " [ S les femmes - V 116].

Et parmi les autres groupes musulmans, en voici qui se réclament de la da'wa, mais qui, malheureusement, suit une voie qui diffère également de celle des envoyés. En fait, ils ne considèrent pas la croyance ( 'aqida ) comme étant le point le plus important et s'intéressent essentiellement aux différentes formes d'adorations basées sur des méthodes inspirées du soufisme.

Ils consacrent également leurs efforts à des sorties et visites, et ceci dans le but d'attirer le maximum de gens sans se préoccuper de leurs croyances.

Toutes ces voies sont des innovations. elles prennent comme point de départ des préoccupations, des sujets que les messagers laissaient pour la fin.

Pour bien comprendre les fautes de ces groupes, nous pouvons prendre l'exemple d'un docteur qui veut guérir le corps d'un malade dont la tête a été coupée !!!

Cela reflète parfaitement la situation actuelle, car la croyance est à la religion ce que la tête est au corps.

Par conséquent, ce qui est demandé à ces différents groupes est de corriger leur compréhension en revenant au Coran et à la Sunna avec la compréhension de nos pieux ancêtres ( Salaf-us-Salih )(12) afin de connaître la voie des envoyés dans ce travail qu'est la da'wa.

Et c'est ainsi qu'Allah, pureté à Lui, nous a informé que le commandement et l'autorité ( qui est le pivot et l'axe de la da'wa du premier groupe que nous avons cité précédemment ) ne peuvent se concrétiser que par la purification de la croyance et ceci en adorant Allah seul, sans rien lui associer.

Allah, Le Très Haut, dit : 

« Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leurs donnera la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnera force et suprématie à leur religion qu'Il a agréée pour eux. Il changera leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite ce sont ceux-là les pervers » [ La lumière - V 55]

Ainsi, les gens qui veulent établir un Etat Islamique avant de purifier la terre des croyances idolâtres, et avant de faire disparaître toute forme de dévotion aux morts et d'adoration des tombes - ce qui ne diffère pas de l'adoration de Al Laat, Al Uzza et Manaat ( idoles citées dans le Coran, sourate l'étoile verset 19 et 20 ) - veulent accomplir une chose impossible.

Cet état de fait est parfaitement bien symbolisé par les vers suivant : Et celui qui veut acquérir la grandeur sans effort a perdu son temps dans la recherche de l'impossible.

Certes, l'application de la Shari'a, l'application du code pénal, la mise en place d'un Etat Islamique, le fait de faire respecter les interdictions religieuses, le fait de faire respecter les obligations religieuses...

Tous ces points sont inclus dans les droits de l'Unicité d'Allah (Tawhid), le complètent et en sont son résultat. Par déduction, comment peut-on délaissé l'essence du Tawhid et s'occuper et se concentrer sur ce qui en est le fruit et la conséquence ? !

Ce que je remarque dans ce qui est la cause de la déviation de ces différents groupes de la voie des prophètes, est leur ignorance de cette même voie.

Il est donc évident que l'ignorant ne peut en aucun cas être da'i, comme nous l'avons vu précédemment, la condition la plus importante pour prêcher dans cette voie, est la science et ceci conformément au verset déjà cité : 

" Dis ceci est ma voie, j'appelle ( les gens à la religion ) d'Allah avec clairvoyance (..) "

Donc la qualité essentielle que doit posséder le da'i est la science (13).

On voit également que ces groupes sont rattachés à une da'wa qui se différencie l'une de l'autre, chacun s'étant fixé un plan bien précis.

Et tous ceci a pour résultat inévitable la transgression de la voie du prophète ( paix et bénédictions d'Allah sur lui ).

Cette voie est unique, elle ne contient aucune division et aucune divergence comme Allah la dit dans le verset précèdent: « Dis : ceci est ma voie(...) » 

Donc, ceux qui suivent cette voie unique, ne peuvent être en désaccord, car ne sont en désaccord que ceux qui ne la suivent pas, Allah, Le Très Haut dit :

« Et voilà mon chemin dans toute sa rectitude, suivez le donc, et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de sa voie » [ Les bestiaux - V 153].

Et il est évident que ces divisions sont dangereuses pour l'Islam car elle lui donne une mauvaise image qui peut repousser celui qui désire se convertir. Il doit être rendu clair que ceci n'a rien avoir avec l'Islam, Allah, Le Très Haut, dit : 

" Ceux qui dissocient leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n'es responsable en rien " [ Les bestiaux - V 159 ]

L'Islam incite à l'union entre les musulmans sur la vérité, Allah dit : 

« Et cramponnez-vous ensemble au câble d'Allah et ne soyez pas divisé » [S 3 - V 103] 

Lorsqu'il s'est avéré inévitable de mettre en évidence cette vérité, un groupe de savants a entrepris, avec ardeur et endurance, d'avertir ces groupes de leurs erreurs et de leurs déviations de la voie des prophètes, et ceci afin qu'il revienne sur la vérité ( la vérité étant l'objectif du croyant sincère).

Nous connaissons, parmi les savants qui ont décidé d'effectuer cette tâche essentielle, en conformité avec la parole du Prophète, paix et bénédictions sur lui, " la religion est bon conseil ", le Sheikh Rabi' ibn Hadi, qui a expliqué et détail la voie des Prophètes dans la da'wa comme elle est apparue dans le Coran et la Sunna.

Il a également analysé les méthodologies des différents groupes, en démontrant, par des arguments irréfutables, leurs divergences et leur éloignement du chemin des Prophètes.

Ce livre se présente donc, louanges à Allah, comme étant parfait dans la signification, complet pour celui qui aspire à la vérité, et est une preuve contre celui qui s'entête et s'enorgueillit.

Nous demandons à Allah qu'Il nous renforce avec Sa science, et qu'Il nous élève par elle.

Paix et bénédictions sur notre Prophète Mohammed et sur sa famille et ses compagnons.

Notes

(1) L'unicité (Tawhid) est le noyau de l'Islam, elle se divise en trois parties: L'unicité d'Allah dans Ses actions (création, gérance etc.). L'unicité d'Allah dans l'adoration (Allah seul mérite d'être adoré). L'unicité d'Allah dans Ses Noms et Attributs.
(2) Da'wa : ce mot exprime l'action de prêcher la religion et d'appeler les gens à se conformer à ses lois.
(3) 'Ilm: ce terme qui a pour signification la science en général, désigne ici la connaissance du Coran et de son interprétation, du hadith, du Fiqh et de ses bases , de la croyance etc...
(4) Hadith rapporté par Boukhari et Mouslim. Lorsque le Prophète ( pbsl ) envoya Mou'adh Ibn Djabal au Yémen pour prêcher l'Islam, il lui dicta quelques conseils (cf le hadith ) et ce en l'an 10 de l'hégire.
(5) Ce hadith est également une preuve de la nécessité de connaître la société dans laquelle on va prêcher.
(6) Ikhlass : ce terme désigne la pureté et la sincérité de l'intention ( dans la volonté d'accomplissement d'un acte). L'essence de cette intention est la recherche de la satisfaction d'Allah, Seigneur des mondes, rien d'autres. L'ikhlass est l'une des conditions de l'acceptation de l'acte.
(7) Taghut: désigne tout diable, idole et toutes fausses divinités.
(8) En langue arabe, ces trois termes sont exprimés par un seul mot: SABR.
(9) Et ceci conformément au hadith : " Mous'ab ibn Sa'd dit de son père qu'il demanda au Prophète ( pbsl ): quels sont les hommes les plus éprouvés? le Prophète ( pbsl ) , lui répondit : « Les plus éprouvés des gens sont les prophètes, puis ceux qui les suivent de la meilleure manière. L'homme est éprouvé suivant la qualité de sa pratique religieuse, si sa pratique est forte, alors il sera durement éprouvé; Si sa pratique est légère, alors il sera éprouvé en fonction de cette même pratique. Le serviteur d'Allah) ne cesse d'être éprouvé jusqu'à ce qu'on le laisse marcher sur la terre sans qu'il n'y rencontre un danger. » ( Voir la Silsila Sahihah ( cheikh Albani ) tome 1 hadith 144)
(10) Hikma: ce terme traduit par sagesse, est l'action de placer chaque chose en son lieu adéquat. Par exemple savoir distinguer les situations qui nécessitent la douceur de celles qui nécessitent la dureté.
(11) Tome 1, page 466
(12) Salaf-us-Salih, qui est traduit par pieux prédécesseurs ou ancêtres, sont les hommes désignés par le Prophète, paix et bénédictions sur lui, comme étant les meilleurs hommes de notre communauté : « Les meilleurs hommes sont ceux de mon siècle, puis ceux du siècle suivant, puis ceux du siècle suivant »(Voir Sahih Boukhari, chapitre " tafsir du verset : « vous êtes la meilleure communauté (...) » [v 3, s 110]", Al- Hakim dans "Al Mustadrak"(tome 4, p 74), Tafsir Ibn Kathir (tome 1, p 392).

Notes de bas de pages: AM-AS.
copié de salafi.chez.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:13

anneaudor2.jpg

Premier point : Quelle est cette da'wa
Une Da'wa entre deux Da'wa

Comparaison entre la Da'wa Salafia et la Da'wa des Ikhwan et des Tabligh

Ce document est une traduction d'un épître « Ittihaf Al Mahara » de Abou Abdissalam Hassan Al Hassani Ar Raymi qui lui-même l'a tiré d'un cours donné par cheikh Mouhamad Ibn Hadi Al Madkhali, qu'Allâh le préserve.


La Da'wa Salafia

C'est une invitation au Coran et à la Sounna et à ce sur quoi étaient les Salaf. C'est donc une invitation à suivre une voie infaillible et c'est la voie des pieux prédécesseurs parmi les Compagnons, les Tabi'in et ceux qui vivaient dans les siècles préférés .(1)


La Da'wa Ikhwania

C'est une invitation à suivre des personnes. En effet, elle est une affiliation à Hassan Al Banna, le Soufi . Elle est donc une da'wa innovée, sa création ne remonte pas à plus de 70 ans.(2)


La Da'wa Tablighia

C'est une invitation à suivre des personnes. En effet, elle est une affiliation à Mouhamad Iliass Al Kandahlawi. Cet homme a regroupé quatre voies soufies : An Naqshabandia, As Sahrawardia, Al Jashtia, Al Qadaria. Elle est donc une da'wa innovée, sa création ne remonte pas à plus de 90 ans.

(1) Allusion au hadith « les meilleures personnes sont ceux de mon siècle, ensuite ceux qui suivent, ensuite ceux qui suivent... » Rapporté par Al Boukhari et Mouslim. 
(2) Voir l'article dans ce lien  : ( http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10083)


Deuxième point : Sa pensée

La Da'wa Salafia

Ils sont Ahl As Sounna car ils s'accrochent à la Sounna du Messager . Ils ne font passer devant elle aucun avis et leurs livres témoignent de cela. Voyez à titre d'exemple : « As Sounna » de Al Khallal, « As Sounna » de Abdoullah Ibn Ahmad, « As Sounna » de Ibn Abi Assim, etc...
De plus, Ils sont Al Jama'a (le groupe) car ils se regroupent autour de la Sounna.


La Da'wa Ikhwania

Leurs da'wa est mélangée : elle est, comme le dit Hassan Al Banna (3) , une da'wa salafia (ils le prétendent), une voie sounni (ils le prétendent), et une réalité soufie (là ils disent vrai). 


La Da'wa Tablighia

Elle suit la croyance des Ash'ira et des Matouridi. Dans le soulouk (4) elle suit les quatre voies soufies citées dans le premier point.

(3) Majmou'a rassa-il Al Banna / p 122
(4) La ligne de conduite.


Troisième point : Son fondateur

La Da'wa Salafia

Allâh soubhannahou wa ta'la. Il convient ici de préciser un point très important que cheikh Al Albani a souligné dans son livre « At Tawassoul » à la page 89 et 90 (Edition Al Ma'arif) : « certains disent que le fondateur de la da'wa Salafia est le Prophète  . Ceci est une erreur car le seul fondateur de cette da'wa, qui est en fait la da'wa de l'Islam authentique, est Allâh 'azz wa jall. Il n'appartient à aucun humain, qui que ce soit, de prétendre en être le fondateur et le législateur. Le Prophète lui-même  n'a eu pour rôle que de recevoir le message et de le transmettre. Il ne lui était pas permis  d'agir à sa guise concernant la loi d'Allâh. C'est pour cela que prétendre qu'un homme, aussi haut fût son rang, est le fondateur de cette da'wa divine et bénie n'est en vérité qu'une faute énorme et une critique grave si ce n'est pas du polythéisme majeur.(5)


La Da'wa Ikhwania


Hassan Al Banna le soufi. 


La Da'wa Tablighia

Mouhamad Iliass Al Kandahlawi.


(5) Voir (http://sahab.net/forums/showthread.php?t=341433)


Quatrième point : Ses Savants

La Da'wa Salafia


Abou Bakr As Siddiq, Oumar, Outhman, Ali, Talha, Abdourrahman Ibn 'Awf, Sa'id Ibn Zayd, 'Aïsha, Hafsa, Anas, Abou Hourayra, Abou Moussa, Abdoullah Ibn Mass'oud, et les autres compagnons, qu'Allâh les agrée.
Ensuite : Al Hassan Al Basri, Ibn Sirin, Sa'id Ibn Joubayr, Ibn Al Moussayb et d'autres.
Ensuite : Malik, Al Awza'i, As Shafi'i, Al Qattan, Al Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud, An Nassa-i, At Tirmidhi, Ibn Maja, Ibn Taymia, Ibn Al Qayyim, Mouhamad Ibn Abdilwahab et d'autres.
Puis à notre époque : Ibn Baz, Al Albani, Al Fawzan, Ibn Outhaymin, Mouqbil Al Wadi'i, Rabi' Al Madkhali, et d'autres parmi ceux qui ont suivi leurs chemin.



La Da'wa Ikhwania

Hassan Al Banna, At Talmassani celui qui attache peu d'importance à la gravité de l'invocation des morts, Al Haydhabi, celui qui appelle au rapprochement entre les Sounni et les Shiites, Hamid Abou An Nasr, Mouhamad Al Ghazali, le Mou'tazili, Fathi Yakan qui dénigre les salafis, Moustafa As Siba'i celui qui à récité une poésie devant la tombe du Messager  lui demandant la guérison.
A notre époque : Az Zindani qui a assisté au congrès de l'union des religions et qui défend la démocratie.


La Da'wa Tablighia

Mouhamad Iliass Al Kandahlawi le soufi, In'am Al Hassan Ad Dioubandi et d'autres parmi les soufi.


Cinquième point : L'alliance et le désaveu

La Da'wa Salafia

Quiconque adopte leurs croyances et ce qu'ils ont rapporté du Messager  dans leurs livres est leurs frère et leurs bien-aimés, peu importe de que pays il vient. A leurs yeux sa valeur monte avec la taqwa et descend selon sa désobéissance au Kitab et à la Sounna.


La Da'wa Ikhwania

Ils appliquent l'alliance et le désaveu selon les membres et les leaders de leur secte, peu importe la gravité de leurs désobéissances au Coran et à la Sounna. Celui donc qui adhère à leur parti porte des surnoms rayonnants même s'il fait parti des affabulateurs. Quant à celui qui n'adhère pas à leur parti, il est insulté même s'il fait parti des savants rabbaniyin. De plus, s'ils voient l'un de leurs adhérents étudier auprès de Ahl As Sounna, ils le congédient et mettent en garde contre lui car il n'a pas répondu présent à leurs ruses.


La Da'wa Tablighia

Il en est de même pour les Tabligh. 


Sixième point : Laquelle de ces da'wa est le Groupe Sauvé ?

La Da'wa Salafia

La Da'wa Salafia est le Groupe Sauvé : sauvée des innovations dans la vie d'ici bas et sauvée du châtiment d'Allâh dans l'au-delà pour son véritable suivi de la Sounna du Messager 


La Da'wa Ikhwania

Elle fait partie des sectes égarées qui vont à l'encontre de la voie du Messager  , cela pour ce qu'elle a commis comme innovations dans la vie d'ici bas. De plus, on craint que ne la touche un châtiment d'Allâh dans l'au-delà.


La Da'wa Tablighia

Il en est de même pour cette secte 


Septième point : Laquelle de ces prêches mérite l'affiliation à Ahl Al Hadith (les gens du hadith)

La Da'wa Salafia

Les partisans de la da'wa salafia sont les plus en droit d'appartenir à Ahl Al Hadith que les autres. En effet, à l'époque de l'imam Ahmad, on utilisait le terme Ahl Al Hadith d'une manière absolue et l'on visait par là ceux qui s'adonnent à la science du hadith (avec sa chaîne de transmission et sa compréhension).
Cela car à son époque c'était ce qui dominait chez Ahl As Sounna. Donc on utilisait ce terme d'une manière absolue et on visait « Ahl Al Hadith » en opposition à « Ahl Al Bida' ».
Quant à notre époque, on désigne par ce terme : toute personne qui adopte la croyance de Ahl Al Hadith. Si cette personne joint à cela l'étude du hadith (avec sa chaîne de transmission et sa compréhension) c'est encore mieux. 


La Da'wa Ikhwania

Ils ne méritent pas ce titre car ils vont à l'encontre de Ahl Al Hadith dans beaucoup de domaines, et en premier lieu dans la croyance. Je veux dire par là que la voie qu'ils empruntent est en opposition à celle de Ahl Al Hadith. Quant à chaque personne de ce groupe, c'est au cas par cas.


La Da'wa Tablighia

Il en est de même pour cette secte.


Huitième point : Qui représente ces da'wa ?

La Da'wa Salafia

Elle est représentée par le Groupe Secouru (6) dont l'imam Ahmad a dit qu'il était Ahl Al Hadith ; ils sont ceux qui ont la croyance de Ahl Al Hadith, celle du Prophète  et ses compagnons. Voir le point précédent. 


La Da'wa Ikhwania

Elle est représentée par n'importe qui : Ash'ari, Soufi, Rafidhi, Qoubouri, etc...


La Da'wa Tablighia

Elle est représentée par les Diyoubandi, les Khourafi, les Soufi, les Qoubouri et autres parmi les différentes catégories d'innovations.


(6) At Ta-ifa Al Mansoura. Allusion au hadith « Il ne cessera d'y avoir dans ma communauté un groupe victorieux... ». Rapporté par Mouslim.

 
Neuvième point : Laquelle de ces da'wa est la plus à même d'être sur la vérité

La Da'wa Salafia

Il n'y a pas l'ombre d'un doute que c'est elle, pour la seule raison qu'elle a pris le Coran et la Sounna comme voie, et le chemin des salaf comme modèle .(7) 


La Da'wa Ikhwania

Ce n'est pas elle, pour l'unique raison qu'elle a fondé un manhaj sur les innovations et un autre chemin que celui des Salaf Salih parmi les Sahaba et les Tabi'in.


La Da'wa Tablighia

Il en est de même pour cette secte.


(7) Voir Majmou' Fatawa de cheikh al Islam Ibn Taymia : 4/1)


Dixième point : Ces da'wa sont-elles des partis ?

La Da'wa Salafia

Elle n'est pas un parti au sens contemporain du terme : avec des membres, un conseil, des membres fondateurs, des clauses autour desquelles se réalise une Alliance et un Désaveu etc... Elle est uniquement un parti au sens littéraire du terme, c'est à dire un ensemble de personnes qui se sont réunies autour du Coran et de la Sounna et des Salaf. Ils représentent le sens réel du « Hizboullâh », le parti d'Allâh. Allâh dit : 

« Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent » (S 58 / V 22)

Chez eux, l'amour et l'inimité ne se font que pour Allâh et personne d'autre.


La Da'wa Ikhwania

C'est un parti au sens conventionnel et blâmable du terme contre lequel les textes religieux sont venus nous mettre en garde. En effet, ce parti a un fondateur autre qu' Allâh, des membres, un conseil, une organisation secrète, un pacte d'alliance et de désaveu autour de leurs clauses et pour leurs propres personnes.


La Da'wa Tablighia

Il en est de même pour cette secte.


Onzième point : A quoi aspirent ces da'wa ?

La Da'wa Salafia

Elle aspire à établir la religion d'Allâh sur terre : croyance, adoration, ligne de conduite, application de la loi d'Allâh, suivi de la Sounna de Son Messager . Ainsi sera établie la nation islamique. Allâh dit : 

« Allâh a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien » (S 24 / V 55)


La Da'wa Ikhwania


Cette da'wa n'a été fondée que dans le but d'arriver au pouvoir, elle est donc à ce titre une da'wa politique. C'est pour cela qu'elle réunit en son sein n'importe qui afin d'atteindre son but utopique. 


La Da'wa Tablighia


C'est une da'wa purement soufie qui s'active à enseigner aux gens innovations et affabulations. D'un autre côté, elle s'unit avec les autres groupes d'innovations contre la da'wa salafia. Tout en sachant qu'ils se disputent entre eux.

Qu'Allâh prie sur notre Prophète Mouhamad et le salue ainsi que sa famille et ses Compagnons.


Traduit par l'équipe Alminhadj.fr
Lien vers le document original
http://www.sahab.net/forums/showthread.php?t=291933&highlight=%C7%E1%E3%DE%C7%D1%E4%C9
copié de alminhadj.fr
Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:12

2351607577_2.jpg

1 Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons en Allah Ses Noms et Attributs, , tels qu'ils sont mentionnés dans le Livre d'Allah et dans la Sunna du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam), sans tahrif (changement, déformation), ni ta'wil (interprétation figurative), ni tamthil (opérer une similitude), ni tashbih (ressemblance), ni ta'til (reniement).

2Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons qu'invoquer les morts et chercher refuge auprès d'eux , et de même avec les vivants, en ce dont personne n'est capable sauf Allah, est un shirk  billah ( association à Allah). De même, croire que les sorts et les amulettes peuvent apporter un bien en même temps qu'Allah ou en dehors d'Allah , est un shirk, et les porter sans avoir cette croyance en eux est de la superstition.

3Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous prenons le Livre et la Sunna selon leur signification apparente, en nous ne faisons pas de ta'wil, excepté à travers une preuve qui nécessite le ta'wil ( interprétation) du Livre et de la Sunna.

4Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons que les Croyants verrons leur Seigneur dans l'au-delà, sans que nous nous demandions le comment de cela. Et nous croyons en l'intercession ( As-Shafa'a) , et que les gens du tawhid seront sortis du Feu.

5Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous aimons les sahaba ( compagnons) (radiallu 'anhum) du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) , et nous détestons ceux qui parlent contre eux. Nous croyons que parler en mal d'eux revient à parler en mal de la Religion, car ils sont ceux qui nous l'ont transmise. Et nous aimons la famille du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) avec l'amour qui est permis dans la shari'a.

6Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous aimons les gens du Hadithahl al hadith) et tous les Salaf de la communauté faisant partie de Ahlus Sunna ( gens de la Sunna).

7Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous détestons al 'ilm al kalam ( la science de la rhétorique théologique) , et nous la considérons comme étant parmi les raisons majeures de la division de la Oumma (communauté).

8Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous n'acceptons rien des livres de fiqh ( jurisprudence) , ni des livres de tafsir ( exégèse du Qu'ran), ni des histoires anciennes , ni des Sira ( biographies) du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) , excepté ce qui a été confirmé par Allah ou son messager (salallahu 'alayhi wa sallam) .Nous ne disons par pas là que nous les rejetons, ni ne prétendons que nous n'en avons pas besoin. Plutôt, nous tirons bénéfice de nos Savants et des juristes , et d'autres encore. Cependant, nous n'acceptons un jugement qu'avec une preuve  authentique.

9Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous n'écrivons pas dans nos livres , ni ne disons dans nos cours, ni ne donnons des sermons, avec autre chose que le Qur'an et les ahadith authentiques. Et nous détestons ce qui émane de biens des livres et des prêcheurs en termes d'histoires mensongères et de ahadith faibles et inventés.

10Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous ne faisons de takfir ( anathème - faire sortir de l'islam ) sur aucun musulman à cause de ses péchés, excepté l'association, ou l'abandon de la prière, ou l'apostasie ( renier l'Islam). Nous cherchons refuge auprès d'Allah contre cela.

11Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons que le Qur'an est la Parole d'Allah , il n'est pas créé.

12Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous tenons obligatoire la coopération sur la vérité avec tout musulman, et nous nous déclarons innocents devant Allah des appels de la Jahiliya.

13Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous ne jugeons pas correcte la révolte contre les gouverneurs musulmans, tant qu'ils sont musulmans, ni ne pensons que les révolutions apportent la réconciliation. Plutôt, elles corrompent la communauté. En ce qui concerne les gouverneurs de Aden , alors nous pensons que les combattre est une obligation, jusqu'à ce qu'ils se repentent de leur hérésie , du Socialisme, et d'appeler les gens à l'adoration de Lénine et de Marx et d'autres que ces deux-là  qui ont professé le Kufr (mécréance).

14Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous soutenons que la multiplicité des partis (groupes) d'aujourd'hui est la cause de la division des musulmans et de leur faiblesse.

15Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous soutenons que la da'wa ( prêche) des Ikhwan al muslimin n'est pas une da'wa probe et droite qui apporte la rectification de la communauté. Certes, leur da'wa est politique, pas religieuse. Elle est également une da'wa de l'innovation , car elle est un appel en vue de faire des pactes d'allégeance inconnus et elle est une da'wa de fitna (discorde, trouble) fondée sur l'innovation, et tout ceci est basé sur l'innovation.

16Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous conseillons les frères qui travaillent parmi eux de les abandonner, jusqu'à ce que rien de leur temps ne soit accordé à ce qui ne profite ni à l'Islam, ni aux musulmans. Et il est du devoir du musulman que sa priorité soit à Allah en aidant l'Islam, et les musulmans qui sont sous l'emprise d'un musulman quel qu'il soit ou d'une jama'a.

17Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous restreignons notre compréhension du Livre d'Allah et de la Sunna du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) à la compréhension des Salaf de la Oumma parmi les savants du hadith, et non ceux qui les suivent aveuglément. Plutôt, nous prenons la vérité d'où qu'elle vienne. Et nous savons que certains se prétendent de la Salafiya , pourtant la Salafiya est innocente d'eux, car ils apportent à la société ce qu'Allah a rendu illicite.

18Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons que la politique fait partie de la religion, et ceux qui essaient de séparer la religion de la politique essaient seulement de détruire la Religion et de propager le désordre. De même, ce qui s'est répandu dans certains pays islamiques , que : " la Religion est pour Allah, mais l'Etat est pour le peuple" est un appel de la jahiliya. Plutôt, tout doit être pour Allah.

19Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons qu'il n'y aura ni honneur ni victoire pour les musulmans tant qu'ils ne retourneront pas au Livre d'Allah et à la Sunna du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam).

20Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous détestons les partis (groupes) d'aujourd'hui : le Parti Communiste mécréant, et le parti Ba'thi mécréant, le parti Nasiri mécréant, et le parti Socialiste mécréant, et le parti Rafidite mécréant. Et nous croyons que les gens sont divisés en deux groupes: le parti d'Allah , et ce sont ceux qui établissent les piliers de l'Islam et les piliers de la Foi. Et il y a le parti de Shaytan , et ce sont ceux qui engagent la guerre contre la Shari'a d'Allah.

21Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous nous opposons à ceux qui divisent la religion en choses d'un coté triviales , secondaires, et d'un autre coté, en choses importantes. Et nous savons combien est destructive cette da'wa.

22Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous nous opposons à ceux qui délaissent (méprisent) la science de la Sunna et qui disent qu'ils n'ont pas de temps pour cela . De même, nous nous opposons à ceux qui délaissent le fait d 'agir selon la Sunna du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam).

23Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous affirmons que les affaires les plus importantes doivent avoir la préséance sur les autres. Ainsi, il est obligatoire aux musulmans qu'ils donnent l'importance à la 'aqida, puis de déjouer les efforts des Communistes et du parti Ba'thi. Donc cela ne peut arriver excepté en tenant ferme au Livre et à la Sunna.

24Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous soutenons qu'aucune jama'a n'a la capacité de faire face à l'ennemi, que ce soit les Rafidites, les Shi'ites, ou les Sourouri ou les Sunnites jusqu'à  ce qu'ils gagnent la véritable fraternité et l'unité sur cette 'aqida.

25Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous nous opposons à ceux qui sont arrogants et qui clament que les prêcheurs à Allah sont des agents Wahabites. Et nous savons que leurs détestable intention est qu'ils désirent créer une coupure entre les gens de la masse et les gens de science.

26Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Notre da'wa et notre 'aqida est plus chère à nos yeux que nous-mêmes, nos biens et nos progénitures. Ainsi nous ne sommes pas prêts à la laisser tomber pour de l'or ni pour de l'argent. Nous disons que cela est tel qu'aucun ne peut espérer nous désintéresser de notre da'wa , ni penser qu'il lui est possible de nous l'acheter pour des dinar ou des dirham. Car les politiques savent déjà cela de nous, et ils ont désespéré de nous l'acheter par des hautes positions sociales ou des biens matériels.

27Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous aimons les gouvernements pour ce qu'ils ont de bien, et nous les détestons pour ce qu'ils ont de mal. Et nous n'autorisons pas la révolte contre eux, excepté si nous voyons une mécréance claire de leur part sur laquelle il y a une preuve d'Allah , à la condition que nous en soyons capables, et qu'il n'y aura aucune guerre civile entre les musulmans et leurs opposants. Car les gouverneurs dépeignent ceux qui se révoltent contre eux comme des gens causant la corruption. Et par ailleurs, d'autres conditions interviennent, référez-vous pour cela à nos autres livres. Et le pire des gouvernements est le gouvernement Communiste de Aden. Qu'Allah précipite son déclin et en purifie les pays musulmans.

28Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous acceptons la guidée et les conseils d'où qu'ils viennent et nous savons que nous sommes des étudiants en science , nous tombons juste certaines fois et nous trompons à d'autres. Nous sommes ignorants à certains moments et savants à d'autres.

29Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous aimons les savants de la sunna d'aujourd'hui et espérons tirer bénéfice d'eux , et nous regrettons la mort de beaucoup d'entre eux.

30Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous refusons une fatwa sauf si elle émane du Livre d'Allah et de la Sunna du messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam).

31Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous combattons ceux qui visitent les tombes et d'autres choses qui sont parmi ceux qui font l'éloge du kufr.

32Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous nous opposons aux leaders musulmans dans leurs alliances avec les ennemis de l'Islam, que ce soient les américains ou les Communistes.

33Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous nous opposons aux appels de la jahiliya comme le nationalisme et le nationalisme arabe. Nous nous y opposons et les désignons comme appels de la jahiliya et nous les tenons responsables du déclin des musulmans.

34Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous attendons le revivificateur avec lequel Allah revivifie Sa Religion. Abû dawud ( m.257H) rapporte dans ses Sunan  d'après Abû Hourayra (radiallahu 'anhu) que le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit: 

« certes Allah envoie à la tête de chaque siècle un revivificateur de cette Communauté  afin de revivifier Sa religion » 
( Sahih: Rapporté par Abû Dawud (no. 4291), Al-Hakim (4/522), al-Khatib al-Baghdadi dans  Tarikh Baghdad (2/61), Ibn 'Adi in al-Kamil (1/123), al-Bayhaqi dans Ma'rifatus-Sunan wal-Aathaar (1/137). 
Et nous espérons que cet homme apportera un réveil islamique très largement répandu.

35Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Nous croyons fermement en l'égarement de celui qui rejette les ahadith se rapportant au Mahdi, au Dajjal, et à le descente de Issa Ibn Maryam ('alayhi salam). Et nous ne désignons pas par là le Mahdi des Rafida. Plutôt, nous désignons le leader issu de la famille du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) , faisant partie des gens de la Sunna , remplissant la terre de justice et de bienfaisance, de même qu'elle était remplie d'oppression et d'injustice auparavant. Et nous disons qu'il fait partie des Ahl As-Sunna, car maudire les nobles Compagnons ne fait pas partie de la justice ( ndt: à l'instar de ce que font les Rafida cités auparavant).

36Gifs-20Anim-E9s-20Fleches-20-28107-29.gi  Ce qui vient de suivre est un aperçu de notre 'aqida et de notre da'wa. Et les mentionner avec leurs preuves aurait largement allongé ce livre. Certes, j'ai mentionné leurs preuves dans  Al makhraj minal fitna . Ainsi, s'il y a quelque objection à cela, alors nous sommes prêts à accepter le conseil s'il est sincère, et à le réfuter s'il est erroné, et à l'éviter si c'est une opposition têtue. Et Allah est plus Savant.

Sachons que cela n'a pas entièrement couvert notre  da'wa et notre 'aqida, car notre da'wa émane du Livre et de la Sunna, pour revenir au Livre et à la Sunna, et de même en ce qui concerne notre 'aqida. Et Allah nous suffit, et Il est Le Meilleur de ceux en qui l'on place notre confiance. Et il n'y a ni force ni puissance qu'en Allah.

Article tiré du site troid.org
Source :  Tarjuma Abi 'Abdur-Rahman Muqbil Ibn Hadi al-Wadi'i (p. 135-142), légèrement adapté.
Traduit par Oum Souleimen
Revu par les salafis de l'Est
copié de salafs.com
Cheikh Abu Abdir-Rahman Mouqbil Ibn Hâdi Al Wâdi'i
Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:09
De l'utilisation de la musique et du chant comme outils de propagation de la parole d'Allah. 

Le sheikh Al Islâm Ibn Taymiyya (qu'Allah lui fasse miséricorde) fut interrogé au sujet d'un groupe de gens qui se réunissaient afin de commettre des péchés majeurs (meurtres, banditisme de grands chemins, vols, consommation de boissons alcoolisées et autres). 

Un sheikh connu pour sa pratique du bien et sa conformité à la Sunna voulut alors les en empêcher.

Il ne trouva pour cela d'autre moyen que de les rassembler afin de leur faire écouter des chants basés sur de la poésie licite et accompagnés d'un tambourin sans cloches et sans flûte. 

Après avoir fait cela, certains des membres de ce groupes se repentirent ; ceux qui ne priaient pas, volaient et ne versaient pas leur zakât se mirent alors à s'abstenir des choses équivoques, à s'acquitter de leurs obligations [religieuses] et à s'éloigner des interdits. 

Est-il dès lors permis à ce sheikh de recourir à l'écoute [de ces chants] ainsi décrits compte tenu des intérêts qui en découlent et sachant qu'il ne lui est pas possible de les inviter [au repentir] autrement ?


Voici la réponse du sheikh :
 
« La louange est à Allah, Seigneur et Maître des mondes.

Allah a certes dépêché Muhammad,
صلى الله عليه وسلم, avec la guidée et la religion de vérité. [...] 

Religion qu'Il a parachevée pour lui ainsi que pour sa communauté. [...] 

Il a par ailleurs ordonné aux gens de peser les questions religieuses sur lesquelles ils divergent à l'aune de ce avec quoi Il l'a, 
صلى الله عليه وسلم, envoyé. [...]

Quiconque s'agrippe au Coran et à la Sunna fait donc partie des alliés d'Allah et des pieux, des armées et du parti victorieux d'Allah.

Les anciens comme Mâlik et d'autres avaient coutume de dire : « La Sunna est à l'image de l'arche de Noé. Quiconque y prend place obtient le salut et quiconque manque à son appel se noie. » [...]

Sachant cela, il est connu que ce par quoi Allah guide, oriente et pardonne aux êtres égarés et pécheurs réside nécessairement dans le Coran et la Sunna avec lesquels Il a envoyé Son Messager. [...]

Ce point étant éclairé, nous dirons à la personne qui nous a interrogé : Le sheikh en question s'est fixé comme objectif [d'amener] ces auteurs de péchés majeurs en réunion et cela ne lui a été possible que par la méthodologie innovée qu'il a mentionnée. 

Ceci prouve donc son ignorance quant aux méthodologies légales par le biais desquelles les pécheurs se repentent.

Le Prophète, 
صلى الله عليه وسلم, les compagnons et les Tâbi'ûns adressaient en effet leur prédication à des gens -alliant à la fois mécréance, perversion et péchés- pires que [ceux qui ont été décrits ici].

Ils eurent pour cela recours aux méthodologies légalement reconnues et par lesquelles Allah les dispensa de celles relevant de l'innovation. »

Source : Al ajwibatou al moufîdatou 'an as-ilati al manâhiji al jadidati, note de la question 17. (Majmu' Al-Fatawa 11/337-345) : (Résumé de la réponse) 
Auteur : Sheikh Fawzan, hafidhahou Allah 
Traduction : L'équipe Sounna.com
copié de sounna.com
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:06
Ouwayss Bin 3amir Al Qarni le maitre (le meilleur) des taabi3in (première génération après les compagnons) et le meilleur des adorateurs après les compagnons qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :


"Le fait d'ordonner le bien et d'interdire le blâmable ne laisse, au croyant, aucun ami :

on leur ordonne le bien et ils nous insultent, trouvent de l'aide parmi les débauchés et par Allah, jusqu'à ce qu'ils arrivent à m'accuser de choses très graves, par Allah je n'arrêterais pas de leur tenir tête, pour leur montrer la vérité d'Allah (le fait d'ordonner le bien et d'interdire le blâmable)"


" al i3tisam lilchaatibi (39/1)"

 


Cheikh  Abou Abdassalam Hassan Bin Qassim Al Hassani Arrimi
Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:04
Réponse de Cheikh Al Albani  : 

قال الإمام حسنة الامام فضيلة الشيخ العلامة المحدث محمد ناصر الألباني في كتابه ( التوسـل أنواعه وأحكامه ) في صفحة 89- 90( مكتبة المعارف للنشر والتوزيع ) ما نصه : 

" تقتضينا الأمانة العلمية والنصيحة الدينية وقول كلمة الحق أن نبين حكم الله كما نفهمه وندين الله تعالى به في هذا اللقب ( واللقب هو مؤسس الدعوة السلفية ) فنقول : 
إن من نافلة القول أن نبين أن الدعوة السلفية إنما هي دعوة الإسلام الحق كما أنزله الله تعالى على خاتم رسله وأنبيائه محمد صلى الله عليه وسلم فالله وحده سبحانه هو مؤسسها ومشرعها ، وليس لأحد من البشر كائنا من كان أن يدعى تأسيسها وتشريعها ، وحتى النبي الأكرم محمد صلوات الله وسلامه عليه إنما كان دوره فيها التلقي الواعي الأمين ،والتبليغ الكـامل الدقيق، ولم يكن مسموحا له التصرف في شيء من شرع الله تعالى ووحيه،ولهذا فادعاء إنسان-مهما علا وسما- تأسيس هذه الدعوة الإلهية المباركة إنما هو في الحقيقة خطأ جسيم وجرح بليغ ، هذا إن لم يكن شركا أكبر ، والعياذ بالله ".

Cheikh Al-Albani -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit dans son livre « At-Tawassoul, Anoua3ou'ou wa ahkamou'ou », à la page 89-90 de l'édition Maktabatou l-ma'ârif li-n-nachri wa-t-tawzi'i : 

« La loyauté scientifique, le conseil religieux ainsi que le fait de dire la vérité impliquent que nous éclaircissions la loi d'Allah, comme nous la comprenons et par laquelle nous adorons Allah le Très-Haut, au sujet de ce titre qui est « Fondateur de la voie salafiya ».

Ainsi, nous disons : 

Certes, il n'est pas nécessaire de démontrer que la voie salafiya n'est que la voie de l'Islam authentique, tel qu'il fut révélé par Allah le Très-Haut au sceau des messagers et des prophètes Mouhammad -paix et bénédictions d'Allah sur lui-.

Ainsi,
Allah le purifié est son Seul Fondateur et Législateur !

Et il n'appartient à aucune personne, qui que ce soit, de prétendre l'avoir fondée et légiférée.

Même le noble Prophète Mouhammad -paix et bénédictions d'Allah sur lui-.

Son rôle fut de la recevoir consciencieusement et fidèlement, puis de la transmettre complètement et minutieusement.

Et il ne lui était pas permis d'agir librement dans quoi que ce soit de la législation d'Allah le Très-Haut et de Sa révélation. 

C'est pour cela que quiconque, quelque soit son rang ou sa renommée, prétend être le fondateur de cette voie divine bénie, a commis en vérité une grande erreur et une immense offense, si ce n'est du grand polythéisme (chirk akbar), qu'Allah nous en préserve. »

copié de fourqane.fr
                                                            Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany
Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:02

Question :
 

Quel conseil peut-on donner aux Musulmans qui recherchent la science dans les centres islamiques, qui s'impliquent dans différentes affaires de Da'wa, et donc fréquentent les frères (à la mosquée ou autre part), alors qu'en même temps ils négligent les droits de leur famille ?

Leur famille souffre à cause de leur absence et leur négligence.

Ne sont ils pas capables d'étudier et de travailler en parallèle pour pourvoir aux besoins de leur famille ? 

Etant donné que je connais beaucoup de frères dans cette situation, je pense que beaucoup de gens pourront profiter du conseil que vous avez à donner.  
 
Réponse :

Par Cheikh Mouhammad Bazmoul, enseignant à l'université Oumm al Qoura à Mekkah

Le Messager d'Allah  a dit :
 
« Ta femme a des droits sur toi, ton invité a des droits sur toi, et ton corps a des droits sur toi... »
(Sahih Al-Boukhari 1975 (4/275 de Fathoul-Baari) et Sahih Mouslim 2722 (4/283 du Charh An-Nawawi))
 
Donc, en me basant sur ce hadith, je dis que subvenir aux besoins de sa famille, dépenser son argent pour eux, et s'occuper d'eux sont, sans aucun doute, des obligations.

L'implication d'un homme dans la Da'wa constitue une responsabilité de groupe, quelque chose qui est recommandé. Si d'autres se sont chargés de ce devoir, alors il n'est pas obligé de le faire.
 
Sans aucun doute, Un homme qui s'occupe de ses obligations personnelles a plus de mérite que s'il s'occupe d'actes recommandés, ou de choses dont les autres s'occupent suffisamment.

Donc, s'il y a incompatibilité entre ses obligations envers ses enfants, sa femme, ses invités ou lui même et le bénéfice général de son investissement dans la Da'wa, alors je dis - Non ! Remplir tes obligations envers ta femme et tes enfants, tes invités, ton foyer et donner priorité à ta propre personne doit passer avant ton implication dans la Da'wa, parce que ce sont des obligations, alors que ton engagement dans la Da'wa est recommandé tant que la Da'wa ne dépend pas totalement de toi et qu'il y a d'autres personnes qui s'en occupent.

Par conséquent, tu tombes dans le pêché en négligeant les droits de ta famille !

Et tu n'as pas le droit de justifier cela en disant que tu es occupé par la Da'wa, étant donné que ce n'est pas une excuse et que ça ne te libère pas de ton péché, dans ce cas.

Tu te diriges vers l'erreur si tu prends cette voie.

Regarde l'exemple du Prophète 
 ! Il appliquait les obligations de la Da'wa, appelant à la voie d' Allah, subhanahu wa ta'la. Malgré cela, 'A'icha -qu'Allah l'agrée- a dit : 

« Le Messager d'Allah   avait l'habitude d'être au service de sa famille. Lorsqu'il entendait l'adhan, il nous laissait pour la prière comme s'il ne nous avait jamais connu. » 
( Sahih Al-Boukhaari 676 (2/201 de Fathoul-Baari) sans la phrase «comme s'il ne nous avait jamais connu. »)


Elle a également mentionné qu'il avait l'habitude d'apporter de l'eau à sa famille, de traire les chèvres, etc. Il s'occupait des affaires nécessaires de son foyer, des choses nécessaires pour ses femmes.

Et le Messager d'Allah 
 fût notre modèle et exemple.

Donc le Messager 
 a-t-il manqué de s'occuper de ses femmes ?

Le Messager 
 a-t-il négligé ses autres obligations à cause de son implication dans la Da'wa, et il était le Messager !? Bien entendu, la réponse est non.
 
Aussi, quiconque veut appeler à la Voie d'Allah, le Plus Haut et Le Majestueux, doit d'abord se préoccuper de ses propres responsabilités.

Ensuite, ce n'est qu'après cela qu'il peut s'investir dans des actes recommandés.

Mais faire ce que quelques frères font, qu'Allah les guide vers le Droit Chemin, à savoir abandonner leur familles et les personnes qu'ils ont à charge, négliger de s'occuper des affaires ménagères, quelques uns étant à la limite d'une extrême pauvreté, ne pas travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles, ne pas prendre de dispositions pour leurs familles, en pensant que tout ce qu'ils font est pour la Da'wa, cela est de l'ignorance, sans aucun doute, une sérieuse forme de négligence, et une contradiction avec la Sounnah du Messager 
.

Et nous ne connaissons rien dans la Sounnah du Messager 
, ni dans la Sounnah des Compagnons -qu'Allah les agrée-, ni dans la Sounnah des pieux prédécesseurs ou d'autres qu'eux, qui montre qu'ils se comportaient de la sorte.

Regardez Abou Bakr As-Siddiq, émir des croyants de son époque (après la mort du Messager 
) ! Il avait l'habitude de sortir et de gagner de l'argent alors qu'il était le dirigeant des Musulmans ! Alors on lui dit :
 
« Ô Emir des croyants ! Si seulement tu restais chez toi... » Il répondit : « Mais dans ce cas, qui prendra soin de ma famille? Qui subviendra à leurs besoins ? »
 
Alors les Compagnons se rassemblèrent et se mirent d'accord qu'ils devaient pourvoir aux besoins de Abou Bakr en prenant de la trésorerie des musulmans.

Pour Abou Bakr, le Khalifah, il était impossible de s'asseoir et de ne pas pourvoir aux besoins de sa famille, et pourtant il était le dirigeant des croyants !

Donc que dire des autres personnes parmi les Musulmans qui s'investissent dans la Da'wa ?

Sans aucun doute, cela (cette négligence) est une contradiction avec la Sounnah du Messager 
 et avec la Sounnah des Compagnons -qu'Allah les agrée-, et cela est malheureux de trouver beaucoup de familles négligées à cause de cela.
 
Encore plus malheureux, beaucoup de parents ne marient pas leurs filles aux jeunes frères qui adhèrent à la religion et semblent pieux, car ils craignent qu'ils les (leurs filles) négligent comme ceci.

Tout cela est en réalité, une conséquence de la faible compréhension des gens face aux de questions de Da'wa et des malentendus sur la Religion.

Je suis surpris par certaines personnes qui s'impliquent dans la Da'wa, alors qu'ils ne comprennent pas bien les cas comme celui-ci.

Je dis : C'est lui plutôt qui a besoin qu'on lui fasse Da'wa et qu'on lui enseigne la Sounnah avant qu'il enseigne aux gens !
 
Commence par toi-même, préserve toi du mal ; Et quand il cesse, alors tu es quelqu'un de sage.


Source
Article tiré du site bakkah.net
copié de fourqane.fr

Cheikh Mouhammad 'Omar Bâzmoul
Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 23:59

Question :

Est il permis de mentir quand on appelle les gens à la Religion d'Allah ?

Réponse par Shaykh Muhammad ' Umar Baazmool, professeur à Université Umm Al-Quraa à Makkah :

Mentir est haraam! Ce n'est pas permis sauf dans trois occasions que le Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam) a mentionné :

 Réparer des liens ( note traductrice : entre des personnes ) brisés ;
 Entre un homme et sa femme quand c'est nécessaire;
 la tromperie dans les guerres. [1] 

Dans toute autre circonstances que ces trois là, mentir n'est pas permis. Quant à ce que certaines personnes font, en se décrivant elles même comme appelant à la Religion assez tristement, en mentant et en disant qu'ils le font pour apporter un bénéfice à la da'wah, ce sont des choses que le Shari'ah a interdites.

Cette affaire douteuse est simplement une justification satanique pour une action haraam, ce n'est pas permis pour eux ou pour quelqu'un d'autre de mentir, sauf dans les trois occasions qui ont été mentionnées dans le hadith [1] et Allah sait mieux.

Notes :
[1] At - Tirmidhi a rapporté un hadith sous l'autorité d'Asmaa ' bint Yazeed (puisse Allah être satisfait d'elle), elle a dit que le Messager d'Allah (sallallaahu ' alayhi wa sallam) a dit :

"Le mensonge n'est pas permise sauf dans trois cas :
 un homme parlant à sa femme [pour la rendre heureuse],
 la tromperie en temps de guerre et
 le mensonge pour réconciliier les gens." 

Al-Albani authentifié cela dans Dha'if Sunan At - Tirmidhi (*1939), à part l'expression : "pour la rendre heureuse".

Source : 
Enregistrement d'une cassette avec la permission du shaykh, le fichier No AAMB009, daté 1423/6/25.
Traduit par Oum 'Ikrima
Cheikh Mouhammad 'Omar Bâzmoul
Repost 0