Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 20:43
Question :

Quel est le jugement de la prise d'images par un appareil photographique, et de celui qui garde certaines photographies, mais qui les laissent dans un endroit caché comme une sac ? 

Réponse :

Cette question est composée de 2 parties. 

La première concerne le jugement général de la réalisation d'image de ce qui possède une âme, que ce soit avec l'appareil photographique, ou la caméra vidéo, ou par le dessin manuel. 

  • Et tout cela entre dans ce que les textes ont cité, parce que les textes n'ont pas préciser d'exception en cela. Il a dit, que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui, : " Tout faiseur d'images est en enfer "

Et il a dit, que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur Lui : " Les plus châtiés des gens le jours du jugement sont les faiseurs d'images ", et d'autres choses encore.

Et on peut restreindre de cela ce qui est obligatoire pour un besoin, comme la photographie de la carte d'identité, ou du passeport, ou le permis de conduire.

Et aussi pour la sécurité civile, si elle diffuse dans ses différents postes la photographie d'une personne ayant commis un acte répréhensible dans le but de l'appréhender, et de se méfier de lui, jusqu'à ce que son mal ne puisse plus se répandre.

Et sa photographie peut être présentée et diffusée à ceux qui peuvent le connaître ou le croiser afin qu'il soit arrêté. Je pense que pour tout cela il n'y a aucun mal incha Allah Ta'ala. 

Et pour cela, voilà comme preuve, que celui qui a autorisé cela, prétend que cela est juste une image comme l'ombre.

Alors la réponse est tout d'abord que cela est une image, un dessin, dans la langue, et dans l'esprit des gens, et de même légalement dans le sens des textes.

Et cela est général, et il n'y a pas à restreindre une chose d'une autre, je veux dire dans le cas où ce qui est représenté possède une âme. 

  • Deuxièmement, nous disons que votre parole se base sur un rapprochement entre deux opposés. 

Car celui qui regarde une ombre ne sait pas à qui elle appartient, alors que celui qui regarde une photographie il sait de qui il s'agit. Si c'est un homme ou une femme, jeune ou vieux, et il le reconnaît, et il dit c'est untel ou untel. 

  • Troisièmement, si tu vas chez le photographe, et tu lui dis, prend l'image de mon ombre, il ne comprendra pas ce que tu veux lui dire, alors tu lui dis, que tu le veuilles ou non, fait mon portrait, prends une image de moi.

Et on n'a jamais entendu dire prend une image de mon ombre. 

  • Quatrièmement, et c'est un point de vue, est que cette photographie ressemble à celui qu'elle représente plus qu'un simple dessin, les traits et les formes apparaissent plus. 

Cela pour la première question. 

Et la deuxième partie de la question concerne le fait de mettre ces photographies dans un endroit inaccessible, comme un sac. 

Nous disons que s'il y a une bonne raison pour garder ces photographies, car on peut nous en demander de temps à autre pour le travail, ou alors la sécurité civile parfois nous en demande, ou bien que l'obtention du permis de conduire soit proche, et qu'il ne veuille pas avoir besoin de réaliser plusieurs fois des photographies et donc il préfère en avoir en permanence sous la main en cas de besoin, dans ce cas là il est autorisé d'en garder, tout en les cachant comme tu l'as précisé dans ta question, dans un tiroir ou un sac. 

Mais si c'est juste une question de garder des photographies, et qu'il sait qu'il n'en aura aucun besoin alors je lui recommande de les détruire, de peur que ses héritiers ne les trouvent après sa mort, et qu'ils ne les prennent pour se rappeler de lui quand il était vivant, et cela est une tentation.

Et cela est ce qu'il m'a été donné de voir à travers ta question, et Allah est plus savant. 

copié de darwa.com
                                                        Cheikh Oubeyd Bin Abdullah Bin Suleyman Al-Djabiri
Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 20:42

Question : 

Est-ce que la photographie du visage de la femme pour le passeport est considérée comme cAwra ou pas ?

Si la femme refuse de se faire photographier, lui est-il permis de demander à quelqu'un de faire le pèlerinage à sa place, en raison du fait qu'elle n'a pas de passeport ?

Quelles sont les limites de l'habit de la femme dans le Coran et la Sunna du Prophète ?


Réponse : 

Louange à Allah l'Unique, et prière et salut sur Son Prophète ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

La femme ne doit permettre à personne de photographier son visage, ni pour le passeport, ni pour une autre raison, car il est une cAwra.

La présence de sa photo sur le passeport pourrait faire d'elle une cause de tentation pour les autres.

Cependant, si elle ne peut accomplir son pèlerinage qu'à la condition de faire cette photo, alors dans ce cas, cela lui est permis, et elle ne peut demander à personne d'autre de faire le pèlerinage à sa place.

Selon des textes du Coran et de la Sunna, la totalité du corps de la femme est une cAwra.

Elle doit donc le couvrir entièrement lorsqu'elle est en présence d'hommes ne faisant pas partie de ses 
Mahârim.

Allah, qu'Il soit élevé, dit à ce propos :


« Et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris. » (1)


et Il dit :


« Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs. » (2) 


Et c'est Allah Qui accorde le succès. Prière et salut d'Allah sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Fatwas de la Commission Permanente des Recherches Scientifiques Islamiques et de l'Iftâ (1/495).

(1) La Lumière, v. 31.  
(2) Les Coalisés, v. 53. 
copié de fatawaislam.com

Comité permanent [des savants] de l'Ifta
Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 20:40

panneau_096.gifQuestion : 


Quelques savants en Grande-Bretagne considèrent permis le fait de prendre des photos d'adorateurs alors qu'ils suivent les prières en congrégation et d'enfants qui lisent le Qur'an, parce que ces images, si elles sont imprimées dans des magazines et des journaux, peuvent avoir un effet positif sur les non-musulmans et les encourager à découvrir l'islam et les musulmans.


Réponse
 : 

La louange est à Allah et que les prières et les bénédictions soient sur le messager, sa famille et ses compagnons.

Prendre des photos des créatures qui ont une âme est interdit, que ce soit une image d'un être humain ou d'un animal, ou que ce soit un adorateur ou quelqu'un lisant le Qur'an ou d'autres actes similaires.

Ceci parce que la prohibition de ceci est fermement établie dans les ahadith authentiques.

De ce fait, il n'est pas permis d'imprimer des images dans des magazines, des journaux ou des bulletins.

Même si ce sont des musulmans faisant leurs ablutions (
Wudhu) ou lisant le Qur'an, que ce soit dans l'espoir de répandre l'islam ou d'encourager à se renseigner et à l'accepter.

Ceci parce qu'il n'est pas permis d'employer l'interdit comme moyen d'étendre l'islam.

Les types de médias permis sont nombreux, donc ils ne doivent pas être abandonnés en préférant d'autres types de médias interdits par Allah.

La situation présente dans les pays musulmans n'est pas une preuve de la permission (des images) , plutôt cela est interdit en raison de la preuve authentique concernant cela.

Donc, il est nécessaire de désapprouver la prise d'images conformément à cette preuve.

Qu'Allah bénisse et envoie la paix sur notre prophète Muhammad, sa famille et compagnons.
 
Le Comité Permanent pour les verdicts religieux et la guidée islamique d'Arabie Saoudite
Article tiré du site assalafi.com
Source : Fatawa Al-Lajnat id-Da'imah, 1/484.
Traduit en français parles salafis de l'Est
copié de salafs.com
                                                                       Comité permanent [des savants] de l'Ifta
Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 23:49

Question :

Le cheikh a été interrogé : « Est-il obligatoire de cacher ou d'effacer toutes les images contenues dans les livres ?

Est-ce que l'interdiction de l'image est levée si on met une séparation entre la tête et le corps sans effacer la tête ? »
  

Réponse : 

Le cheikh, qu'Allah le protège, a répondu en disant :

« Je pense qu'il n'est pas obligatoire d'effacer ou de cacher ces images en raison de la grande difficulté de la chose.

De plus, on ne recherche pas dans ces livres les images qu'ils contiennent, mais la science qui s'y trouve.

Le fait de mettre un trait entre la tête et le reste du corps ne change rien à l'image. »

Fatwa de cheikh Otheimine
Fatâwâ al-cAqîda (Fatwas sur le dogme), page 687-688.
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine
Repost 0