Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:52

Question :

Quel est le statut juridique de la chirurgie esthétique ?
Et quel est le statut du fait de l'apprendre ?
  

Réponse :

La chirurgie esthétique se classe en deux catégories :

  • La première concerne la chirurgie réparatrice des défauts physiques causés par les accidents, par exemple. Ce genre d'opérations peut être pratiqué car le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a autorisé une personne dont le nez avait été coupé lors d'une bataille de le remplacer par un nez en or.(1)

  • La deuxième englobe les opérations qui visent à embellir les personnes : elles ne visent pas à réparer un défaut physique ou une malformation. Ce genre est interdit et illicite. En effet, le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a maudit les femmes qui posent de faux cheveux, ainsi que celles qui épilent les femmes ou s'épilent, ainsi que celles qui tatouent les femmes ou se tatouent.(2) Ceci concerne tout ce qui vise à ajouter de la beauté à la personne et non à réparer un défaut ou une malformation.

Quant à étudier la chirurgie esthétique dans le cadre d'un cycle universitaire, il n'y a pas de mal à cela, à condition que la personne ne l'applique pas dans les cas interdits [par la religion]. Il faut aussi conseiller ceux qui veulent subir ces opérations de ne pas le faire en raison de leur caractère illicite ; et il se peut que si c'est un médecin qui prodigue le conseil, ce soit plus convaincant.

Fatwa de cheikh Otheimine
Fatâwa,vol.2, page 833.

(1) Rapporté par An-Nassâ'î dans le chapitre de la parure (n°5071).
(2) Rapporté par Abû Dâwûd dans le chapitre du fait de s'arranger les cheveux (n°3639). Et le hadith n°5491 rapporté par Al-Bukhârî ainsi que le n°3960 rapporté par Muslim appuient son sens.
copié de fatawaislam.com
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:45
Question :

Je vous demande de bien vouloir me renseigner sur l'importance du voile qui couvre le visage de la femme.
Est-ce une obligation prescrite par la religion musulmane ?
Si c'est le cas, quelle en est la preuve ?
J'entends beaucoup dire et je pense que l'utilisation de ce voile a été propagée et généralisée dans la péninsule arabique à l'époque des Turcs.
Depuis, on a tellement insisté sur son utilisation que tout le monde est arrivé à penser que c'est une obligation pour chaque femme.
D'autre part, j'ai lu qu'à l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, et de ses Compagnons bien guidés, la femme s'associait à l'homme pour accomplir beaucoup de tâches.
Elle participait aussi à ses côtés en temps de guerre.
Ces choses sont-elles réalité, ou bien ma compréhension est-elle erronée, sans fondements ?
J'attends votre réponse afin de connaître la vérité et de corriger toute altération dans ma compréhension. 


Réponse :

Au début de l'islam, le voile n'était pas obligatoire pour la femme.
Elle pouvait donc montrer son visage et ses mains aux hommes.
Par la suite, Allah a ordonné le voile pour la femme et le lui a rendu obligatoire afin de la protéger et de la préserver des regards des hommes qui lui sont étrangers et afin d'amenuiser sa séduction.
Ceci a été établi après la révélation du verset du voile, qui est le suivant :

 

« Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau  : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs »(1)

Même si ce verset a été révélé pour les femmes du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, il les concerne aussi bien que les autres femmes, car la raison citée ne leur est pas particulière. Allah a dit dans la même sourate :

« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'islam (Jâhiliyah). Accomplissez la prière, acquittez la Zakât et obéissez à Allah et à Son Messager. » (2)     

Les savants sont unanimes sur le fait que ce verset englobe aussi bien les femmes du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, que les autres femmes. C'est aussi le cas pour le verset suivant, toujours dans la sourate Les Coalisés :

 

 « Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leur grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (3)

Par ailleurs, Allah a révélé deux autres versets dans la sourate La Lumière qui sont les suivants :


 
« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris... »(4)


Le mot « atours » (Zîna) signifie tout ce qui est beau et attirant. Et bien sûr le visage est le plus beau des atours.

Le passage 
« que ce qui en paraît » signifie les vêtements apparents, selon l'avis le plus correct des savants. C'est l'avis du grand Compagnon 'Abdullâh ibn Mass'ûd, qu'Allah l'agrée, qui s'appuie sur le verset :

« Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, nul reproche pour elles d'enlever leurs vêtements (de sortie), sans cependant exhiber leurs atours et si elles cherchent la chasteté, c'est mieux pour elles. Allah est Audient et Omniscient » (5).  

Nous nous basons sur ce verset pour prouver que le voile du visage et de tout le corps est obligatoire pour la femme devant les hommes qu'elle peut épouser, car Allah a suspendu tout reproche aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, et ce sont les femmes âgées, si elles n'exhibent pas leurs atours.

Par là, on conclut que les jeunes femmes doivent respecter le voile, et elles seront en but aux reproches si elles le délaissent.

De même, les femmes âgées qui montrent leurs atours doivent se voiler, car elles peuvent encore attirer les hommes.

De plus, Allah, qu'Il soit glorifié, nous informe que la chasteté des femmes atteintes par la ménopause est encore meilleure pour elles puisqu'elles s'éloignent par ce fait de toute source d'attirance des hommes.

Par ailleurs, on rapporte des propos d'Â'îcha et sa sœur Asmâ', qu'Allah les agrée, qui prouvent l'obligation pour la femme de se voiler le visage devant les hommes qu'elle peut épouser, même en état de sacralisation pour le pèlerinage.

De même, on rapporte de manière sûre selon 'Â'îcha, qu'Allah l'agrée, dans les deux 
Sahîh (6) qu'il était permis pour la femme de montrer son visage au début de l'islam, mais que ceci a été abrogé par le verset du voile sus-mentionné.

Avec tout ce qui précède, vous avez la preuve que le voile de la femme date de l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui. Il n'a pas été établi par les Turcs mais ordonné par Allah, qu'Il soit glorifié et élevé.

Concernant la participation de la femme aux côtés des hommes, à l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, dans l'accomplissement de différentes tâches comme apporter les soins aux blessés ou les  abreuver en temps de guerre, ceci est vrai en respectant les conditions du voile, de la pudeur, et en restant loin de toute suspicion.

Umm Sulaym, qu'Allah l'agrée, disait :
« Nous participions au combat avec le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui. Nous abreuvions alors les blessés, portions l'eau, et soignions les malades. »

Telles étaient leurs tâches, à la différence des femmes d'aujourd'hui dans beaucoup de pays dont les habitants prétendent être musulmans ; elles se mêlent aux hommes dans leurs domaines de travail tout en exhibant leur beauté, ce qui a mené à la propagation des vices, l'éclatement des familles et à la corruption de la société.

Nous invoquons Allah pour qu'Il nous guide tous vers Son droit chemin.

Qu'Il nous facilite ainsi qu'à vous et à tous nos frères les voies vers la science bénéfique et son application.

Il est le Meilleur à Qui on peut adresser sa demande.
  

Que la paix, la bénédiction et la miséricorde d'Allah soient sur vous.  

Recueil de Fatwas du cheikh Ben Baz, vol. 3, page 354.
(1) Les Coalisés, v. 53.
(2) Les Coalisés, v. 33.
(3) Les Coalisés, v. 59.
(4) La Lumière, versets 30,31.
(5) La Lumière, v. 60.
(6) Ce sont les deux recueils de hadiths authentiques d'Al-Bukhârî et de Muslim.
copié de fatawaislam.com
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:37

Sans-titre-1-copie-9.gifQuestion :


Qu'en est-il de ce qui est dit au sujet de la voix de femme comme étant une chose à dissimuler ?

Réponse :

La voix de la femme n'est pas en principe 'Awra.

Les femmes se plaignaient au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) et l'interrogeaient au sujet des matières religieuses.

Elles ont agit de la sorte aussi avec les Califes bien Guidés (radhiallâhu 'anhum) et ceux qui détenaient l'autorité après eux.

Et elles saluaient des hommes non-mahram avec le Salam [Salut Islamique] et ils leurs rendaient le Salam, et aucun des Imâms de Islâm ne les a réprimandés pour cela.

Mais il n'est pas permis à une femme de parler d'une voix douce ou plaisante, parce que Allâh - Ta'âla - dit :

« O Femmes du Prophète ! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l'hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » [1]

Car les hommes peuvent être tentés par cela, comme il l'est indiqué dans ce verset
 [2].

SHeikh Sâlih al-Fawzân dit qu'il est recommandé à la femme de prier à haute voix ; qu'il s'agisse d'une prière obligatoire ou d'une prière surérogatoire, pour vu qu'elle ne soit pas entendue par un homme pouvant être tenté par sa voix.

La femme peut prier à haute voix si elle se trouve dans un endroit où aucun étranger ne l'entend et si elle accomplit une prière de nuit, sauf si elle risque de déranger d'autres prieurs.

Quand elle accomplit une prière du jour, elle le fait à voix basse parce que cette prière doit se faire ainsi et que l'élévation de la voix dans une telle prière n'est pas recommandée parce que contraire à la Sounnah.
 [3]

Notes
[1] Coran, 33/32
[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-'Ilmiyyah wal-Iftâ, 6/85
[3] Kitâb « Fatâwa al-Mar'a al-Mouslima » - SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.322
copié de manhajulhaqq.com
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:36

Question :

Quel est le jugement concernant le maquillage en poudre qu'utilisent les femmes pour s'embellir ?

Réponse :

On doit détailler cette question :

  • Si c'est pour la beauté et que cela ne va pas nuire au visage, et que cela ne va rien lui causer, il n'y a pas de problème.
  • Mais si cela lui cause un problèmes comme des plaques noires ou d'autres choses, ça devient interdit pour ces raisons. 

Wa Allah Al Mousta'an.


Source
copié de assounnah.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:34

Hôte :

Nous débutons notre réunion Shaikh Abdul-Aziz, en revenant à la lettre de la sœur (dont les initiales sont) Alif Mim ou Umm Ahmad de Makkah Al-Mukarama.

Nous avons présenté une partie des questions de notre sœur à notre dernière réunion et nous voudrions y revenir dans cette réunion pour qu'elle puisse poser cette question :

Certains s'opposent à l'épilation des poils présents sur les tibias et les mains (ou les bras).

Et si cela est fait pour le mari, le jugement est-il toujours le même ?

As-Shaykh Ibn Baz : 

La louange est à Allah et que les prières de paix et bénédictions d'Allah soient sur le messager, sa famille, ses compagnons et ceux qui suivent sa guidée.

  • Je ne vois pas de mal dans l'épilation des poils des tibias ou des mains, parce que cela fait partie  des questions sur lesquelles il y a un silence (de Shari'a). 

Et en effet il est parvenu dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa salam) qu'il a dit : 

« Tout ce sur quoi Allah est resté silencieux est pardonné, acceptez d'Allah Son pardon. »

  • En ce qui concerne l'épilation des sourcils et des poils du visage, cela a été interdit dans les ahadith qui maudissent la Namisa et la Mutanammisa

Les imams de la langue (arabe) ont dit : « An-Nams signifie enlever les poils des sourcils et du visage. » 

Donc voilà ce qui a été interdit, à moins que n'apparaisse sur le visage ce qui cause une défiguration et une laideur, comme la femme ayant une moustache ou la femme ayant une barbe.

Dans ce cas il n'y a aucun mal à enlever cela (les poils).

Cependant, en ce qui concerne les poils du visage normaux, ils ne doivent pas être enlevé parce que le messager (Prières et bénédiction d'Allah sur lui) a maudit la Namisa (la femme qui épile les poils du visage d'autres femmes) et la Mutanammisa (la femme qui épile ses propres poils du visage) et ce type d'épilation fait partie de An-Nams. Oui.

Hôte :

Qu'Allah vous bénisse.

Article tiré du site assalafi.com
Traduit par Aqil Walker
Masjid As-Salaf-Salih
Traduit en français par les salafis de l'Est
copié de salafs.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz 

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:29

« Si le chignon est positionné en haut de la tête, alors pour les savants, ceci rentre dans l'interdiction et la mise en garde du Prophète ( ' alayhi salat wa salam ) a dit : 

« Il y a deux catégories des gens de l'enfer que je n'ai pas encore vu [...] : 

des femmes habillées, nues, penchées, se dandinant, 


leurs têtes semblables à des bosses de chameau penchées ».

Donc quand les cheveux se trouvent au-dessus de la tête, alors il y a interdiction.

Par contre, s'ils se trouvent au niveau de la nuque, par exemple, alors il n'y a pas de mal.

Sauf dans le cas où la femme s'apprête à sortir, alors dans ce cas, cela devient du Tabarouj (exhibition). 

Car il sera visible même en dessous du voile et comme cela rentre dans l'exhibition et dans les causes de la tentation, alors cela est interdit ».


Fatawa al Mar-a al Mouslima page 526.
copié de al-mumtahanah.over-blog.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:29

Question : 
 
Quel est l'avis de l'islam concernant la femme qui se parfume et se maquille, puis sort directement pour se rendre à son école ?

Quel genre de parure (Zîna) la femme musulmane a-t-elle le droit de montrer aux autres femmes ?

Réponse :
 
Il est interdit pour la femme de sortir parfumée pour se rendre au marché car le Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah, a dit :

« Lorsque la femme se parfume et passe à côté d'une assemblée, elle est considérée comme telle »,

c'est-à-dire fornicatrice
(1), en raison de la séduction qu'elle peut causer.

Cependant, si la femme est accompagnée en voiture de telle manière que son parfum n'est senti que par un proche
(2), et qu'ensuite, elle descend vite pour entrer dans l'école sans qu'il n'y ait d'hommes autour d'elle, alors il n'y a pas de mal à ce qu'elle se parfume. 

En effet, aucun inconvénient n'est engendré par cela, car la femme est considérée dans sa voiture comme dans sa maison.

C'est pour cette raison qu'il n'est pas permis à un homme de laisser sa femme ou toute autre femme sous sa tutelle prendre la voiture toute seule avec un chauffeur car ceci est considéré comme un isolement en tête-à-tête interdit (Khulwa) en islam.

Dans le cas où la femme passe à côté des hommes, il n'est pas permis qu'elle se parfume.

A cette occasion, je voudrais attirer l'attention des femmes sur celles qui apportent du parfum pendant les nuits du mois de Ramadan et en donnent aux autres, de telle sorte qu'elles quittent la mosquée parfumée.

Or le Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah, a dit : 

« Que toute femme qui touche à un parfum n'assiste pas à la prière al-cIshâ avec nous. » (3)

Par contre, il n'y pas de mal à apporter de l'encens pour parfumer la mosquée.

Concernant le vêtement dans lequel la femme peut se montrer aux autres femmes, il lui est permis de montrer tout vêtement conforme aux habitudes et religieusement licite.

Par contre, il ne lui est pas permis de porter des parures interdites, comme des tissus transparents qui laissent transparaître la peau ou un vêtement serré montrant ses formes, car ceux-là sont compris dans le hadith du Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah :

« Deux catégories font partie des gens de l'enfer et je ne les ai pas encore vues... »

et il a cité : 

« Des femmes dévêtues bien que vêtues, séductrices et faciles à séduire.
Elles portent une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux à longs cous.
Elles n'entreront pas au paradis et n'en sentiront même pas l'odeur. »
(4)

Fatwa de cheikh Otheimine, Min al-Ahkâm il-Fiqhiyyati fil-Fatâwâ an-Nissâ'iyya, page 53,54.

(1) Rapporté par At-Tirmidhî dans le chapitre du bon comportement (n°2786) qui dit que ce hadith est Hassan Sahîh, par Abû Dâwûd dans le chapitre des femmes qui cherchent à imiter les hommes (n°4174 et 4175), et par An-Nassâ'î dans le chapitre de la parure (8/153).
(2) C'est-à-dire par une femme, ou un homme faisant partie de ses Mahârim.
(3) Rapporté par Muslim dans le chapitre de la prière (n°444).
(4) Rapporté par Muslim dans le chapitre du vêtement (n°2128)
copié de al-bayan.fr
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:23

Ce qui va suivre est un essai de clarification en ce qui concerne la ‘awra (partie du corps qui ne peut être dévoilé) de la musulmane en présence d'autres musulmanes.

Dans ce court traité, on trouvera une sélection de 
fatawa sur ce sujet.

Ce qui suit est une série de questions/réponses adressées à shaikh Salih ibn Fawzan ibn ‘Abdallah Al Fawzan (hafidhahullah).

Allah ta'ala dit dans Son Livre:

« et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » [sourate An-Nur : 31]

D’après ce qui vient d'être mis en évidence par le verset sus-mentionné, il est permis aux femmes croyantes de dévoiler leurs parures (visage, cheveux, cou, avant-bras, et le bas des jambes) entre femmes croyantes, ou aux femmes esclaves, ou aux enfants qui n'ont pas conscience de la sexualité.

La question qui vient alors, concerne le type de vêtements porté dans ces situations, parmi ce qui est souhaitable et permis.


Ainsi plusieurs questions ont été posées à shaikh Salih ibn Fawzan ibn ‘Abdallah Al Fawzan (
hafidhahullah).


Question :


Beaucoup de femmes tiennent pour opinion, en ce qui concerne la ‘awra d'une femme devant une autre, qu'elle consiste en ce qui est entre le nombril et les genoux.

Ainsi, certaines n'hésitent pas à porter des vêtements très moulants ou décolletés, révélant ainsi de larges portions de la poitrine et des bras.

Que dites-vous en ce qui les concerne ?

Réponse : 

Ce qui est requis des femmes musulmanes est la modestie et la pudeur, et qu'elle doit être un bon exemple pour ses sœurs musulmanes, et elle ne doit leur montrer que ce qui est considéré comme normal/approprié des femmes musulmanes pieuses.

Cela est leur devoir initial, et ce qui est meilleur (le plus sûr) car certes être inattentif et laxiste dans l'exposition de ce qui n'a pas besoin de l'être peut mener à d'autres inattentions et négligences menant à ce qui est interdit.

Et Allah est plus Savant.

(Al muntaqa min al-fatawa - vol.3 p.307 # 453).



Question : 

Est-ce qu'une femme portant des vêtements moulants en face d'autres femmes entre dans le hadith : “Les femmes seront habillées mais nues” ?

Réponse : 

Il n'y a aucun doute que le fait de porter des vêtements moulants révélant les parties attirantes du corps est quelque chose d'interdit, sauf si cela est porté (seulement) devant le mari.

Quant au fait de porter cela devant autre que le mari, cela est interdit.

Même s'il n'y a que des femmes présentes car elle sera un mauvais exemple pour elles.
Quand elles la verront faire cela, elles feront comme elle.

Par ailleurs, il lui a été ordonné de couvrir sa ‘
awra avec ce qui est large et d'être couverte devant tout le monde, excepté son mari.

Ainsi, elle couvre sa ‘
awra en face des autre femmes, comme elle la couvre devant les hommes, sauf ce qui est considéré comme normal de montrer parmi les autres femmes, comme le visage, les mains, les pieds, et ce pour quoi il y a besoin dedécouvrirt/révéler (une partie du corps).


Question : 

Quel est le jugement concernant le fait de porter des vêtements à travers lesquels on peut voir (transparents) au point où l'on peut distinguer les parties de son corps ?

Réponse : 

Il est obligatoire à la femme musulmane que ses habits ne soient pas comme ceux qui sont si fins que la couleur de la peau puisse être vue à travers, et non plus qu'ils soient si serrés qu'ils révèlent la forme de son corps.

Ceci car le prophète (
salallahu ‘alayhi wa sallam) a dit:

“ Il y a deux sortes de gens de l'enfer que je n'ai pas encore vus: des femmes habillées mais nues, quand elles marchent elles bougent leurs côtés/hanches, sur leur tête on dirait une bosse de chameau, elles n'entreront pas au Paradis ni n'en sentiront l'odeur, et des hommes qui auront des fouets ressemblant à des queues de vaches, avec lesquels ils battent le serviteurs d'Allah."
(
Sahih Muslim).

Shaykh Al Islam Ibn Taymiya (rahimahullah), dans Majmu’ Al-Fatawa a dit, à propos de la parole du prophète (salallahu ‘alayhi wa sallam) : "habillées mais nues", que cela signifiait le fait de porter des vêtements qui ne la couvrent pas, alors elle est habillée mais en réalité elle est nue, comme les femmes qui portent des vêtements qui sont fins de telle sorte que l'on puisse voir sa peau, ou des vêtements qui sont moulants, révélant les formes de son corps, par exemple son derrière ou autre. Certainement, les vêtements d'une femme sont ce qui la couvre, ne montrant pas la forme de ses membres ou plus que cela, car c'est ce qui est large et non transparent.

(Al fatawa al jami’a lil imratul muslima - vol.3 p.845 # 763).

Ce qui précède sont quelques fatawa donnée par shaikh Salih Al Fawzan (hafidhahullah) sur la parure des femmes musulmanes entre elles, qui éclaircira, on l'espère, cette question. Cependant, si quelqu'un tien l'opinion que la ‘awra de la femme musulmane en présence d'autres musulmanes est ce qui est entre le nombril et les genoux, alors il est de son devoir de :

 Donner les preuves sur cela, et aussi que cette opinion ait pour base la parole d'un savant parmi les hommes de science.

 De savoir qu'avoir une telle opinion sur la ‘awra de la femme enlève (de toute façon) la possibilité de vêtements tels que les "hipsters" ou les "jeans stretch", ou ce qui y ressemble, vu que la forme des parties du corps peut être ainsi clairement distinguée, et dès-lors cela est interdit, comme l'a expliqué le shaikh.

Article tiré du site salafipublications.com

Traduit de l'arabe par Abû Aqila.
Traduit en français par Oum Souleimen
Revu par les salafis de l’Est

copié de salafs.com
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:05

Question :


« Parmi les conditions de l’habit de la femme musulmane, il y a le fait qu’il ne ressemble pas aux vêtements des mécréantes, mais ici tout vêtement acheté, nous l’achetons chez les mécréants, en somme, nous portons les mêmes vêtements que les mécréantes.

Quel est donc le baromètre quant à cette condition ? ».

Réponse de Cheikh Mouqbil Ibn Hadi al Wadi'i :

« Le vêtement qui est le vêtement de l’Islam est celui qui couvre la femme, oui, qui ne laisse rien apparaître lorsqu’elle sort comme vous avez entendu le Hadith du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- :

« La femme est ‘Awra alors dès qu’elle sort le chaytan se met aux aguets (Istachrafa)» [1]

D’après Oussama ibn Zayd, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit:

« Je n’ai laissé après moi une tentation pire pour les hommes que les femmes » [2]

Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit également :

« La plus grande Fitna des Bani Israïl fut la vie d’ici bas et les femmes »

Le Hadith va dans ce sens.

Allah -'Azza wa Jal- a dit dans Son Livre saint au sujet des femmes du Prophète qui ont des cœurs plus purs que ceux de nos femmes, et en parlant des Sahabas qui ont des cœurs plus purs que les nôtres:

Traduction relative et rapprochée:

« Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : C’est plus pure pour vos cœurs et leurs cœurs » S33 V53

Oui, et Allah vous bénisse, quoi d’autre au sujet des femmes : Allah a dit:

Traduction relative et rapprochée:

« Et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines et qu’elles ne montrent pas leurs atours… » S24 V31

Et Allah a dit en parlant des femmes du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-:

Traduction relative et rapprochée:

« Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas » S33 V32

Les femmes musulmanes doivent acheter des machines à coudre, ou que l’une d’entre elles apprenne la couture et coud des vêtements qui cachent la nudité, et il faut qu’elles s’encouragent dans le bien et en soient les pionnières, car le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« Celui qui apporte une bonne tradition (Sounnah Hassana) en Islam en aura sa récompense et la récompense de celui qui la met en pratique après lui, sans qu'aucun ne soit lésé dans sa récompense.
 
Et celui qui apporte une mauvaise tradition (Sounnah Sayi-a) en portera le fardeau et celui de ceux qui la mettent en pratique après lui, sans qu'aucun d'eux ne soient déchargés de leur fardeau » [3]

Il faut donc que la femme courageuse et forte s’habille avec son vêtement Islamique et qu’elle sorte à sa mosquée si son mari lui autorise.

Ainsi elle apportera aux autres une bonne Sounnah (tradition), et il incombe aux autres de s’encourager dans cela, oui, oui, nous qui sommes dans un pays musulman, si nous devions prendre en compte les opinions de beaucoup de musulmans nous n’aurions pas pu mettre en application de nombreuses Sounnah, et nous n’aurions pas prié comme priait le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, et nous n’aurions pas revêtis le vêtement Islamique, ni nos femmes, ces gens-là critiquent et se moquent de ceux qui s’accrochent à leur religion mais ceux-là sont des débris, ce sont des débris, il ne faut pas y prêter attention et ne pas délaisser les Sounnah pour eux.

Allah nous a certes informé quant à leur sujet:

Traduction relative et rapprochée:

« Les pires bêtes auprès d’Allah sont ceux qui ont mécrus (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement) » S8 V55

Donc, ne prêtez pas attention aux mécréants ni -qu’Allah vous bénisse- aux musulmans qui ne sont pas intègres dans leur religion, car beaucoup de musulmans en Amérique, en Angleterre et autres sont un déshonneur pour l’Islam.

D’autant plus lorsque leur parviennent des Fatawa extravagantes émises par des savants mauvais sur qui s’applique la parole du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-:

« J’ai peur pour ma communauté des guides qui égarent.. » [4]

Et ce, comme Youssouf al Qardawi, ‘AbdoulMajid az-Zandani, Hassan at-Tourabi, et d’autres savants mauvais.

Alors faites des efforts et suivez le Livre d’Allah et la Sounnah du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et veillez à faire revivre de bonnes Sounnah Islamiques et c’est à Allah que nous implorons l’aide »


Question :

« Parmi les conditions du jilbab de la femme est qu’il ne soit pas une parure en lui-même.

Quel est le baromètre de cette condition ?est-ce que cela revient à la coutume ou à l’intention de la femme ? »

Réponse du cheikh :

« Lorsqu’elle sort, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit lorsqu’il leur permit de sortir pour al ‘Icha :

« Qu’elles sortent Tafilette [5] »

Mais lorsqu’elle est avec son mari il lui est permis de s’embellir par ce qui lui plairait à lui, comme vêtement Islamique, car Allah a dit dans Son Livre :

Traduction relative et rapprochée : 

« Quoi ! Cet être élevé au milieu des parures et qui, dans la dispute est incapable de se défendre par une argumentation claire et convaincante ? » S43 V18

C’est à dire les femmes ;

Et le Poète a dit :

« Et les bijoux ne sont qu’une parure,
Provenant de personnes incomplètes,
Par lesquelles elles complètent le beau,
Quand le beau vient à être incomplet !
Mais lorsque la beauté est là,
Alors ta beauté n’a pas besoin d’être complétée. »

En effet, nous ne disons pas que cela revient à la coutume car les coutumes là-bas sont mécréantes, mais nous disons plutôt que cela revient aux coutumes des musulmans droits.. !

Mais le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a bien montré que la femme était ‘Awra, par conséquent elle ne doit pas mettre des vêtements qui détournent les regards et tentent les gens, et peut-être qu ils la tenteront et lui apporteront du mal, car nos cœurs ne sont pas entre nos mains mais entre Les Mains d’Allah comme le dit le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- :

« Les cœurs des gens sont entre deux doigts des doigts du Très Miséricordieux, Il les tourne comme Il veut »

Et Allah nous a ordonné à tous de baisser le regard car Il sait que les deux sexes peuvent se tenter mutuellement, Allah a dit:

Traduction relative et rapprochée:

« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux, Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, et de garder leur chasteté. » S24 V30 &31

Et dans les deux authentiques, d’après abou Houreïra -Qu'Allah l'agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit:

« Il a été inscrit à chaque fils d’Adam sa part d’adultère, qu’il commettra forcement, les yeux par le regard, les oreilles par l’ouïe et la main par le toucher, le pied par le pas, et le cœur envie ou espère, et les parties intimes confirment ou démentent tout cela » [6]

Comme je vous conseille de vous éloigner de ce qu’inspirent les frères Mouflissoun, comme les photos ayant une âme, dans votre revue! Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a maudit celui qui crée (al Mousawwir) comme il est rapporté dans le Hadith d’abi Jouhayfa, et aussi le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit également :

«Les anges n’entrent pas une maison où se trouve un chien ou une image »

Dans un Hadith d’abou Talha, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit au sujet des images:

« Sortira de l’enfer un personnage ayant des yeux, et des oreilles par lesquelles il entendra et une langue qui parlera et dira j’ai été chargé de trois catégories: De tout rebelle déclare, et celui qui aura associé une autre divinité à Allah, et les créateurs » [7]

Alors n’utilisez pas les photos dans la revue, et gare à la vidéo ou la télévision, et la parabole. Et autre chose que peuvent inspirer les frères Mouflissoun et qu’ont apporté les ennemies de l’Islam, et qu’ont embelli les frères Mouflissoun, et j’entends par les Mouflissoun ceux qui se font appeler les frères Musulmans, mais en fait, ils sont Mouflissoun, pauvres dans la politique et pauvres dans la religion, nous demandons à Allah qu’Il les ramène à la vérité de la meilleure façon »

[1] Istachrafa : C’est à dire : se dresser pour observer quelque chose, choisir minutieusement sa proie ;Hadith rapporté par Tirmidhi
[2] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[3] Rapporté par Mouslim, chapitre de la Zakât.
[4] Rapporté par abou Dawoud
[5] Tafilette : c’est à dire insouciante, la traductrice.
[6] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[7] Rapporté par Boukhari et Mouslim
copié de al.baida.online.fr
Cheikh Abou ‘Abdir-Rahmane Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:02


Transcription d'une partie  du texte en Arabe dialectale du moyen-orient


معقول هذا الشيئ  ياناس اللي قد صار
معقول  هذا اللي نشوفها ياصير
معقول لالا  ما تتخيلها الافكار
ان الان  نشوفه   البنت تلبس قصير
تلبس بناطيل وتنانير القصار
بلى لا يلزمها ان تستتر الا اليسير
والصدر مكشوف على كل الانظار
والبطن يظهر سرها المستدير
يا للاسف صارت  التعري يصار ليه انصار
وستر مستنكر ولا ليه نصير
قل الحياء و الدين والخوف من النار
والخوف من رب سميع بصير
معقول هذا الشيئ  ياناس قد صار
معقول  هذا لي نشوفه ياصير
الرجل مستور و هي سترها طار
مع التحرر و التمدن يطير
تمشي مع الموضة و لا همها انكار
 من ينكر المنكر و  عنده اوامر
تشري ملابسها و تلبس و  تختار
اللي تبي و تقول انا مثلي غالي
تدفع على اشهر الماركات اغلى الاسعار
و ما عليها من صغير و كبير
تقول خلونا على كيفنا احرار
كل على كيفه و فكره يسير
و الأم تدري ما لها راي بالدار
لا تستشار احد و لا تشير
و الرجل مسكين يدبر و ينظر
ما عنده امر ما بغاه انه يصير


icone_audio.gif Audio à télécharger

Repost 0