Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:10
aLes preuves sont notament les 2 Hadith suivants expliqué par :

1  " 'Ali Ibn Houjr nous a informés : 'Issa Ibn Younous nous a informés d'après Hicham ibn Hassan d'après Hassan que 'Abdillah Ibn Moughafal a dit : 

"Le messager d'Allah nous a interdit de nous coiffer sauf de temps en temps." 
[Authentifié par Cheikh Al Albani dans as-sahiha. Rapporté par Abu Dawud n°4159, An-nassaî n°5055, At-tirmidhi n°1720]

En arabe : 

" نهى رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الترجل إلا غبا "

Cheikh Al Albani et Cheikh AbdelMouhssine Al Abbad mentionnent que : 

الترجل ---> Inclus le fait de les coiffer, d'en prendre soins, les embellir 

إلا غبا ----> C'est à dire de le faire un jour et de le délaisser un autre jour 

2   Un d'entre les compagnons du prophète se trouvait en égypte, un homme entreprit un voyage vers lui. Une fois arrivé, il constata que le Sahabi avait les cheveux ébouriffés. L'homme demanda donc à ce sahabi : 

Pourquoi as-tu les cheveux ébouriffés alors que tu es le Gouverneur de ce pays ? 
Le sahabi retorqua : C'est parce que le messager d'Allah nous interdisait de trop pratiquer Al Irfah (الإرفاه). 
L'homme repondit : Qu-est ce que  لإرفاه
Le sahabi : C'est le fait de se coiffer tous les jours " 
[Authentifié par Cheikh Al Albani As-sahiha n°502, Abou Dawoud n°4160 et An-nassaî n°5058 rapportent une autre version de ce récit elle aussi authentique]

Comme le mentionne Cheikh AbdelMouhssine Al 'Abbad [Charh Sunnane Abu Dawoud Cours n°293] parmi les points à retenir de ces Ahadith : 

  • Se coiffer et prendre soins de ses cheveux sont des choses légiferées.

Cependant, l'Homme ne doit pas le faire tous les jours.

Mais plutôt de temps en temps, c'est à dire des jours oui et d'autres non. 

  • Comme dans toute chose, ce qui est exigé c'est le juste milieu, c'est à dire d'éviter l'exagération, ne pas tout le temps être entrain de le coiffer.

(En effet, certains frères surtout ceux qui possèdent les cheveux longs, perdent tous les jours beaucoup de leur temps, à cause du fait qu'ils consacrent de longue minutes à se coiffer, mettre du gel et à embellir leur cheveux etc.. alors qu'ils pourraient consacrer ce temps précieux à d'autres oeuvres plus utiles.) 

Donc, Il ne faut pas exagérer en se coiffant tout le temps, mais il faut aussi ne pas tomber dans l'autre extrême qui est d'abandonner complètement ses cheveux et de ne jamais en prendre soins.

A ce propos le messager d'Allah à aussi dit :

"Que celui qui a des cheveux qu'il les honore"
[Authentifié par Cheikh Al Albani et Rapporté par Abu Dawoud n° 4163 ] 

  • Les femmes sont également concernées par ces Ahadith [c'est à dire que le juste millieu leur est également demandé], par contre comme cela est connu elles doivent s'embellir pour leur maris. 

Note : Propos de Cheikh Al Abbad résumé.



Question :

L'interdiction de se coiffer les cheveux sauf de temps en temps, est-elle générale [c'est à dire pour l'homme comme la femme] ou bien concerne t'elle uniquement l'homme ? 


Réponse de Cheikh An-najmi : 

Ce qui ressort [des textes] est que [cette interdiction] ne concerne que l'homme. A la femme il lui est demandé de s'embellir pour son mari à chaque moment. 

Fath Rab l-wadud fi fatawa Wa rassail wa roudoud de Cheikh Yahya An-najmi Vol 2 P 409.


Pour terminer, se coiffer et prendre soins de ses cheveux sont des choses légiferées.
Cependant, l'Homme ne doit pas le faire tous les jours.
Mais plutôt de temps en temps, c'est à dire des jours oui et d'autres non. 

Ce qui est exigé c'est le juste milieu, Il ne faut pas exagérer en se coiffant tout le temps et il ne faut pas aussi tomber dans l'autre extrême qui est d'abandonner complètement ses cheveux et de ne jamais en prendre soins. 

Le messager d'Allah à aussi dit :
"Que celui qui a des cheveux qui les honore"
[Authentifié par Cheikh Al Albani et Rapporté par Abu Dawoud n° 4163 ]

copié de fourqane.fr
 
Cheikh 'Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr

Cheikh Ahmed Ibn Yahya An-Nadjm

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:07
Question :

Un imâm a prêché dans une mosquée le jour du vendredi, le 10/06/1408 H. 

Son sermon était un rappel à l'assistance sur le Paradis et ce qu'Allâh y a préparé comme Bienfaits (na'îm) mais à la fin, il a juré que celui qui se rase (
halq) la barbe et celui qui laisse traînait son vêtement [sous les chevilles] (musbil) n'entreront pas au Paradis !

Nous souhaitons de la part de sa bienveillance, des informations (ifâdah) sur cela et est-ce que [cet imâm, dans ces affirmations,] a juste ou faux ?



Réponse du Comité Permanent pour la Recherche Scientifique et la Fatwah -adjzala-llâhu mathwabatahum- :

L'acte de se raser la barbe et de laisser traînait ses habits (malâbis) est prohibé (harâm) et celui qui commet ces deux, est désobéissant ('âs) et dépravé (fâsiq) [1] et si le musulman [qui a] insisté [sur cela durant sa vie] meurt [dans cet état], sans se repentir à Allâh - Exalté et élevé soit-Il-, alors, son cas (amr) dépend d'Allâh :

s'Il le souhaite, Il le châtiera ('adhdhaba) proportionnellement à son péché (ma'
siyah) [mais] il [finira] par entrer au Paradis et s'Il le désire, Il [lui] sera fait indulgence ('afâ) sans aucun châtiment par Sa Grâce et en [sa] faveur.

Quant au sermonneur, que tu as cité et qui a juré que [ces deux cas de personnes] n'entreront pas au Paradis, il s'est trompé dans son serment (qasam) et a contredit la croyance (madhhab) des Gens de la Sunnah et du Consensus (ahlu-ssunnati wa-ldjamâ'ah) sur le statut du désobéissant qui meurt musulman sans se repentir.

Nous sollicitons Allâh de le guider.

Et c'est par Allâh que le Succès [se concrétise] et que la Prière et le Salut d'Allâh soient sur notre Prophète Mu
hammad, Sa Famille et Ses Compagnons.

 
Le Comité Permanent ...Membre : 'Abdu-llâh Ibn Ghudayân -qu'Allâh le préserve-.Vice-Président du Comité : 'Abdu-Rrazzâq 'Afîfî -qu'Allâh lui soit Miséricordieux-.Le Président : 'Abdu-l'Azîz Ibn 'Abd-Allâh Ibn Bâz -qu'Allâh lui soit Miséricordieux-.

[1] : La barbe est obligatoire en Islâm.
Dans le livre connu : 
« âdâbu-zzifâfî fî-ssunnati-lmuttaharah - La bienséance du mariage dans la Sunnah Purifiée », Chaykh Al-Albânî -qu'Allâh lui fasse miséricorde- mentionne 4 gravités sur le fait de se raser la barbe : 
1) C'est un changement de la création d'Allâh,
2) C'est une transgression de l'ordre du Prophète -Prière et Salut d'Allâh sur lui-, 
3) C'est une imitation des incroyants et 
4) C'est une ressemblance aux femmes. Pour les arguments, retournez au livre en question ou dans les recueils de ahâdîth.Pour l'acte de laisser traîner son habit (isbâl), dans le livre : « ar-riyâdu-ssâlihîn - Le jardin des vertueux », l'Imâm An-Nawâwî - qu'Allâh lui fasse miséricorde-, titre le chapitre 119 : 

« La particularité de la longueur du qamîs, des manches (kumm), du izâr, de l'extrémité du turban et de l'interdiction de laisser dépasser (tomber/ isbâl) quelque chose de cela avec vanité (khuyalâ-) et de la répugnance, même [si cela n'est pas fait] avec vanité. », il rassemble des ahâdîth à ce sujet... 

Dans ce chapitre, nous apprenons que (avec le numéro du hadîth pour y retourner facilement) :
-Les manches de l'habit du Messager, arrivaient aux poignets. N°794 (le hadîth est faible : voir le livre da'îfu-ldjâmi'par Chaykh Al-Albânî, n°4479).
-La prescription claire de relever ses vêtements (qamî
s, sirwâl, manteau, izâr...) à mi-mollet ou juste au-dessus des chevilles. N°804.
-C'est une caractéristique de l'homme musulman. 
N°803.
-L'insistance du Prophète à rappeler à l'ordre celui qui laissait traîner son habit. 
N°804.
-Cet ordre n'incombe pas aux femmes qui, au contraire doivent laisser traîner leur vêtement. 
N°805.-Tout ce qui dépasse au-delà des chevilles est en Enfer. N°803, 797.
-Celui dont ses habits tombent par inadvertance est excusé. 
N°795.-Les laisser traîner relève de la vanité. N°800.
-La soumission des Compagnons, leur empressement et leur obéissance lorsque le Prophète souhaite que leur habit soit remonté. 
N°802.
-Allâh n'accepte pas la prière de celui qui laisse traîner son vêtement. 
N°801.
-Le Jour de la Résurrection, Allâh ne regardera pas les gens qui ont enfreint ce Commandement. 
N°805, 795, 796, 797, 799.
-Le Jour de la Résurrection Allâh ne leur adressera pas la parole. 
N°797.
-Le Jour de la Résurrection Allâh ne les purifiera pas. 
N°797.
-Un châtiment douloureux les attend. 
N°797.
-Le châtiment est encore plus grave pour celui les laisse traîner par vanité et orgueil. Voir les numéros ci-dessus. Celui qui ne respecte pas ces deux obligations doit être traité avec douceur car la brutalité et la dureté ne servent à rien. Il faut lui exposer les arguments du Coran, de la Sunnah et les paroles des Savants et patienter en cela.

Traduction : 
Mukhlisûn
copié de mukhlisun.over-blog.com
Source de la fatwah - n° de la fatwah 11398. 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:05
Question :

Qu'en est-il d'une poignée de main échangée avec une vieille dame étrangère à la famille ?
Nous voudrions savoir également ce qu'il en serait si elle couvrait sa main de quelque chose pour la séparer de celle de l'autre ?


Cheikh Ibn Baz rahimahullah a répondu :

"Il n'est absolument pas permis de serrer la main aux femmes jeunes ou vieilles.

Peu importe que celui qui leur serre la main soit jeune ou vieux parce que cela comporte un danger pour les deux personnes et le danger réside dans la tentation que le geste peut provoquer.

Il a été rapporté de façon sûre que le Messager d'Allah (salallahu aalayhi wa salam) a dit :

« Je ne serre pas la main aux femmes ».

Et Aïcha (radhiallahu aanha) a dit :

« la main du Messager d'Allah (salallahu aalayhi wa salam) n'a jamais touché celle d'une femme. Quand il recevait la prestation de serment d'allégeance de la part des femmes, il se contentait de la parole ».

Aucune différence entre le fait que les mains soient nues ou couvertes compte tenu de la portée générale des arguments et pour écarter tout prétexte pouvant déclencher la tentation. Allah est le garant de l'assistance. "

(Majmou' fatawa wa maqalat mutanawwia, 6/280)
copié de darwa.com
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:05
Question 

Quel est le jugement sur le port des colliers tel que certains hommes font. 

Réponse :

Porter un collier comme ornement est interdit parceque cela est une pratique spécifique aux femmes.

Alors les hommes immitent les femmes lorsqu'ils portent une chaine et le Prophete (sallAllaahu 'alayhi wa sallam) a maudit les hommes qui immitent les femmes.

Cela devient même un plus grand péché et plus interdit si cette chaine est faite à partir d'or, parce qu'alors cela est interdit de deux manières.

Cela devient même un plus grand péché si le pendentif est gravé avec la photo d'un humain, un animal ou un oiseau.

Pire, bien pire si cela est gravé avec une croix ou l'est avec la forme d'une croix.

Les deux derniers cas - la photo d'un humain ou d'un animal et en la forme d'une croix - sont interdits pour les hommes et pour les femmes.

Et Allah est plus Savant. 

Shaykh Muhammad bin Saalih al-'Uthaymeen 
Fatawa Islamiyah, Vol. 7, Page 399, DARUSSALAM
copié de darwa.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:03

Question :

 

Si mon époux me restreint les vivres, est-ce que j’ai le droit de lui prendre de son argent sans qu’il le sache ?

Réponse de shaykh Muhammad Ibn Salih Al ‘Uthaymin (rahimahullah) :

Celui qui doit subvenir aux besoins d’autrui, et qui se montre négligeant, et qui n’accomplit pas son devoir, il va de son droit ( à l’autre ) de prendre de ses biens sans qu’il le sache, et ceci en référence au hadith de Hind bint ‘Utbata qui dit au prophète (salallahu a‘layhi wa salam) que son époux ne lui donnait pas suffisamment de quoi vivre elle et ses enfants.

A cela, le prophète (
salallahu a‘layhi wa salam) répondit :

« Prends ce dont vous avez besoin toi et tes enfant, avec équité. »

Il lui a permis (salallahu a‘layhi wa salam) de se servir sans que son mari ne le sache.

En revanche, quand le nécessiteux demande plus qu’il a besoin, il (le mari) n’est pas obligé de le lui donner et ceci en référence au hadith que nous avons cité.

Et Allah est plus savant…


(Fatawa Manar Al Islam)
copié de salafs.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:01
Question :
 
Est-il permis de se raser le crâne en dehors de la oumra et du hajj même avec une bonne intention ? 

Réponse :

1
 Il faut tout d'abord que tous les frères et soeurs sachent que la bonne intention du musulman n'est pas suffisante pour rendre son oeuvre valide char3an..! 
 
Tous les Savants de la Sunna sont d'accord sur le fait que l'oeuvre du musulman ne sera valide que si elle est fondée sur deux conditions :

(1) El Ikhlâss ( la sincérité : qui est la bonne intention ) 
(2) El Moutâba3ah ( le suivi et conformité à la Sunna Sahîha ) 

Allahou Ta3âlâ dit dans Son Livre : 
 
فمن كان يرجو لقاء ربه فليعمل عملا صالحا ولا يشرك بعبادة ربه أحدا 

Traduction rapprochée du sens :

..Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun à son Seigneur». (Sourate 18 ; verset 110)

L'Imâm Ibn Kathîr  a dit dans son Tafssîr en commentaire de ce verset :

..وهو الذي يراد به وجه الله وحده لا شريك له وهذان ركنا العمل المتقبل لا بد أن يكون خالصا لله صوابا على شريعة رسول الله صلى الله عليه وسلم 

Traduction : 

C'est ( l'oeuvre ) avec laquelle on recherche le Visage d'Allah Seul sans rien Lui associer , et ces deux ( la sincérité et le suivi ) ce sont les deux piliers de l'oeuvre acceptée , il faut à tout prix qu'elle soit ( l'action ou l'oeuvre ) sincère pour Allah et dans la droiture, conforme à Loi du Messager d'Allah...
 
Ceci est pour les actes d'adorations , et c'est pareil pour les actes des affaires de la vie courante qui on été interdites dans le Coran ou la Sunna , on doit délaisser l'acte s'il a été interdit sans prétendre avoir une bonne intention , car le Messager   a dit :
 
ما نهيتكم عنه فاجتنبوه 

Traduction :

Ce que je vous ai interdit , détournez-vous en...
(Sahîh el Boukhâry wa Mouslim ) . 

 Pour ta question : 

Cheikh el Islâm Ibn Taymiya   a cité dans son livre " el Istiqâmah , v/1 , page/256" l'accord des Savants sur quatre circonstances où il est légiféré et récommandé de se raser la tête ...:

(1)
Pour le Hadj ( pélerinage )
(2) Pour la Oumra ( petit pélérinage )
(3) Pour l'enfant ( nouveau-né )
(4) Pour le mécréant qui embrasse l'Islam 

Hormis ces quatres situations , les savants jugent ce rasage par : harâm ( illicite ) ou makrôuh ( détestable ) .. sauf dans le cas où il y a une nécéssité , comme pour se soigner d'une maladie ou pour enlever les poux ou autres nécéssité comme celles-ci ! , et Cheikh el Islâm Ibn Taymiya  a dit dans son livre "Madjmôu3 el Fatâwa ,v/12 , page/117 " que cela ( se raser pour ces causes-là ) est autorisé d'après le Livre ( le Coran) , la Sunna et l'unanimité..

Mais s'il n'y a pas de nécéssité comme celle citées précédemment , les Imâms comme l'Imâm Mâlik , l'Imâm Ibn Taymiya , l'Imâm Ibn el Qayyim et d'autres   ne l'autorisent pas car c'est une ressemblance aux Khawâridjs que le Messager d'Allah   a dit sur eux :سيماهم التحليق , traduction : leur signe ( aux khawâridjs ) c'est qu'ils se rasent (la tête ) .. et le dalille de ces derniers Savants qui n'autorisent pas cela , est le Hadîth Sahih du Messager d'Allah  :
 من تشبه بقوم فهو منهم 

Traduction :

celui qui ressemblera à un peuple en fera partie .
( réf : sahîh Sunnan Abi Dâwôud de l'Imâm Cheikh el Albâny _Rahimahou Allah_ n° du hadîth/3401 )

copié de france-salafi.fr
                                                                                             Farîd el Makky
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:00
D'après 'Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui), 

le Prophète   s'est fait faire une bague en argent (comme un cachet) en y gravant ces mots : "Muhammad est l'Envoyé d'Allah" et il dit aux gens : Je me suis fait unebague en argent en y gravant ces mots : "Muhammad est l'Envoyé d'Allah".
Que personne ne fasse graver cette même inscription.
sahih mouslim 3901



'Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte 

qu'il a vu pendant un seul jour une bague en argent au doigt de l'Envoyé d'Allah  .
Les fidèles ont également fait fabriquer des bagues en argent et les ont portées ; puis, le Prophète 
 ayant cessé de porter sa bague, les fidèles en ont fait autant.
sahih mouslim 3905



Le récit de 'Anas (qu'Allah soit satisfait de lui), transmis par Thâbit, 

on demanda à 'Anas comment fut la bague du Prophète  .
Celui-ci répondit : Le Prophète   retarda une nuit l'accomplissement de la prière de `ichâ' (du soir) jusqu'à la moitié de la nuit ou presque.
Lorsqu'il entra dans la mosquée, il s'adressa aux fidèles qui étaient restés à son attente : "Il y a des gens qui, s'étant acquitté de la prière, se sont déjà couchés.
Quant à vous, vous étiez en prière pendant tout le temps que vous avez attendu son accomplissement en commun".
'Anas ajoute: "Il me semble encore voir briller sa bague d'argent; alors qu'il haussa son auriculaire gauche".
sahih mouslim 1012

copié de darwa.com
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 04:57
Ciseaux-3.gif

وروي عن ابن عمر: من تشبه بهم حتى يموت حشر معهم وروى الترمذي أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: ليس منا من تشبه بغيرنا لا تشبهوا باليهود ولا بالنصارى فإن تسليم اليهود الإشارة بالأصابع وتسليم النصارى الإشارة بالأكف زاد الطبراني: ولا تقصوا النواصي وأحفوا الشوارب وأعفوا اللحى وفي شروط عمر على أهل الذمة أن يحلقوا مقادم رؤوسهم ليتميزوا من المسلمين، فمن فعل ذلك فقد تشبه بهم، وفي الصحيحين أنه صلى الله عليه وسلم نهى عن القزع وهو حلق بعض الرأس وترك بعضه، وعن ابن عمر - في الرأس -: احلقه كله أو دعه رواه أبو داود، وحلق القفا لا يجوز لمن لم يحلق رأسه كله ولم يحتج إليه؛ لأنه من فعل المجوس، ومن تشبه بقوم فهو منهم، وروى ابن عساكر عن عمر رضي الله عنه: حلق القفا من غير حجامة مجوسية

Et il a été rapporté de ‘Omar Radiya Allahou 'anhou : « quiconque leur ressemble jusqu’à sa mort, sera parmi eux le jour de la résurrection »

Attirmithi a rapporté que le prophète a dit :
« il n’est pas de notre communauté celui qui ressemble aux autres, ne ressemblez ni aux juifs ni aux chrétiens, la salutation des juifs est de faire un geste avec les doigts et la salutation des chrétiens est de faire un geste avec les mains »

At
tabarani a ajouté : « ne rasez pas la partie haute de la tête, taillez court les moustaches et laissez pousser les barbes »

et parmi les conditions de ‘Omar Radiya Allahou 'anhou aux gens non musulmans sous sa protection, ils devaient raser la partie supérieure de la tête pour les distinguer des musulmans, et celui qui fera ça sera comme eux.

Et dans les deux livres authentiques le prophète
« a interdit le Qaza’ » al qaza’ c’est le faite de raser la tête en y laissant une touffe de cheveux.»(ce qu’on appelle aujourd’hui coupe au bol)

d’après ibn ‘Omar –concernant la tête- le prophète a dit :
« rases la en entier ou laisses la » rapporté par Abou Dawoud 

le rasage de la nuque n’est pas permis pour celui qui ne rase pas sa tête en entier, sauf en cas de besoin, parce que c’est une pratique des Majouss (secte non musulmane) et celui qui ressemble à une communauté, il lui appartient

Ibn ‘assakir a rapporté d’après ‘Omar Radiya Allahou 'anhou :
« le rasage de la nuque, excepté pour la saignée (hijama) est une pratique des Majouss ». 

http://www.binbaz.org.sa/last_resault.asp?title=حلق%20بعض%20الرأس%20وترك%20بعضه
copié de fourqane.fr

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 04:54
939gpgnl70j8wac7gpmk
قال لي المدير بصوت واضح: لابدّ أن تحلق لحيتك وشاربك، وذلك شرط في قبولك في فنقد شهير وبراتب مغر جدًّا، وإنني فقير لا أملك شيئًا ولا أجد ما أعول به نفيس، وإنني أبحث عن عمل منذ مدة طويلة؛ ما رأي فضيلتكم؟ هل أعمل بالفندق وأحلق لحيتي وشاربي؛ فوالله إنني محتاج جدًّا لهذه الوظيفة؟ 

نص الفتوى 

الحمد لله 
قص الشارب مشروع، ولا يجوز تركه يطول، وأما حلق اللحية؛ فهو حرام؛ لأمر النبي صلى الله عليه وسلم بإعفاء اللحية وإرخائها وإكرامها وإرسالها [انظر: "صحيح البخاري" (7/56).]، ونهيه عن التعرض لها بحلق أو قص أو نتف أو إزالة بأي وسيلة، ولما في ذلك من مشابهة المجوس والمشركين والفسقة والمجرمين. 
وتحصيل الوظيفة ليس عذرًا في حلق اللحية؛ لأنه لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق، والواجب الإنكار على من يشترط ذلك في بلاد المسلمين، ورفع أمره إلى ولاة الأمور وهيئات الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر؛ لردعه عن ذلك وتأديبه. 
وعلى كل حال؛ فالوظائف والأعمال ولله الحمد كثيرة، وطلب الرزق ميسر بدون معصية الله ورسوله، {وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجًا 2 وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لا يَحْتَسِبُ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ} [سورة الطلاق: آية 2، 3.]. 

Question : 

Le Directeur [d’un hôtel] m’a très clairement affirmé : « Il faut obligatoirement que tu rases ta barbe et ta moustache » cela est la condition pour mon acceptation [comme employé] dans cet hôtel renommé et proposant un salaire attractif. 

Sachant que je suis pauvre, que je ne possède [absolument] rien, que je ne trouve pas de quoi subvenir à ma personne et que je cherche un travail depuis un très long moment : Dois-je raser ma barbe et ma moustache afin de travailler dans cet hôtel ?

Par Allah j’ai extrêmement besoin de cet emploi. 

Réponse : 

Diminuer la moustache est légiféré, il n’est donc pas permis de la laisser s’allonger. 

Mais concernant la barbe, son rasage est interdit [conformément à] l’ordre donné par le prophète de la laisser pousser, de l’honorer, de la laisser [sans la toucher] et à son interdiction de la Raser, la diminuer, l’arracher ou l’enlever par tout autre moyen. 

[La raser est également] interdit en raison de ce que cela entraîne comme ressemblance aux polythéistes, aux criminels, aux Majouss et aux pervers. 

L’acquisition d’un emploi, n’est pas une excuse autorisant le rasage de la barbe.

En effet, il n’y a pas d’obéissance à la créature dans la désobéissance au créateur. 

Si ceci se produit dans un pays musulman, il est dans ce cas obligatoire de réprimander celui qui place le rasage de la barbe comme condition pour obtenir cet emploi, de remonter son cas aux autorités et à l’Instance chargé de l’ordonnance du bien et de l’interdiction du blâmable afin de punir [cet individu] et de l'empêcher d'agir ainsi. 

Quoi qu’il en soit, par la grâce d’Allah les emplois sont nombreux et obtenir la subsistance sans désobéir à Allah et à son messager est facile. 

Allah dit ( sens du verset) : 

« Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas »
s65 v2

(Modeste essaie de) Traduction d'une Fatwa du Cheikh Salih Al Fawzan membre du comité des Grands Savants. 
copié de fourqane.fr
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 04:52
_Nature_by_Louen666.jpg
La riwaya de muslim fi sahihih, numéro 755 :

‏و حَدَّثَنَا ‏ ‏يَحْيَى بْنُ يَحْيَى ‏ ‏وَأَبُو الرَّبِيعِ الزَّهْرَانِيُّ ‏ ‏قَالَ ‏ ‏يَحْيَى ‏ ‏أَخْبَرَنَا وَقَالَ ‏ ‏أَبُو الرَّبِيعِ ‏ ‏حَدَّثَنَا ‏ ‏حَمَّادُ بْنُ زَيْدٍ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏عَمْرِو بْنِ دِينَارٍ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏طَاوُسٍ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏ابْنِ عَبَّاسٍ ‏ ‏قَالَ ‏
‏أُمِرَ النَّبِيُّ ‏ ‏صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ‏ ‏أَنْ يَسْجُدَ عَلَى سَبْعَةٍ وَنُهِيَ أَنْ ‏ ‏يَكُفَّ ‏ ‏شَعْرَهُ وَثِيَابَهُ 

Ibn `Abbâs (radhiya allahu 'anhu) a dit : 

"Le Prophète  reçut l'ordre de se prosterner sur sept et de ne pas ramasser ses cheveux ni réunir les pans de ses vêtements".

Al bukhary rapporte plusieurs versions dont la numéro 767 fi kitabi-الأذان fi babi السجود على سبعة أعظم 

‏حَدَّثَنَا ‏ ‏قَبِيصَةُ ‏ ‏قَالَ حَدَّثَنَا ‏ ‏سُفْيَانُ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏عَمْرِو بْنِ دِينَارٍ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏طَاوُسٍ ‏ ‏عَنْ ‏ ‏ابْنِ عَبَّاسٍ ‏ 
‏أُمِرَ النَّبِيُّ ‏ ‏صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ‏ ‏أَنْ يَسْجُدَ عَلَى سَبْعَةِ أَعْضَاءٍ ‏ ‏وَلَا يَكُفَّ ‏ ‏شَعَرًا وَلَا ثَوْبًا الْجَبْهَةِ وَالْيَدَيْنِ وَالرُّكْبَتَيْنِ وَالرِّجْلَيْنِ

d'après ibn 'abbas radhiya allahu 'anhu, le prophète  a dit :
 
"On a ordonné au prophète  de se prosterner sur 7 os sans ramasser les cheveux ou le vêtement ; il s'agit du front, des mains, des genoux et des pieds.."


Cheikh Al-Albânî  dit dans "sifat Salat an-Nabiy "  :

Il  a dit à propos d'un homme qui priait les cheveux attachés (ma'quus) en arrière:

"Son exemple est vraiment comme celui qui prie les mains liées (maktuuf)/ c'est-à-dire : enroulé-tréssé (derrière son dos)." (1)

Il  ajouta:

"Ceci est la selle du diable"; c'est à dire où le diable s'assied, faisant référence au noeud dans les cheveux." (2)

(1) Muslim, Abû 'Awânah, Ibn Hibbân. -rahimahumullah ta'ala- Ibn al-Athîr  :

"La signification de ce hadith est que quand il a les cheveux lâchés, ils tombent à terre lors de la prosternation, l'homme aura la récompense de la prosternation par la prosternation de ses cheveux.

Cependant, si ses cheveux sont attachés, il est en effet comme celui qui ne s'est pas prosterné, car il le compare à quelqu'un qui a les mains liées parce qu'ainsi elles ne peuvent pas être posées à terre lors de la prosternation".

Je dis : qu'il semble que cette interdiction s'applique aux hommes et non aux femmes, comme l'a rapporté ash-Shawkâni d'après Ibn al-'Arabi  .

(2) Abû Dâwûd et Tirmidhi -rahimahumullah ta'ala- qui l'a rendu hasan, Ibn khuzayma et Ibn Hibbân -rahimahumullah ta'ala- l'ont authentifié (sahîh). Voir Sahîh Abî Dâwûd (653)

RahimakAllah  .

copié de darwa.com
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Homme musulman - رجل مسلم
commenter cet article