Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:33

vdfvfd.jpg Ibn Mas'ud qu'ALLAH l'agréé rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Voulez vous que je vous renseigne sur Al-'Adh-h?

Il s'agit du colportage, [ou en d'autres termes] propager des propos entre les gens."

rapporté par Muslim.

 

Al-'Adh-h dans la langue arabe désigne plusieurs choses, dont la sorcellerie.

 

La ressemblance entre le colportage et la sorcellerie vient du fait que l'influence de la sorcellerie- engendrant la séparation de deux êtres aimés ou la réconciliation de deux êtres séparés - est une influence sur les coeurs.

 

C'est donc une influence imperceptible et c'est exactement le rôle du colporteur qui sépare les êtres aimés en citant certains propos à l'un, et d'autres propos, à l'autre.

 

Al Boukhârî et Muslim rapporte d'après Ibn 'Umar qu'ALLAH l'agréé que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"certains discours sont d'une éloquence tenant de la sorcellerie."

 

On dit que certaines formes d'éloquences qu'elles tiennent de la sorcellerie.

 

L'éloquence désignée ici est celle qui exprime ce qu'il y a dans l'âme au moyen de propos éloquents et clairs qui envoûtent l'ouïe et le coeur et les ensorcellent jusqu'à même inverser le vrai et le faux...

 

D'ailleurs, l'avis des savants le plus correct est que ce hadith blâme l'éloquence et n'en fait pas l'éloge.

 

C'est pourquoi le cheikh qu'ALLAH lui fasse miséricorde- l'a cité dans ce chapitre qui mentionne différentes choses interdites.

 

Passage tiré du commentaire de cheikh Sâlih ibn 'abdil-'Aziz Al-Cheikh du livre nommé "le résumé du commentaire du livre de l'unicité intitulé "Le comble des Souhaits", Chapitre 24, P. 172-173

copié de almutaqiyate.free.fr

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Âli Ibn Abdellah Ash-Cheikh

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 10:59

food i like 20dot4a.gif  Il est certifié que le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) a dit :

 

« Je ne mange pas accoudé mais je m'assieds de même qu'un sujet d'Allah et je mange comme lui ».

 

Ibn Majah a rapporté dans ses Sunans que le Prophète avait prohibé à un homme de manger alors qu'il est étendu à plat ventre.

 

La notion d'accoudement a été interprétée de trois manières :

 

D'abord par l'assoiement avec les jambes croisées, ensuite par l'appui sur un objet quelconque et enfin par l'appui sur le flanc.

 

Ces trois genres d'accoudement entrainent la position nuisible qu'est l'appui sur le flanc.

 

Cette attitude altère l'acheminement naturel des aliments, entrave leur accès à l'estomac et exerce une pression sur le ventre qui devient inaccessible à l'aliment et qui s'incline en abandonnant sa position redressée.

 

Ainsi l'aliment n'y accèdera t-il pas facilement.

 

Quant aux deux autres genres d'accoudement, ils constituent l'attitude adoptée par les puissants, ce qui contrarie la dévotion.

 

Pour cela le Prophète a dit : «Je mange de même qu'un sujet d'Allah ».

 

Est rapporté d'après le Prophète qu'il asseyait pour manger en s'accoudant sur les genoux, posant la plante de son pied gauche sur le revers de son pied droit.

 

Adoptant ainsi une attitude de modestie à l'égard d'Allah le Grand et le Puissant, de décence et de déférence vis-à-vis du repas et du convive.

 

Telle est la plus adéquate des positions pour les repas.

 

Tous les organes s'y trouvent dans leur état naturel qu'Allah à créer.

 

Cette position comporte aussi une grande part de décence.

 

L'homme profite extrêmement de la nourriture lorsque les organes se trouvent dans leur état naturel c'est-à-dire en étant redressés de façon normale. La pire des positions adoptée pour manger est l'appui sur le flanc car l'œsophage et les organes de la déglutition se rétrécissent et l'estomac s'altère car il se contracte lors du contact entre le sol et l'estomac et par le diaphragme est incommodé.

 

Si le but de l'accoudement était de s'appuyer sur les coussins et le matelas posé en dessous de la personne assise, ceci voudrait dire que si l'on mange, on ne devra point s'appuyer sur les matelas et les coussins tel que le font les puissants et celui qui déguste les aliments de façon excessive mais on devra manger le strict nécessaire pour vivre comme le fait le sujet d'Allah .

 

20dot4a.gif  le Prophète mangeait avec trois doigts, ce qui est très utile car celui qui mange avec un ou deux doigt ne s'en délectera point et ne sera point rassasié que longtemps après et les organes qui aménagent les aliments de même que l'estomac ne se réjouiront pas des repas et les recevrons comme un homme qui prend sa part en petite quantité et n'y éprouve aucun plaisir et aucune réjouissance.

 

Manger avec les cinq doigts et la paume de la main entraine l'encombrement des aliments dans l'estomac et les organes (il pourra arriver que les organes se débouchent causant la mort) et contraint les organes à les repousser et l'estomac à les supporter et aucun plaisir et réjouissance ne sont donc ressentis.

 

La meilleure façon de manger est donc celle du Prophète qui consiste à manger avec les 3 doigts.

 

20dot4a.gif  Celui qui examine les aliments que dégustait le Prophète se rendra compte qu'il n'a guère combiné le lait et le poisson ni le citron, ni entre deux aliments chauds ou froids ou visqueux ou astringents ou laxatifs ou épais ou mous ou se convertissant en une seule combinaison ou deux aliments différents tels que l'astringent et le laxatif, l'aliment le plus rapidement digéré et celui à la digestion ralentie, le grillé et le cuit, le tendre et le desséché.

 

Il n'a pas également combiné le lait et l'œuf ni la viande et le lait.

 

Le Prophète, amendait la nocivité de certains aliments par ces mêmes aliments dans la mesure du possible, et atténuait de la sorte la chaleur de certains aliments par la froideur d'autres et la siccité de cet aliment par l'humidité de l'autre tel qu'il a fait concernant le concombre d'Egypte et les dattes sèches.

 

Il mangeait de même les dattes sèches avec le beurre (gâteau de dattes) et buvait de l'infusion de dattes pour atténuer l'essence des aliments intenses.

 

Il ordonnait le diner, fut-il une poignée de dattes en disant : «Ne pas diner est décrépitude » tel que l'ont mentionné At Tirmidhy et Ibn Majah dans ses Sunans.

 

Abou Na'im a rapporté que le Prophète prohibait de dormir directement après les repas car ce facteur durcit le cœur.

 

Ainsi les médecins conseillent-ils à celui qui s'intéresse au maintien de sa santé de marcher quelque cent pas après le diner et de ne guère dormir directement après le diner car ceci est très nuisible.

 

Les médecins musulmans ont interdit de prier après le repas du soir afin que l'aliment se stabilise au fond de l'estomac, ce qui facilitera une meilleure digestion.

 

Le Prophète ne buvait pas en mangeant pour ne pas détériorer l'aliment, surtout si l'eau est chaude ou froide car elle serait très délétère.

 

Un poète a dit :

« en mangeant un mets froid ou chaud

 Ou en allant aux latrines, ne buvez point d'eau

 Si vous évitez cela véritablement

Vous vous épargnerez les maux du ventre durablement. »

 

Il est déconseillé de boire de l'eau à la suite d'exercices sportifs, de la consommation de fruits - même si l'absorption de l'eau après certains fruits et moins nocive que d'autres cas - du bain et du réveil.

 

Tout ceci contrarie la santé. Les habitudes n'entrent pas en ligne de compte car elles sont des caractères seconds.

 

Retranscriptions du chapitre XV du livre : « la médecine prophétique » d'Ibn Al Qayyim Al Jawziyya par Oum Maryam wa ‘AbdAllah.

copié de naturelletoutsimplement.eklablog.com

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 10:53

loupe.pngClic sur l'image pour l'agrandir

CostusArabicSelon Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète Mohamed (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) a dit :

 

"Ne torturez pas vos enfants avec El-Ghamz et ayez recours au costus".

Rapporté par El-Boukhari.

 

Et d'après Djâber, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète Mohamed (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) a dit :

 

"N'importe quelle femme dont l'enfant souffre de Oudhra ou d'un mal de tête, n'a qu'à prendre un costus, le gratter avec de l'eau puis le lui fait priser".

Raconté par Ahmed et As'hâb El-Sounane.

 

De même, ont raconté El-Cheikhanes de Djabêr que le Prophète Mohamed (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) s'est présenté chez A'aîcha (radiallahou anha) qui recevait un enfant souffrant d'un écoulement nasal.

Le Prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) a dit :

 

"Qu'est ce que c'est ?".

Alors, A'aîcha répondît: "C'est El-Oudhra".

Le Prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) dit : "Malheur à vous! Ne donnez pas la mort à vos enfants. N'importe quelle femme dont l'enfant souffre d'El-Oudhra ou d'un mal de tête, n'a qu'à prendre un costus indien, le gratter puis, le lui fait priser".

Ainsi, A'aîcha  (radiallahou anha)  a exécuté et l'enfant a guéri.

 

Par ailleurs, le costus est considéré comme le plus important pilier de la médecine traditionnelle du Tibet où les clergés ne la faisaient connaître qu'à leurs congénères, pour qu'elle demeure un secret entre eux-mêmes.

 

Jusqu'à ce que vienne leur dernier leader Dalaye Lama qui établira par la suite, la faculté de médecine Tibétaine dans le but d'apprendre ce savoir à quiconque et de le préserver contre toute disparition.

 

En fait, les clergés ont commencé à préserver ce savoir médical sous forme de mixtures pour la société suisse Padma.

 

Et parmi lesquelles, la mixture N°28 qui contient des extraits de la plante du costus, et dont l'action est la lyse du thrombus formé (c'est un caillot de sang qui se forme dans les vaisseaux sanguins, artère ou veine) au niveau de la jambe.

 

Etant donné qu'il n'y a pas un remède efficace pour la Thrombose dans la médecine moderne, sauf qu'on demande au patient de garder sa jambe immobile pendant des semaines jusqu'à ce que le clapet se détruit lentement, tout en évitant également le passage du thrombus dans la circulation sanguine et par conséquent, sa migration vers d'autres vaisseaux sanguins.

 

67018787_p.gif

 

BIENFAITS

 

Parmi les indications du Prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) dans cet usage, il a mis l'accent sur la nécessité d'éviter ce genre d'erreur dans certains traitements populaires qui ne s'appuient pas sur des bases scientifiques.

 

Il a interdit aux femmes de faire recours à cette traumatique curation souvent nocif, en leur offrant un traitement idéal entrant dans ce cas ; l'utilisation du costus.

 

Dans son hadith: "….et youlad de la pleurésie" qui veut dire: donner à boire au malade à travers l'une des deux extrémités de la bouche.

 

Car, c'est un procédé que nous montre le Messager d' Allah (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) pour faire parvenir le médicament au patient quand il ne peut pas s'asseoir ou, ne peut prendre seul son médicament et ou, lorsqu'il souffre d'une douleur atroce.

 

En outre, Zeid Ibn Arkam a raconté que Le Prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) a dit :

 

"Soignez-vous de la pleurésie avec le costus maritime et l'huile".

Rapporté par El-Thérmidi.

 

Par ailleurs, parmi les bienfaits du costus rappelés par les médecins, cette plante à caractère curatif, active l'écoulement du sang menstruel et l'émission des urines, vermifuge (détruit les vers intestinaux), agit comme un antidote pour le poison, stimule la libido et fait disparaître les taches de rousseur etc.

 

D'après Anas le Prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) a dit :

 

"Certes, les modèles avec lesquels vous vous traitez sont El-Hidjama et le costus maritime".

Rapporté par El-Boukhari et Mouslim dans leurs Sahih.

 

Il ajoute que " le prophète (صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ) considère le costus comme modèle à être utilisé en tant que traitement médical, vu ses nombreux bénéfices.

 

Ainsi, cette plante est avantageuse pour l'hémiplégie (paralysie de la moitié du corps) et le poison du serpent.

 

Elle guérit le rhume par l'inclination sur sa vapeur pour la sentir.

 

Alors que son onction semble efficace pour les douleurs du dos".

 

67018787_p.gif

 

REMEDES

 

Usage interne :

 

bullet hot  Mélanger costus moulu et eau puis le boire pour traiter les fusions du caillot, règles, fécondation, maladies urinaires, maladies de foie, des reins et de l'appareil digestif, cancer de la bouche, bon pour le cerveau, insuffisance sexuelle, immunité, diahrée et douleurs arés accouchement, donne de l'appétit, active le métabolisme général, contre la sorcellerie, la pleurésie et maladie des poumons.

 

bullet hot  Inspirer une quantité de costus moulu par les maladies de l'appareil respiratoire, asthme, tuberculose, inflammation de l'angine et de la gorge, fièvre

 

Usage externe :

 

bullet hot  Costus dans de l'huile d'olive pendant 15 jours pour une pommade pour tous types de massages

 

bullet hot  Mélanger avec de l'eau et du miel et laisser fermenter pour une compresse pour tous type de brûlures, blessures et tous problèmes de visage

 

bullet hot  Prendre un bain avec de l'eau mélangé à du costus pour tuer les bactéries et les microbes attachés au corps et surtout dans les endroits tels que sous les bras ou entre les cuisses

 

copié de hijama-specialiste.fr

Repost 0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 18:58

4c56994eac8876582f57e97d4ef3bd25.jpgLe remède pratiqué par le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) pour la maladie se présente sous trois formes :

 

boutons063.gif  Le remède par les médicaments naturels

boutons063.gif  Le remède par les médicaments divins

boutons063.gif  Le remède composé des deux premiers

 

Nous mentionnerons ces trois types de remède adoptés par le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en commençant par les remèdes naturels qu’il a prescrits et utilisés.

 

Nous exposerons par la suite les remèdes divins et composés.

 

Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a été envoyé en tant que guide appelant à Allâh et à Son Paradis, en leur enseignant la connaissance d’Allâh, et en montrant à sa communauté les œuvres [qu’Allâh] agrée et les commandements [qu’Allâh] leur a prescrit [en leur expliquant] les raisons de ce qu’Il [Allâh] désapprouve et de ce qu’Il leur a interdit.

 

[Le Prophète] a également informé des nouvelles des Prophètes et Envoyés, l’état de la situation avec leur communauté, les principes de l’éducation du monde, la question de la création et du rassemblement, l’infortune des âmes ainsi que leur félicité et ce qui en sont les causes.

 

Quant à la médecine des corps, elle est le fruit de l’accomplissement de sa législation et le but visé en est autre, de sorte à ce qu’elle soit utilisée en cas de besoin.

 

S’il est possible de s’en passer, les efforts et les forces devront être orientés vers le remède des cœurs et des âmes, le maintien en bonne forme, l’éloignement de leurs maladies, et leur protection de toute corruption.

 

Tel est le but visé primordialement, en tout premier.

 

L’amélioration [de l’état] du corps qui n’est pas en concordance avec l’amélioration [de l’état] du cœur n’est d’aucune d’utilité. La détérioration du corps avec l’amélioration du cœur n’engendre que les dégâts minimes, des dégâts éphémères qui donnent lieu à un intérêt permanent et complet, et c’est d’Allâh qu’émanent les grâces. 

 

Kitâb « Zâd ul-Ma’âd fî hadî kheyr al-’Ibâd » de Ibn al-Qayyîm, 4/22

copié de manhajulhaqq.com 

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 15:00

010.jpg Serviteurs d’Allah !

 

Craignez Allah car la crainte d’Allah fait partie des meilleures actions. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Ce monde est une demeure d’actions et d’épreuves, le serviteur n’échappe pas dans ce monde à une maladie qui trouble l’ordre de sa vie ou qui affaiblie sa force et sa situation.

 

Et l’épreuve est un bienfait, de même que la maladie et la difficulté est une bonne nouvelle ; notre Seigneur (qu'il soit glorifié) fait miséricorde avec l’épreuve (le malheur) et il éprouve avec les bienfaits, et l’amertume de ce monde pour le croyant est la douceur de l’autre monde.

 

Combien de bienfaits, s’ils étaient donnés au serviteur, seraient une maladie pour lui !

 

Et combien de personnes n’ont pas de bienfaits, et cela est une guérison pour eux :

 

{Et peut-être détestez-vous une chose qui est mieux pour vous, et peut-être aimez-vous une chose qui est mauvaise pour vous ; et Allah sait et vous ne savez pas}. 

 

Le malheur (l’épreuve) est la preuve de l’amour et le chemin du Paradis, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(La grandeur de la récompense dépend de la grandeur de l’épreuve, et quand Allah aime un peuple, il les éprouve ; celui qui est satisfait de l’épreuve d’Allah, Allah sera alors satisfait de lui, et celui qui se met en colère, Allah sera en colère contre lui) rapporté par Tirmidhi. 

 

La bonne santé est parmi les meilleurs bienfaits d’Allah envers ses serviteurs et parmi les meilleurs dons :

 

(Il y a deux bienfaits que beaucoup de gens n’ont pas : la bonne santé et le temps libre) rapporté par Al-Boukhari. 

 

Et elle est la première chose à propos de laquelle le serviteur sera interrogé dans l’autre monde ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(Le premier bienfait à propos duquel le serviteur sera interrogé le jour du jugement, sera qu’on lui dira : « Ne t’avons-Nous pas donné un corps en bonne santé et abreuvé de l’eau froide ?) Rapporté par Tirmidhi. 

 

Parmi les épreuves les plus difficiles, le fait que la bonne santé disparaisse ou d’être malade ; et les meilleurs créatures (que le salut et la paix soient sur eux) furent éprouvés par la maladie ; Ibn Mass’oud (qu'Allah soit satisfait de lui) entra dans la chambre du messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) alors qu'il souffrait ; il dit : 

 

« Ô messager d’Allah ! Tu souffres beaucoup». 

 Il répondit : « Oui ! Je souffre la même souffrance que deux hommes parmi vous » rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

De même que la maladie avait atteint le prophète Ayoub (que la paix soit sur lui) pendant plusieurs années. 

 

Avec la maladie, Allah élève les degrés et pardonne les péchés : 

 

(Allah pardonne les péchés de tout musulman qui est atteint par la maladie ou autre, comme l’arbre perd ses feuilles (en automne)) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

On écrit pour le malade les bonnes actions surrérogatoires qu'il accomplissait lorsqu’il était en bonne santé. Pendant la maladie, la personne augmente ses demandes adressées à Allah et elle s’en remet à Allah complètement.

 

La foi du croyant et sa confiance en son Seigneur augmentent lorsqu’il est malade, de même qu'il pense du bien de son Seigneur, et ceci est une guérison pour les maladies comme l’orgueil, la prétention, la distraction (l’absence d’esprit) et la vanité. 

 

La création de l’homme est un signe d’Allah pour les docteurs : 

 

{Et en vous-mêmes, ne voyez-vous point}. 

 

Donc, le docteur doit considérer son travail comme étant une adoration, en réfléchissant aux bienfaits d’Allah pour qu'il soit proche de lui, et il doit aussi appeler les gens vers cette religion. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Allah est le seul qui puisse guérir et repousser les malheurs ; les invocations, le docteur et le médicament ne sont que des causes avec lesquelles Allah facilite la guérison ; donc, utilisez les causes de la guérison, prenez des médicaments licites, et ne vous dirigez pas complètement vers le docteur car il ne peut faire du bien, ni du mal ; ayez confiance en votre Seigneur, et remettez-vous à lui car les choses ne sont utiles et nuisibles que par sa volonté : 

 

{Et lorsque je suis malade, c’est lui qui me guérit}. 

 

Dirigez-vous vers lui car les médicaments ne sont pas tous bénéfiques. 

 

Et sachez que si toute la communauté se rassemblait pour vous faire du bien, ils ne pourraient vous faire du bien que selon ce qu’Allah vous a déjà écrit ; et s’ils se rassemblaient pour vous faire du mal, ils ne pourraient vous faire du mal que selon ce qu’Allah a déjà écrit contre vous. 

 

Le médicament le plus bénéfique est la pleine confiance en Allah, se diriger vers lui et penser du bien de lui.

 

Les invocations provenant du Coran et de la Sounnah sont les causes les plus utiles pour faire disparaître les maladies ; de même que les demandes adressées à Allah avec un cœur soumis, un rabaissement sincère devant Allah, et une certitude complète.

 

Augmenter les aumônes fait aussi partie des meilleurs médicaments ; et dans ce monde, il y a des médicaments d’une médecine certaine et divine provenant de la révélation et de la lumière de la prophétie, comme la datte “Ajwa” de Médine qui est une protection contre le poison et la sorcellerie, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(Quiconque mange chaque matin sept dattes “Ajwa”, ne sera pas atteint par le poison et la sorcellerie) rapporté par Mouslim. 

 

L’eau est un médicament contre la fièvre : 

 

(La fièvre provient de la chaleur de l’enfer, refroidissez-la donc avec l’eau) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

Et le miel, aucune chose ne fut créée pour nous qui soit comparable au miel ; Al-Hijaama (la saignée) est parmi les meilleurs médicaments, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(Le meilleur remède que vous puissiez utiliser, est Al-Hijaama (la saignée)) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

Et la graine noire (Al-Habbat As-Saoudah) est un médicament contre toutes les maladies, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(Utilisez cette graine noire, car elle est le remède contre toutes les maladies, sauf la mort) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. 

 

Mais certaines maladies ne peuvent être soignées qu’avec le Coran et les invocations provenant de la Sounnah comme la sorcellerie, pour faire sortir les djinns du corps et pour annuler l’effet du mauvais œil (provenant de la jalousie). 

 

Et pour les musulmans, il y a une eau bénie qui est la meilleure des eaux, la plus honorée, elle jaillit d’une terre bénie à l’endroit de la maison sacrée d’Allah, c’est l’eau de Zamzam ; elle est une nourriture pour celui qui a faim et un remède contre les maladies.

 

Mais ces médicaments provenant de la Sounnah n’ont de l’effet que sur ceux qui les acceptent et ont la certitude qu’ils renferment la guérison. 

 

Et les actions doivent être accomplies sincèrement pour Allah pour qu’elles soient acceptées ; avec la sincérité, les actions minimes seront bénies. 

 

Le docteur musulman doit rechercher la science pour rendre service aux musulmans, tout en respectant les lois de la législation islamique.

 

Le docteur doit aussi garder les secrets des malades ; il doit être compatissant et avoir de la miséricorde pour eux, car ils lui ont divulgué leurs secrets et leurs plaintes après qu’ils se sont plaints à Allah. 

 

Le malade doit demander beaucoup à Allah de lui pardonner ses péchés car avec le pardon, les maladies disparaissent et leurs effets diminuent : 

 

{« O mon peuple ! Implorez l’absolution de votre Seigneur puis revenez à Lui. Il ouvrira alors sur vous les vannes du ciel en flots abondants et vous ajoutera force à votre force. Et ne me tournez pas le dos pour rester criminels}. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Les péchés ferment les portes de la science, et l’Islam a interdit à l’homme de rester seul avec une femme dans un endroit, que ce soit pour connaître la maladie ou autre ; et le musulman doit mettre en pratique la religion dans tous les lieux ; le mélange entre les hommes et les femmes qui travaillent dans les hôpitaux affaiblit l’acquisition de la science et enlève la bénédiction du traitement, et c’est la cause de l’éloignement d’Allah et de l’arrivée des maladies, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : 

 

(Je n’ai pas laissé après moi une tentation plus dangereuse pour les hommes que les femmes). 

 

En obéissant à Allah, les connaissances augmentent, les âmes s’élèvent et les actions sont accomplies à la perfection. Les malades et les médecins doivent être les gens les plus proches d’Allah pour que les tourments disparaissent ; et lorsque les difficultés augmentent, Allah seul peut les dissiper ; et l’éloignement d’Allah dans l’aisance, ainsi que lui désobéir pendant les moments difficiles sont les causes du malheur. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

La patience et la satisfaction à propos de ce qui a été écrit par Allah fait partie de la fermeté et de la perfection ; donc, sois satisfait de ce qui t’a été écrit, ô toi qui es malade !

 

Tu seras ainsi parmi ceux qui adorent Allah le mieux ; patientes par obéissance d’Allah et non comme celui qui est désespéré, car la récompense de la patience est bonne.

 

La patience et l’endurance dépendent de la grandeur de la foi, et la patience est mieux pour ceux qui patientent : 

 

{Et si vous patientez, cela est mieux pour ceux qui patientent}. 

 

Celui qui patiente et est satisfait, Allah lui réserve une récompense beaucoup plus grande que ce qu'il a perdu ; et rappelles-toi qu'il ne t’a éprouvé que pour te purifier et élever tes degrés, et aussi que les bienfaits qu'il t’a donnés sont beaucoup plus nombreux que ce qu'il a pris.

 

Ourwa ibn Zoubéir perdit son fils, il dit alors : 

-« Si tu as éprouvé, tu as aussi donné la bonne santé (préservé) ; et si tu as pris, tu as aussi laissé ». 

 

De plus, le désespoir ne repousse pas la maladie, mais il l’augmente ; si tu es atteint d’une maladie, loue Allah que tu ne sois pas atteint de plusieurs maladies ; adresses des demandes à Allah alors que tu es seul et n’oublie pas l’invocation d’Allah pour le remercier pour ce qu'il t’a donné et pour patienter pendant les épreuves, car il n’y a rien de plus détestable que la personne accomplisse de bonnes actions pendant les épreuves, puis elle accomplit de mauvaises actions dans l’aisance.

 

Et lorsque la guérison approche et que tu es content que l’épreuve s’en aille, tu dois reconnaître alors le bienfait de la bonne santé, de même que la générosité de celui qui l’a donne ; reste toujours accroché à la religion d’Allah, reconnais Allah dans l’aisance, il te connaîtra dans la difficulté ; repens-toi sincèrement à Allah et réfléchis aux événements.

 

Fais attention aux pièges du diable en ayant une mauvaise pensée à propos d’Allah ou en étant en colère ou désespéré à cause de ce qui t’a été écrit (de ce qui t’arrive), car il est (qu'il soit glorifié) Le Très Miséricordieux envers ses créatures, Le Compatissant envers ses serviteurs, et celui qui repousse les malheurs et écoute les plaintes. 

 

Je cherche refuge auprès d’Allah contre satan le maudit : 

 

{Si Allah te touche d’une mauvaise chose, nul autre que Lui ne peut la dissiper et s’il te touche d’une bonne, il est capable de toute chose}.

 

Deuxième sermon 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

La chose avec laquelle le malade peut soigner ses maladies, est la pureté et la piété de son cœur, et le raffermissement de son âme en s’en remettant à Allah et en ayant confiance en lui, en se rabaissant devant lui, en faisant l’aumône, en lui adressant des demandes, en se repentant et en demandant pardon, en étant bienfaisant envers les créatures, en secourant l’opprimé, et en aidant celui qui est dans les difficultés à les dissiper. 

 

Ibn Al-Quayyim a dit : 

 

« Qu’Allah fasse miséricorde à ces médicaments (provenant du Coran et de la Sounnah) ! Les communautés avec leurs différentes religions les ont tous essayés ; et ils ont trouvé en ces médicaments des effets concernant la guérison, que la science des docteurs n’a pas encore trouvé »

 

il a dit aussi : 

 

« Et nous avons essayé, ainsi que d’autres personnes, ces choses ; et nous avons vu qu’elles ont des effets que les autres médicaments n’ont pas ».

 

copié de alharamainsermons.org

Cheikh 'Abd Al-Mouhsine Al-Qassim

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 20:43

henne-feuilles.jpg Le henné est froid au premier degré et sec au deuxième degré.

 

La force de cet arbuste et de ses branches est tirée d'une force de dissolution acquise d'un élément aquatique, modérément chaud, et d'une force de rétention acquise d'un élément terrestre et froid.

 

Parmi ses bienfaits est qu'il dissout et est utile en cas de brûlure causée par le feu. Il contient une force qui convient au nerf, si on l'applique dessus en pansement.

 

Il est aussi bénéfique, si on le mâche, pour les plaies de la bouche, les aphtes et les candidoses [1] qui touchent les enfants.

 

Appliquer un pansement avec du henné est utile dans les œdèmes chauds inflammés, et il a le même effet sur les plaies que la résine de dragonnier de Socotra [2] (Damm al-Akhawayn), si on mélange ses fleurs avec de la cire pure et de l'huile de roses, il est utile aux douleurs provoquées par la pleurésie.

 

Parmi ses propriétés est que lorsque la varicelle débute chez l'enfant, et qu'on applique du henné sur la partie inférieure de ses jambes, ses yeux ne seront pas touchés par les boutons.

 

Cela est authentique et éprouvé, et il n'y a aucun doute sur cela.

 

Ses fleurs placées dans les plis des habits en laine, les parfumeront et en éloigneront les vers.

 

Si on trempe ses feuilles dans l'eau, puis qu'on les presse, et qu'on en boit la filtrations pendant quarante jours, d'une quantité de vingt dirhams par jour accompagnés de dix dirhams de sucre, et qu'on se nourrit de viande d'agneau, cela sera bénéfique en cas d'apparition de la lèpre, en raison d'une de ses propriétés étonnantes.

 

On raconte qu'un homme avait les ongles fendus et qu'il promit de l'argent à qui le soignerait, mais il ne trouva personne.

 

Un jour, une femme lui prescrit de boire du henné pendant dix jours, mais il n'eut pas le courage de le faire.

 

Puis il fit des infusions de henné qu'il but, il guérit et ses ongles reprirent leur beauté.

 

Si on applique une pâte de henné sur les ongles, cela sera bénéfique et leurs rendra leur beauté.

 

Si on utilise de la pâte de henné mélangée au beurre rance comme pansement pour les œdèmes chauds qui laissent suinter un liquide jaune, cela sera bénéfique.

 

De même que cela sera très utile au traitement de la gale ulcérée et chronique.

 

En outre, il fait pousser, renforce, et embellit les cheveux.

 

Il renforce la tête, et il est utile en cas d'abcès et de boutons sur les jambes, pieds et sur tout le corps.

 

[1] Qu'on appelle couramment le muguet buccal et se manifeste par des petites tâches blanches sur la langue, l'intérieur des joues et parfois les gencives.

[2] Arbre dont on utilise la résine comme colorant ou pour ses vertus médicinales.

 

L'Authentique de la Médecine Prophétique – Ibn al Qayyim - Ed. TAWBAH, pages 96-97

Retranscrit pour entre-soeurs.over-blog.fr

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 17:50
8369957521.gif

Elle recèle de nombreuses vertus curatives et préventives.

 

Et le hadith du Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) à lui seul suffit pour susciter notre curiosité et nous pousser à y avoir recours quotidiennement, ne serait-ce que pour entretenir notre santé.

 

En effet, le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) a dit :

 

« Il y a dans la graine noire un remède contre tout mal, sauf contre la mort ».

 

En pièce jointe, un dossier résumant son histoire et quelques-unes de ses propriétés curatives avec preuves scientifiques à l’appui.

 

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 16:36

wave.gif Le Prophète  avait dit concernant la mer : 

"Son eau est purificatrice et ses animaux crevés sont licites" 

 

Allah Le Loué a rendu l'eau de mer salée, saumâtre et fortement amère pour l'intérêt des créatures vivantes : les humains et les bestiaux.

 

L'eau de mer est stagnante et renferme une infinité d'animaux qui y périssent sans être inhumés.

 

Si l'eau de mer était douce elle aurait pué à cause de sa faune maritime vivante ou morte, l'air enveloppant le monde aurait acquis cette odeur puante et le monde se serait déterioré.

 

Allah azzawajel a rendu par Sa sagesse, l'eau de mer pareille à une saline: si toutes les charognes et toutes les moisissures du monde y sont jetées, elles ne l'altéreront aucunement et ne l'affecteront guère depuis sa création jusqu'à ce qu'Allah fasse périr ce monde.


Telle est la cause finale de sa salinité.

L'agent collaborateur est le fait que son sol est salin.

Se laver avec de l'eau de mer pallie plusieurs fléaux qui émergent à la surface de la peau alors que son absorption et son utilisation extérieure est nuisible car elle provoque la diarhée et l'émaciation et déclenche la démangeaison, la gale, la flatulence et la soif. 

Celui qui est contraint à la boire devra procéder à des méthodes qui permettent de repousser sa novicité: placer l'eau de mer dans un récipient sur lequel seront déposés des roseaux couverts de laine ébouriffée. Le récipient sera placé sur le feu jusqu'à ce qu'à la vapeur de l'eau atteigne la laine. Si la vapeur est intense, on essore la laine jusqu'à ce qu'on obtienne de l'eau en quantité suffisante. 

 

La laine acquerra une vapeur pure et ne restera dans le récipient que l'eau amère.

 

Un autre moyen préventif consiste à perforer sur la plage un grand trou dans lequel l'eau salée s'infiltrera.

Un autre trou sera creusé à proximité du premier qui permetta à l'eau de mer de s'y infiltrer.

Un troisième trou sera créé jusqu'à ce que l'eau salée devienne douce.

 

Si le besoin incite un individu à boire l'eau trouble, il devra y jeter des noyaux d'abricots ou un morceau de bois de teck ou une braise qui sera eteinte ou de l'argile arménienne ou de la farine fine de froment et sa boue se déposera au fond.

 

Source : Livre de la Medecine Prophétique par Ibn Qayyim al Jawziyya page 378

copié de alhouda.forumactif.com

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 23:54

Water_Drop_in_White_21_by_mickeyd600.gif

Pourquoi Allah a-t-il éprouvé l'homme par la maladie ? 

 

Louange à Allah, j’atteste qu’il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah et que Mohamed est son serviteur Messager (SallAllahu Aleyhi Wa Sallam). Ceci étant: 

Mes frères, les savants ont dit: ‘Celui qui te conseille t’aime, et celui qui te laisse faire te trompe’.Nous nous sommes réunis avec nos frères, qu’Allah les préserve, pour se conseiller et pour nous recommander réciproquement la vérité et la patience. Sachez,barakAllahoufikoum, qu’Allah nous a uniquement éprouvé par la maladie pour nous guérir. Sachez qu’Allah nous a uniquement donné des moments de détresse pour nous rassurer. Allah nous a uniquement appauvris pour nous enrichir et Il nous a uniquement privés de certaines choses pour nous en donner d’autres. 

C’est pourquoi il faut que vous appreniez à connaitre votre Seigneur comme il mérite réellement d’être connu. C’est Lui le Noble et personne n’est plus noble que Lui. C’est lui le Très Miséricordieux de qui la miséricorde atteint toute chose. C’est lui le Sage dans toute chose et c’est Lui l’Omniscient, celui qui a connaissance de toute chose. C’est Lui le Sage dans tout ce qu’Il a légiféré, décrété et prédéterminé. La personne qui est atteinte par une maladie et celui qui l’accompagne lors de sa guérison ont tous les deux besoin de comprendre quel est le chemin qui mène à la guérison. Il ne suffit pas qu’on lise sur vous le Coran, bien que ce soit un énorme bien. Or, il y a des causes pour atteindre la guérison et si ces causes sont négligées ou si elles ne sont pas prises simultanément, alors ce sera une raison pour laquelle la guérison se retardera. 


Mes frères, qu’Allah vous bénisse, sachez que la cause principale pour atteindre la sauvegarde dans cette vie basse et dans l’au-delà est également la cause principale pour atteindre la préservation du cœur, de l’esprit, de la raison et du corps. Il s’agit d’une seule chose. Mais quelle est donc cette chose? Les savants, qu’Allah les fasse miséricorde, ont dit: 
‘Il n’y a pas de calamité qui surgit sans que le péché en soit la cause et il n’y a pas de calamité qui cesse d’avoir lieu sans que le repentir en soit la cause’. La guérison dans toutes ses formes s’obtient par le repentir envers Allah, en revenant vers Lui et en arrangeant notre situation avec Lui. 

Pour ce qui est de la première partie de cette parole, qui est 
Il n’y a pas de calamité qui surgit sans que le péché en soit la cause’, alors nous affirmons et nous admettons tous que nous commettons de grands péchés. Et ce sont ces péchés qui constituent notre épreuve et notre calamité; car si nous diminuons nos péchés et nos transgressions, alors nous nous trouverons dans un bien énorme. Mais les musulmans, à l’exception de ceux à qui Allah a fait miséricorde, se renversent eux-mêmes, ils détruisent leur propre vie, ils causent leur propre perte et provoquent leur propre destruction. Et lorsque la calamité a lieu, lorsque la punition descend et que le châtiment s’établi, les musulmans reviennent et cherchent une solution. Certes, c’est une chose qui est également requise. Nous devons tous chercher une solution afin d’atteindre le bonheur et la sécurité, afin d’obtenir la satisfaction d’Allah dont nous avons tous besoin à tout moment.

Sans-titre-1-copie-2.gif

Les conséquences des péchés pour les personnes possédées

 

Chers frères, qu’Allah vous bénisse, sachez que rien ne nous nuit autant que nos péchés! Ibn Qayim, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit: ‘Le tort que subit le cœur à cause des péchés et comparable au tort subit par le corps à cause du poison’. Regardez, si vous buvez du poison, que ce passera-t-il? Vous mourrez et vous serez anéanti. Et c’est pareil pour celui qui persiste dans les péchés car c’est une cause que mettra fin au bonheur du musulman. Voila pourquoi les savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont dit: ‘Les péchés sont une cause qui transforme la situation des gens de sécurité en frayeur, de force en faiblesse, de richesse en pauvreté, de gloire en humiliation, de rectitude en perversion et de fraternité religieuse en dispute, malheur, animosité et haine’. Ô serviteurs d’Allah! Il n’y a de danger plus grand auquel nous sommes confrontés que celui des péchés. Si vous croyez que les chars d’assaut et les missiles causent d’énormes dégâts, alors sache que les dégâts causés par les péchés sont bien plus néfastes que les dégâts commis par les missiles et les chars. Les péchés nous détruisent le chemin qui mène vers le paradis. En effet, nos péchés nous détruisent le chemin qui mène vers le paradis. Serviteurs d’Allah, comprenez donc bien ce que vous faites. 

Les savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont dit: Ne regarde pas la petitesse de ton péché mais regarde plutôt la grandeur de celui à qui tu désobéis’. Regarde qui est Celui qui se fait désobéir! C’est Allah!! C’est Allah!! Celui qui est jaloux pour sa religion, pour son droit et pour le droit de Ses serviteurs. Ne te sens donc pas à l'abri du stratagème d’Allah «car vraiment, il n'y a nulle assurance contre le châtiment de leur Seigneur». Et c’est pourquoi le prophète (SallAllahu Aleyhi Wa Sallam) a dit: «Allah donne un délai à l’oppresseur jusqu'à ce qu’Il le saisit, ensuite Il ne le laisse plus se sauver». Qui parmi nous ne commet pas d’injustices? Qui parmi nous est à l’abri de commettre de l’injustice? C’est presque avec certitude que nous nous attendons à faire parti des oppresseurs. 

Alors que notre père et mère Adam et Eve (que la paix soit sur eux) vivaient dans l’aisance, ils ont pris une seule bouchée du fruit de l’arbre qu’Allah leur avait interdit. Leurs ventres n’ont pas été rassasiés par cette bouchée, et leurs corps n’en n’ont profité tout en sachant que cette bouchée a été prise sans faire recours au mensonge, à la trahison ou à la tromperie. Cette bouchée a été prise alors que c’était interdit. Et que s’est-il passé? La situation de nos deux parents a changé et ils ont été sortis du paradis afin que tu saches que les péchés te font sortir de ta situation de laquelle tu jouis. Tu perdras ce dont tu jouis et c’est une chose inévitable. Les gens commettent les péchés pour atteindre le bonheur alors qu’en réalité ils ne font qu’augmenter leur malheur! Ils ne font que d’augmenter leur malheur! Donc, notre père Adam et notre mère Eve ont été expulsés du paradis et nous savons ce qu’il leur est arrivé. Puis, ils se sont repentis ouvertement à Allah et ils ont dit, comme l’a mentionné Allah dans son livre: «Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes». Ils ont dit cette parole pour avoir commit un seul péché. Alors que dire de nous, nous qui avons des péchés qui peuvent uniquement être dénombrés par Allah de qui la science englobe toute chose ? Nos deux parents ont dit: «Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants ». Et nous alors, qu’allons nous faire maintenant? Allons-nous persister dans nos péchés, allons-nous augmenter nos péchés et continuer ainsi? Gloire à Allah! Qui parmi les gens de raison acceptera d’augmenter le châtiment, l’indignation et la punition d’Allah envers lui. Voici donc la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement, à l’exception de ceux à qui Allah a fait miséricorde. Donc, notre père et notre mère se sont repenti et Allah a accepté leur repentir après quoi ils n’ont plus jamais commit de péchés. Regardez donc ou vous vous trouvez! Y’a-t-il un repentir en vue? Car le repentir est la grande porte de secours qu’Allah a facilité à ses serviteurs, afin qu’ils reviennent vers lui et qu’ils obtiennent ce qu’Il a réservé pour eux, afin qu’Il leur donne ce qu’ils demandent et qu’Il les préserve de tout ce qui pourrait les nuire. Ou est donc le repentir envers Allah? 

 Sans-titre-1-copie-2.gif

Se remettre en question en recherchant ses péchés

 

Mes frères, les savants ont dit: «Celui qui désobéit à Allah alors qu’il Le connait, sera rabaissé par quelqu’un qu’il ne connait pas». En effet, nous ne voyons pas ces diables, ni ces A’farites et ces Maradas (Ndt.: Il s’agit de deux types de djinns) et nous n’avons pas la capacité de les attraper, de les renvoyer ou de les contraindre. Ils rentrent sans ta permission et sans que tu le veuilles. Il s’agit de l’ennemi qui s’empare de nous à cause de nos péchés. Nous connaissons Allah! Nous connaissons Allah! Mais lorsque nous avons cessé d’être sincères avec Lui, lorsque que nous avons cessé de Le craindre et que nous avons négligé Ses ordres alors qu’ils méritaient d’être suivis, alors Allah a fait que Ses ennemis ainsi que les nôtres s’emparent de nous. 

Regardez quelles sont les conséquences des péchés sur notre personne. Regardez ce qu’ils nous font! Au début, le pécheur se trouve dans un bienfait, il est en bonne santé et préservé par Allah alors que tout à coup un diable, un I’frit ou un parmi les Maradas s’empare de lui et l’humilie d’une grande humiliation. Et nous subissons l’humiliation en fonction du degré par lequel nous avons offensé ou joué avec la vérité, et en fonction du degré par lequel nous nous sommes détourné de la vérité. C’est ainsi qu’Allah fait que nos péchés s’emparent de nous. 

Analysons donc notre situation! Qu’avons-nous fait de l’obéissance à Allah? Qu’avons-nous fait du droit d’Allah ainsi que des droits des serviteurs d’Allah? Faisons-nous parti des serviteurs pieux qui obéissent aux ordres d’Allah? Faisons-nous parti de ceux qui réprimandent ce qu’Allah a réprimandé, de ceux qui répondent à l’appel d’Allah, de ceux qui se soumettent à la législation d’Allah et de ceux qui jugent par les règles d’Allah? Ou bien faisons-nous parti des gens qui veulent tout faire comme ça les arrange ? Si tu fais parti de ceux qui veulent faire les choses comme ça t’arrange toi et non comme l’a exigé Allah, alors sache que ceci s’appelle l’adoration du soi-même et que tu adores tes passions. 

Mes frères, voila pourquoi si nous recherchons nos péchés, nous deviendrons effrayés. Et nous ne l’avons pas encore fait. Donc, part à la recherche! Retourne au début de ta vie, pense à ta jeunesse. Regardons tout ce que nous avons fait et tout ce que nous avons commis comme mal. Nous nous réaliserons que nos actes, nos paroles, nos cœurs et nos situations sont remplis de fléaux. Nous y trouverons les fléaux! Gloire à Allah! Allah, rien ne Lui est caché! Allah accorde un délai aux gens mais Il n’est pas négligeant à ce qu’ils font. Et quand vient la punition, qui de nous pourra la repousser? Qui pourra la repousser? C’est pourquoi nous avons besoin de rectifier ce qu'il y a entre nous et Allah. Celui qui ne rectifie pas ce qu'il y a entre lui et Allah, n’aura que lui-même à blâmer. Ainsi, il se peut que la punition dure, il se peut que les punitions s’enchaînent et qu’elles se multiplieront dans la vie-basse, dans la tombe et Le Jour où nous rencontrerons Allah. Et nous ignorons ce qui arrivera après ça. Nous ignorons ce qui arrivera après ça! Certes, Allah est jaloux pour sa religion et pour son droit… 

Sans-titre-1-copie-2.gif

La solution pour guérir se trouve dans le repentir

 

Ô mes frères, si nous nous repentons à Allah, alors réjouissez-vous d’une délivrance qui sera proche. Vous trouverez bientôt une issue, ce qui nuira se terminera et vous serez préservé des calamités. Je vous donne un exemple de ceci. Allah a dit dans son Noble livre en parlant du prophète Jonas (cad Younous), que la paix soi sur lui: «Et Zun-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver.» Il croyait qu’Allah n’allait pas l'éprouver, mais Allah l’a quand même mis à l’épreuve. Il s’agit d’une punition. Allah dit: «Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel» Jonas se trouve dans une situation de détresse, dans les ténèbres de la mer, dans l’obscurité du ventre du poisson dans la nuit obscure. Il n’y a qu’Allah qui connait sa situation et personne ne peut le sauver si ce n’est qu’Allah. La personne qui a Allah avec lui n’a besoin de personne. La personne qui est aidée et soutenue par Allah n’a nullement besoin des créatures. Allah a dit: «Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici» C’est à dire que Jonas fit un appel à son Seigneur: «"Pas de divinité (qui mérite d’être adorée) à part Toi ! Pureté a Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes".» Jonas s’est repenti à son Seigneur, il a reconnu son péché et il a dit «J'ai été vraiment du nombre des injustes». Et qu’a fait Allah avec Jonas après s’être repenti, après avoir reconnu son péché et après être revenu à son Seigneur ? N’oubliez pas que les prophètes sont les gens les plus véridiques et sincères, ceux qui se repentent le plus souvent et qui reviennent le plus à leur Seigneur. Or, le Seigneur des Mondes fait ce qu’Il veut. Allah a dit: « Nous l'exauçâmes » Voici la première chose que fit Allah. Puis Il dit:« et (Nous) le sauvâmes de son angoisse » Voici la deuxième chose, il s’agit du secours divin! Alors que Jonas était sur le point de périr dans le ventre du poisson aux fins fonds profondeurs de la mer, le voilà vivant et bien pourvu au bord de la mer! Et ceci par la force de Celui qui dit aux choses ‘Soit!’ et elles sont aussitôt. Regardez comment la guérison peut être proche, regardez avec quelle rapidité Allah peut donner la guérison aux serviteurs s’ils s’appliquent, se repentent et reviennent au Seigneur de la création. Regardez Jonas, alors qu’il est sur le point de périr, le voilà tout à coup dans un endroit préservé au bord de la mer. Oui, au bord de la mer!


Comprenez donc avec quelle rapidité la personne peut trouver une issue et atteindre la délivrance d’Allah. Mais qu’allons-nous faire si nous avons négligé notre religion, si nous avons déclaré la guerre à notre propre Seigneur et que la colère d’Allah nous tombe dessus. Qu’allons-nous faire? Qui sera avec nous pour nous aider? Qui pourra nous donner ce qu’Allah nous donne? Qui va mettre un terme à nos malheurs et qui nous préservera des calamités? Qui nous défendra? Notre Seigneur a dit: « Et c'est ainsi que Nous sauvons les croyants ». Tout comme Allah a vite donné la délivrance et une issue à notre prophète Jonas et tout comme il a rapidement mit un terme à son malheur, de même Il vient rapidement à l’aide de Ses croyants. Les croyants sont les créatures les plus nobles auprès d’Allah à condition qu’ils deviennent nobles avec la piété. Or, ça ne sera pas le cas s’ils adorent leurs passions. Non! Jamais! Allah dit: «Et c'est ainsi que Nous sauvons les croyants» Donc, c’est en attendant la bonne issue et la délivrance proche d’Allah que nos cœurs se remplissent de certitude, d’espérance et de confiance en Allah à condition que nous nous repentons. Par contre, si nous nous ne repentons pas, alors cela nous nuira. C’est ça qui nous nuira! 

Sans-titre-1-copie-2.gif

Le malade ne doit pas déses pérer de la miséricorde d'Allah

 

Ô les musulmans, sachez que la guérison est proche car elle se trouve dans la main de celui qui dit aux choses ‘Soit!’ et elle est aussitôt. Prenez donc garde à ne pas désespérer de la miséricorde d’Allah et à ne pas désespérer du fait qu’Allah exaucera vos invocations. Ne désespérez pas de Sa protection! Faites attention et négligez pas votre personne, vous avez avec vous un Seigneur qui dit aux choses ‘Soit!’ et elles sont aussitôt. C’est Lui à qui appartient tout le bien, c’est Lui qui décide de toute chose et c’est à Lui qu’appartiennent toutes les louanges. Remercie donc ton Seigneur que la guérison vient de Sa part, qu’elle Lui appartient et qu’elle n’appartient pas à une créature qui t’oublie, qui te néglige, qui te prends comme ennemi, qui te nuit et qui t’empêche à prendre ton dû. Non, la guérison appartient à Allah le Noble, celui qui donne les bienfaits, celui de qui la générosité est sans limite. Il te donne des bienfaits alors qu’Il n’a pas besoin de toi. Il ne veut rien de toi et tu n’a rien qui pourrait lui servir ou avec lequel il pourrait se renforcer. Il veut uniquement que tu sois préservé, que tu atteignes le bonheur et que tu te corrige. 

Mes frères, il faut que nous partions à la recherche de nos péchés, il faut que nous nous repentions à Celui qui est grand connaisseur de tout ce qui est inconnu. Il faut s’éloigner immédiatement de toutes les causes qui engendrent les différentes sortes de calamités. Nous cherchons refuge auprès d’Allah! Recherchez vos péchés, que ce soit dans le domaine du commerce, l’agriculture, l’administration, dans vos actes, vos paroles, vos adorations ou dans vos cœurs. Recherche et tu trouveras ce que tu trouveras. Et celui qui s’applique dans la religion d’Allah et qui est sincère avec Allah, alors celui-ci peut s’attendre à la bonne nouvelle car il a à faire avec Le Noble et personne n’est plus généreux que Lui. Par contre, celui qui persiste dans le péché, la transgression et la désobéissance, celui-là ne se fait du mal qu’à lui-même car Allah n’a nullement besoin de nous, à aucun moment. 

Sans-titre-1-copie-2.gif

Conseil à ceux qui cherchent la guérison chez les devins

 

Ô mes frères, informez vos femmes et dites leurs de fouiller dans leurs affaires, dites leurs de rechercher les sorts, les amulettes etc. Vous savez que certains d’entre nous sont même tombés dans l’Association. Nous n’avons pas délaissé les différentes sortes de péchés et même pas le Chirk (cad l’Association) et ce qu’il contient. Nous n’avons pas délaissé la Chirk qui est la plus grande injustice et la plus grande perversité qui puisse exister. Certains de nous sont devenus la proie de magiciens, de sorciers et de devins… Ils croient en ce qu’ils disent, ils leur donnent de l’argent en échange de leurs impostures et leurs sorcelleries et ils pensent du bien d’eux. Ils ont oublié Allah et ils pensent mal d’Allah alors qu’ils vont voir les créatures, ils vont voir un mécréant corrompu qui s’est égaré! Gloire à Allah! Les gens combattent leur guérison par tous les moyens, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde. Nous combattons notre guérison par tous les moyens, sauf ceux parmi nous à qui Allah a fait miséricorde. Certains ont même délaissé leur Seigneur pour aller voir des magiciens… 

Ô toi le musulman! Sache que la destruction d’un peuple entier est moins grave que d’avoir une seule personne qui aille voir un devin. Les devins te volent ta religion et ton argent, ils te font perdre ton temps et c’est ainsi que la personne perd la vie basse ainsi que l’au-delà. Lorsque nous nous dirigeons vers les créatures nous perdons la vie basse et l’au-delà. Par contre, lorsque nous nous dirigeons vers le Créateur, Le Contraignant, celui qui a créé l’humanité, dans ce cas nous allons être gagnants dans la vie basse et l’au-delà. Donc, mes frères, il faut que nous reniions les devins et les charlatans, il faut que nous les reniions et que nous renouvelons notre foi en Allah. Que celui qui a été voir les devins, qu’il renouvelle sa foi! Celui qui s’est attaché aux magiciens, aux sorciers, aux différentes sortes de charlatans et de devins, qu’il se repente à Allah et qu’il pleure sur lui-même…Il faut se repentir à Allah. Il faut se repentir à Allah. Il vaut mieux choisir la mort que la sorcellerie. Si on te donne le choix entre la mort et une visite à un devin, alors choisi la mort et sache qu’Allah est plus miséricordieux envers toi. Le musulman doit mieux mourir sur le Tawhid, l’Islam et avec la foi, que de mourir sur l’Association. Nous recherchons refuge auprès d’Allah... 

Sans-titre-1-copie-2.gif

Purifier les maisons pour empécher les djinns de rentrer
  

 

Mes frères, il faut purifier les maisons car elles sont remplies de piège dû au grand nombre de péchés que les gens y commettent. Regardez, le Messager (SallAllahu Aleyhi Wa Sallam) dit: «Les anges ne rentrent pas dans les maisons dans lesquelles se trouve un chien ou une image». Celui qui accroche des photos souvenir chez lui empêche les anges d’entrer et il a fait sortir les anges qui sont dans la maison. Regardez, ce sont les anges que vous empêchez d’entrer chez vous et que vous expulsez de votre maison. Ces anges ont été envoyés pas Allah pour préserver les habitants de la maison, pour préserver les enfants, la mère, les biens etc. Allah les envois pour préserver ceux qui se trouvent dans la maison et également pour préserver la maison. Regardez donc ce que fait la personne lorsqu’elle accroche une photo sans qu’il y ait de grande nécessité. Si la personne accroche la photo pour une grande nécessité, alors cela lui est permit. Mais là, elle accroche une photo sans grande nécessité et ceci est une cause pour que les anges ne rentrent pas dans la maison. Ces anges que te préservent toi, tes enfants et ta femme, ne rentreront point car tu les as expulsé de chez toi. Et que ce passe-t-il lorsque tu expulses les anges de chez toi? Les diables entrent à leur place. Ils se permettent d’entrer dans la maison et ils s’engagent à corrompre la famille. 

Regardez comment nous nous mettons dans des situations que nous ne pouvons supporter. En accrochant des photos, nous ouvrons la porte aux diables parmi les djinns qui vont d’une maison à l’autre et qui se déplacent d’une famille à l’autre etc. Et que dire si en plus de ça, les gens écoutent de la musique dans la maison? Nous savons tous que la musique est une perversion qui fait parti des choses illicites et des grands péchés…Le Messager (SallAllahu Aleyhi Wa Sallam) a dit: «Lisez Sourate El Baqara. Si vous la réciter, ce sera une bénédiction et si vous la délaisser, ce sera perte. Et les diables n’arriveront jamais à la supporter.» Regardez quelle force nous pouvons avoir si nous lisons le Coran, si nous suivons le Coran avec amour, si nous le glorifions et si nous mettons en pratique ce qu’il contient. Mais ou sommes-nous aujourd’hui, à l’exception de ceux à qui Allah a fait miséricorde? Ou sommes nous par rapport au Coran et par rapport au suivit de la Sounna de la meilleure des créatures ? Nous nous trouvons dans une situation lamentable qui nous fait pleurer, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde. Mes frères, c’est pourquoi il faut s’engager à rectifier ce qu’il y a dans les maisons…

Sans-titre-1-copie-2.gif

Que faire pour guérir rapidement inshaa allah ?

 

Je vais mentionner une chose de plus pour celui d’entre vous qui désire attendre rapidement la guérison sans qu’il y ait de retards par la permission d’Allah. Quelle est donc cette chose? C’est la prière dans le dernier tiers de la nuit. Le prophète a dit: «Allah descend au premier ciel (celui de la terre) chaque nuit lors du dernier tiers de la nuit et il dit ‘Y’a-t-il quelqu’un qui m’invoque afin que je puisse l’exaucer? Y’a-t-il quelqu’un qui me demande afin que je puisse lui donner? Y’a-t-il quelqu’un qui demande pardon afin que je puisse le pardonner?’» Regardez comment Allah est généreux envers toi si tu es prêt à te repentir, à revenir à Lui, à L’invoquer et à t’appliquer à la religion. Regardez ce qu’il nous donne lorsque nous prions pendant le dernier tiers de la nuit, lorsque nous l’adorons et l’invoquons en se repentant à Lui. Regardez bien! Allah attend afin qu’Il puisse nous donner ce qu’on lui demande. Il descend afin d’exaucer ceux qui L’implorent et Il accorde son pardon, sa miséricorde et sa générosité à ceux qui se repentent, à ceux qui s’appliquent à sa religion. Or, certains parmi nous obstruent leur propre chemin vers la guérison et ferment les portes de leur guérison. Et avec ça ils souhaitent obtenir la guérison! 

Comprenez donc comment nous devons nous comportons lorsque nous demandons la guérison. Où en sommes-nous avec la prière lors du dernier tiers de la nuit? On devrait plutôt demander: ‘Où en sommes-nous avec la prière du Sobh?’ Certains parmi nous ne connaissent pas Allah au Fajr, ils ne connaissent pas les mosquées, ils ne connaissent pas l’adoration qui se fait au Fajr. Il ne prie pas avec ceux qui prient en groupe et il ne se prosterne pas avec ceux qui se prosternent. Gloire à Allah! Est-ce ainsi qu’on espère atteindre la guérison? On veut guérir tout en combattant la guérison. Gloire à Allah! Nous craignons pour celui qui est négligeant à tel point, pour celui qui joue autant avec la religion, nous craignons pour lui que la punition d’Allah sur lui se perpétue. Mes frères, voila pourquoi la personne qui réussit à prier lors du dernier tiers de la nuit aura accompli une des plus grandes causes pour obtenir la guérison et pour l’obtenir rapidement. Et ne croyez pas que ces paroles sont uniquement dirigées aux personnes malades. Plutôt, elles sont dirigées en premier lieu à celui qui se trouve en bonne santé car celui-ci a plus besoin de prendre les causes afin de se préserver de la punition divine. Allah est plus savant des punitions auxquelles doit s’attendre la personne qui est en bonne santé tant qu’elle persiste à commettre des péchés, tant qu’elle néglige le repentir à celui qui est grand connaisseur de tout ce qui est inconnu. Cette personne doit donc faire attention à elle…

Sans-titre-1-copie-2.gif

Celui qui veut guérir met sa confiance uniquement en Allah

 

Certains parmi vous viennent après avoir entendu des choses positives sur Ma’bar. On leur dit: «Je suis venu de Ma’bar», un autre dit: «J’ai bien profité de Ma’bar», encore un autre dit: «Allah m’a guéri à Ma’bar». Ainsi, certains pensent qu’en venant à Ma’bar, ils reçoivent la guérison et que lorsqu’on lit sur eux en posant la main sur leur front, ils seront automatiquement guéris. Non! Sachez que la guérison appartient à Allah et elle n’appartient à personne d’autre. La guérison appartient à Allah! Celui qui veut la guérison doit la demander au Maître de l'autorité absolue, Celui qui administre toute chose. Par contre, les créatures ne peuvent rien pour toi. Celui qui lit sur toi le Coran ne possède pas la guérison. Sachez que la guérison appartient à Allah et que la lecture est seulement une des causes pour atteindre la guérison. Et cette cause peut être acceptée comme elle peut être refusée, elle peut avoir de l’effet tout comme elle peut échouer. Il se peut que certaines causes soient négligées par la personne et qu’ainsi elle ne profite nullement de la lecture. C’est pourquoi je vais vous confier un secret qui est celui-ci: si les gens ont atteint des résultats chez nous, s’ils repartent tout en ayant obtenu une guérison de la part d’Allah, s’ils se sont corrigés et s’ils ont avancé dans le bien, c’est parce qu’ils ont suivi les conseils et parce qu’ils n’ont pas perdu de temps à se repentir et à revenir à Allah. 

Donc, celui d’entre vous qui souhaite réellement atteindre la guérison, voici le chemin à suivre. Mettez en pratiques ces directives. Après avoir entendu ces paroles, certaines personnes se sont dit: «Moi, je n’ai pas besoin des créatures, je vais uniquement me diriger vers Allah, celui qui me protège là où je suis. Je n’ai nullement besoin des créatures et Allah est plus miséricordieux envers moi » Cette personne s’applique à la religion d’Allah, elle se repent à Allah et elle arrange sa situation avec Allah. Et c’est ainsi qu’Allah lui permet d’accomplir le bien en fonction de ses capacités. Après ces conseils que vous avez entendus, nous devons réellement prendre soin à ne plus persister dans les péchés et dans la désobéissance. Lorsqu’Allah connait la sincérité, la piète et l’honnêteté d’une personne, alors Il ne la délaissera pas car c’est Lui le très Reconnaissant, l’Indulgent, le Charitable, le Très Miséricordieux. Par contre, celui de qui Allah sait qu’il n’est pas sincère et honnête, qu’il ne craint pas Allah et qu’il ne craint pas la punition d’Allah, alors sachez qu’Allah demeure aux aguets. Par Allah, on ne pourra rien faire pour toi dans ce cas-là. Sachez que si la guérison m’appartenait, je vous la donnerai et tout le monde repartira guéri. Or, la guérison appartient à Celui qui aux choses ‘Soit!’ et aussitôt elles sont. Nous remercions Allah que la guérison lui appartient et qu’elle n’appartient pas à une des créatures. Voila pourquoi nous devons tous nous appliquer à la religion d’Allah… 

Sans-titre-1-copie-2.gif

La roqya sans argent contient plus de bénédiction

 

Faites attention à ne pas mentir dans le centre et à ne pas tromper les gens ou de faire d’autres choses que cous connaissez. Il faut faire un repentir complet, un repentir pour toute chose tout en adorant et en craignant Allah. Et je vous mets en garde contre ceux qui lisent et qui vous demandent de l’argent. Nous n’agréons pas ce genre de personnes et nous n’agréons pas que de l’argent soit payé (cad pour la Roqya). Si nos frères lisent sur vous, ce n’est pas pour votre argent, mais c’est pour s’entraider car nous recherchons à nous rectifier les uns les autres. Donc, si jamais vous trouvez quelqu’un qui lit pour de l’argent, informez-nous de cette personne. Il se peut que des gens viennent vous voir et disent: «Je suis prêt à lire sur toi» alors que son but est de te prendre ton argent… Les choses, lorsqu’elles sont faites pour la dounia, Allah n’y met pas de bénédiction. Par contre, lorsque les choses se font avec une volonté de s’entraider dans l'accomplissement des bonnes œuvres et qu’elles se font pour Allah et non pour de l’argent, alors Allah y mettra un grand bien. Ne vous faites donc pas avoir par la personne qui veut lire sur vous et qui vous dit: «L’assise est à tel prix». Il y des gens qui prennent de l’argent sans que nous soyons au courant et sans notre approbation. Donc, comme vous l’avez entendu, je conseille de ne pas accepter ce genre de personnes. Continuer dans le centre, laissez les frères lire sur vous et suivez les conseils. Allah, par Sa permission, vous donnera rapidement une issue et une délivrance. Je demande à Allah par Sa grâce, Sa générosité et Sa faveur de précipiter la guérison de votre maladie…

 

icone_audio.gif Ecouter le cheikh


(Fin des paroles de Cheikh Mohamed El Imam, qu’Allah le préserve)

traduit par أصحاب الموقع  الآن تعرف

copié de ahloul-hadith.fr

Cheikh Mohamed Ibn Abd Allah Al Imam

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 00:56

r201630_773621.jpg Ibn Majah a rapporté dans ses "sounans" ces paroles dont la validité est incertaine :

"Lorsque le prophète avait la migraine il se couvrait la tète de henné et disait : il apaise la migraine si Allah le permet."

 

La migraine est une douleur siégeant d’un seul coté de la tète.

 

Si elle persiste, on l’appelle dans ce cas "chaqiqa" c'est-à-dire une douleur qui n’attaque qu’un seul coté.

 

Si elle englobe toute la tète comme un casque qui la couvre, elle s’appelle alors un mal de tête.

 

Cette douleur peut atteindre également soit le front soit l’occiput.

 

La migraine revêt plusieurs formes et remonte à des causes différentes.

 

Elles consiste en un chauffement de la tête du à la vapeur qui tend à en sortir.

 

Ne trouvant aucun accès lui permettant de s’extérioriser, elle cause la migraine de même que le contenu d’un récipient le fait s’il se réchauffe et désire en sortir.

 

Tout élément humide réchauffe requiert un espace plus vaste que son espace originale.

 

Si cette vapeur s’étend dans toute la tête et se trouve incapable de se diffuser et de se décomposer, elle circule dans la tête et prend la nomination de "vertige".

 

La migraine résulte de plusieurs causes (1) parmi lesquelles on cite :

 

 La suprématie de l’un des quatre caractères.

 L’existence de lésions dans l’estomac qui entraînent la migraine résultant de l’enflure car le nerf qui descend de la tête est liée à l’estomac.

 Un gaz gastro-intestinal épais de l’estomac qui remonte à la tête lui causant la migraine.

 L’enflure des veines de l’estomac qui engendre le mal de tête corrélé au mal de l’estomac en raison du lien entre le deux.

 La réplétion qui fait que les aliments descendent alors qu’une part de ces aliments demeure crue, ce qui entraîne le mal de tête causant une lourdeur accablante.

 La migraine se manifeste après le coït en raison de l’affaiblissement du corps à ce moment, ce qui permet à l’air chaud d’y accéder excessivement.

 La migraine qui se déploie après le vomissement en raison de la prépondérance de la siccité ou bien la montée des vapeurs provenant de l’estomac.

 La migraine qui résulte de l’ardeur de la chaleur et du réchauffement de l’air.

 La migraine due à l’intensité du froid, la concentration des vapeurs dans la tête et sa non décomposition.

 La migraine qu’engendre la veille et l’insomnie.

 La pression exercée sur la tête et tout corps lourd qui y est posé.

 Parler beaucoup cause la migraine car ceci amoindrit la force du cerveau.

 L’intensité du mouvement et le sportif excessif.

 Les symptômes psychologiques tels que : le souci et l’attristement, le chagrin et la hantise ainsi que les idées obscures.

 La faim intolérable qui fait que les vapeurs, ne trouvant rien pour y diffuser leurs effets, se multiplient et remontent au cerveau, l’accablant d’une douleur cuisante.

 L’enflure localisée dans la péritoine du cerveau de façon à ce que le soufrant ressente qu’on lui assène des coups de marteau sur la tête.

 La fièvre qui s’enflamme dans la tête, lui causant une douleur languissante. Et Allah est omniscient.

 La cause de la migraine dite "chaqiqa" qui attaque un coté de la tête remonte à la présence d’une matière entre les veines de la tête qui s’y produit ou qui y accède.

Le coté faible de la tête l’accueille.

Cette matière est vaporeuse ou bien consiste t-elle en une humeur chaude ou froide.

Sa caractéristique est l’élancement des artères surtout sanguinaire.

Si on parvient à la normaliser par les bandages empêchant ainsi l’élancement, la douleur s’apaise sur le champ.

Abou Na’ima a mentionné dans le livre "la médecine du prophète" que ce genre de migraine affectait le prophète."

Il demeurait ainsi un ou deux jours, ne sortant guère.

 

Ce même livre rapporte d’après Ibn Abass :

"Le prophète, nous a prononcé un discours alors que sa tête était bandée."

 

Dans le sahih est indiqué que :

"Mohammed a dit alors qu’il endurait la maladie de sa mort : Oh, ma tête ! Et il bandait sa tête durant sa maladie."

 

Le bandage de la tête atténue la migraine dite (chaqiqa) ainsi que d’autres maux de tête.

 

Le remède de la migraine varie en fonction de son genre et de ses causes.

 

Certaines migraines sont traitées

  • par le vomissement,
  • d’autres par l’absorption de certains aliments,
  • par la sérénité et la quiétude,
  • par les compresses,
  • par le refroidissement, 
  • par le réchauffement
  • ou enfin par l’évitement d’entendre les sons ou de percevoir les mouvements.

 

Le traitement de la migraine par le henné, conformément au hadith précité, est partiel et non total.

 

C’est la cure appropriée à l’un des genres de migraine.

 

La migraine qui résulte d’une chaleur ardente alors que toute matière nécessitant le vomissement est absente, pourra être sensiblement apaisée par le henné.

 

Pulvérisé et mélangé au vinaigre, il pallie la migraine s’il est frictionné sur le front. Le henné renferme une force concevable au nerf qui atténue ses douleurs lorsqu’il y est appliqué.

 

Ceci ne concerne pas exclusivement la tête mais tous les organes.

 

Le henné est préhenseur et resserre les organes.

 

Il allège la tumeur chaude et enflamme lorsqu’il y est appliqué.

 

AlBoukhari a rapporté dans son livre (l’histoire) de même que Abou dawoud dans son livre (al-sounan) que le Prophète a conseillé tout souffrant d’un mal à la tête et qui s’est plaint auprès de lui de s’appliquer des ventouses.

 

Il a de même recommandé à celui qui souffre d’un mal aux pieds de se teindre au henné.

 

At-tirmidhi a rapporté ces paroles de salma Oum Rafé’, servante du prophète (A chaque fois que le prophète était atteint d’ulcère ou de panaris, il y appliquait le henné.

 

Le henné est froid au premier degré et sec au deuxième degré.

 

La force de l’arbre de henné et de ses branches est formée d’une force décomposée acquise à partir d’une essence liquide et modérément chaude et d’une force préhenseuse acquise à partir d’une essence terrestre et froide.

 

Parmi ses utilités, on cite qu’il est un décomposant qui pallie les brûlures.

 

Il contient une force correspondante eu nerf s’il y est appliqué.

 

Mâché, il est d’un effet bénéfique dans la lutte contre les ulcères de la bouche et les pustules qui apparaissent à la racine de la langue.

 

Il guérit l’aphte siégeant sur la muqueuse de la bouche des garçons.

 

Son utilisation en compresses remédie aux tumeurs chaudes et enflammées et exerce sur les abcès le même effet qu’exercice le sang dragon.

Si les fleurs sont mélangées à la cire clarifiée et à l’essence de roses, elles remédient aux douleurs du flanc.

 

Parmi ses traits spéciaux : si on en enduit sur la partie inférieure du pied d’un garçon manifestant les symptômes de la variole, le henné empêche ce mal d’atteindre les yeux.

Ceci est indubitablement correct et prouvé.

 

Les fleurs de henné déposées entre les plis des habits en laine les embaument et les préservent contre les mites.

Il préserve miraculeusement de la lèpre si on en boit durant quarante jours l’essence de son eau en raison de vingt portions par jour accompagnées de dix portions de sucre.

L’essence de ce breuvage est obtenue en laissant macérer les feuilles de henné dans de l’eau limpide submergeante puis en les essorant et les mettant à part.

En marge de ceci, on devra se nourrir de viande de mouton.

 

Il a été relaté qu’un homme dont les ongles des doigts de la main se sont fendillés a déclaré qu’il récompenserait toute personne capable de le guérir, mais en vain.

Une femme lui prescrit alors de boire le henné durant les dix jours mais il s’en abstint.

Il le macéra dans de l’eau et l’absorba.

Il s’en trouva rétabli et ses ongles reprirent leur belle forme.

Le henné appliqué en pâte sur les ongles, les embellit.

Mélangé au beurre et déposé en compresses sur les restes d’une tumeur chaude qui suinte une eau jaune, il lui est utile, de même qu’il remédie à la gale ulcérée et chronique de façon efficace.

 

Le henné laisse pousser les cheveux en les fortifiant et les embellissant et tonifie la tête.

Il traite les ampoules et les pustules accidentelles qui se manifestent dans les jambes, les pieds et le reste du corps.

 

(1) La migraine est une douleur qui n’affecte qu’un coté de la tête.

Ses causes sont très variées de sorte qu’il nous est impossible de les limiter dans ce domaine.

 

 Parmi les causes de la migraine :

  1. Les cas de fièvre : la migraine s’étend dans la tête entière.
  2. La sinusite nasale : la migraine frappe la partie antérieure de la tête, surtout le matin.
  3. La tumeur cérébrale : la migraine est profonde et interne permanente et croissante.
  4. La faiblesse de la vue : la migraine affecte la partie antérieure de la tête après avoir affaibli la vue.
  5. L’augmentation de la tension artérielle : la migraine atteint alors la partie postérieure de la tête.
  6. La migraine neuralgique : la migraine est alors partielle, s’active le matin et s’accompagne de vomissement.
  7. Il existe plusieurs autres causes.

 

La cure de la migraine se fait par le traitement de sa cause provocatrice. Son lénifiant le plus utilisé pour l’apaiser temporairement est l’aspirine.


Source: La medecine Prophétique par Ibn Qayyim Al Jawziyya

Page 85 Chapitre XIV

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Repost 0