Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:48

dghfd.gif

يقول: تردني أسئلة عن بعض المسائل الشرعية وأنا خريج شريعة، فهل أجيب السائل أم أحيله على العلماء وأقول أني لست شيخاً أفتني؛ لأن بعض الناس يحذر من الإفتاء، ويقول: ما أنت تفتي الناس، وأنا لا أفتي إلا بما أعلم ؟ 

الجواب: على كل حال إذا كان لديك علم من مسألة سئلت عنها وهذه المسألة عندك علم بها بدليلها من الكتاب والسنة فلا تترد في الجواب، إن لم يكن لك بها علم وتعرف قول فلان من أهل العلم، المجرد بدون دليله، فأنت عليك أن تقول أن فلان من أهل العلم يقول: كذا، وتبرأ من عهدتها، أما أن تتبناها وأنت لا تعرف دليلها فلا، فإن كنت تعرف دليل المسألة فأفتي بها بمقتضى الدليل وأنت عالم بها، أما إذا كنت تعرف القول ولا تعرف دليله فأنت مقلد ولست من أهل العلم، إن أفتيته بأن فلاناً من أهل العلم يرى هذا القول فلا مانع من ذلك -إن شاء الله-، وإن أحلته إلى أهل العلم إذا كان في الوقت متسع فهو الأصل 
الشيخ : عبد الكريم الخضير - شريط ميراث الأنبياء


Essai de traduction

La question :

Certaines questions me parviennent et je suis diplômé en Sharî'ah (loi islamique). 

Est-ce que je répond ou bien je renvoie la personne qui pose la question aux savants en lui disant que je ne suis pas un savant qui délivre des fatâwâ ?

Car certaines personnes mettent en garde contre le fait de délivrer des fatâwâ et disent
" Qui es-tu pour délivrer des fatâwâ aux gens ? "

Tandis que je ne répond que selon ce que je sais. 

La réponse : 

En tout les cas,
si tu disposes de science dans une question à propos de laquelle on t'interroge et cette question tu la connais avec sa preuve tirée du Livre et de la Sounnah, alors n'hésite pas à répondre.
 
Si tu ne la connais pas et que tu connais le dire d'un tel parmi les gens de science, seul, sans sa preuve, alors tu te dois de lui dire qu'un tel parmi les gens de science dit telle chose.

Tu te détaches ainsi de ta responsabilité. 

Quant au fait que tu t'en charges alors que tu ne connais pas sa preuve, là non. 

Ensuite, il fait un résumé de ce qu'il a dit, et rajoute : 

[...] et si tu le renvois aux gens de sciences, si le temps est disponible, alors ceci est la base. 

Savant : Abdoul Karîm alKhoudhayr 

Cassette : l'héritage des prophètes 

copié de fourqane.fr

Cheikh 'Abdel-Karîm al-Khoudheîr
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:47

dgdfs.gif Récemment, Cheikh Ahmed Bazmoul a fait une belle nasiha dans laquelle il met en garde contre ceux qui aiment se faire passer pour des gens de science alors qu’ils n’ont pas le niveau.


Ce sont des gens qui deviennent tout à coup cheikh et que Cheikh Bazmoul appelle les ‘savants de surprise’ (‘Ouléma el fadja'a’).

Voici les paroles de Cheikh Bazmoul : 

أوصيهم بتقوى الله عزّ وجلّّ في السر والعلن ولزوم السنة 
ولزوم العلماء الكبار السلفيين، وعدم الاغترار بالمُتعالمين من أنصاف المتعالمين ومن شيوخ الفجأة


« Je vous conseille de craindre Allah Azza wa Djal que ce soit en secret ou ouvertement, et de vous accrocher à la Sounna et aux grands savants Salafis.

Et ne vous faites pas avoir par ceux qui se font passer pour des hommes de science et par les savants de surprise et qui tendent des pièges en se faisant passer pour des gens qui ont de la science…» 

Nous vivons en effet dans une époque ou certains ignorants se font appeler cheikh alors qu’ils ne maitrisent même pas les bases primordiales de la religion.

C’est aussi l’époque ou des ignorants qui n’ont jamais fait taleb el ilm et ne comprennent rien au minhadj gèrent des sites dans lesquels ils insultent les savants et veulent faire croire aux autres que ce sont des sites salafis.

C’est pourquoi Cheikh Ahmed Bazmoul a dit qu’il est important de distinguer les sites salafis des sites hizbis qui se font passer pour des sites salafis.

Le cheikh dit dans sa dernière wasiya : 

وأوصيهم بالبُعد عن البدعة وعن أهلها، 

وأوصيهم بالحذر من المنتديات التي تُسمي نفسها بالمنتديات السّلفية وليست بسلفية، وإن سمَّت نفسها بأنها -يعني- بوصفٍ يفيد السلف 

فالمنتديات السلفية معروفة مثل: (سحاب) و(البيضاء) و(الآجري) ونحوها ومثل (منتدى سلف مصر) ومثل أيضا (منتدى سبيل السلفية) ونحوها وإذا أردت أن تعلم أن هذا منتدى سلفي فاسأل إخوانك السلفيين المعروفين، 

فأوصيه بالحذر من بعض المنتديات التي تدّعي أنها سلفية وليست بسلفية

« Et je les conseille de s’éloigner de l’innovation et des gens d’innovation.

Et je les conseille de faire attention aux sites qui se font appeler des forum salafis alors qu’ils ne le sont pas, malgré qu’ils prétendent revenir aux salafs.

Et les sites salafis sont connus comme par exemple : ‘Sahab’, ‘El Baidha’, ‘El Adjourri’ ou d’autres comme ‘Salaf Misr’ ou ‘As Sabil El Salafiya’ et des sites du genre.

Et si tu veux savoir si un site est vraiment salafi, renseigne-toi auprès de tes frères salafis qui sont connus. »
 

Voici les liens vers les sites salafis connus mentionnés par Cheikh Ahmed Bazmoul :

1. Le site sahab.net
2. Le site albaidha.net
3. Le site ajurry.com
4.Le site salafmasr.com
5. Le site sabeell.com (ce site a été piraté par des fauteurs de trouble aux tendances Hadadis) 


copié de sahab.net

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh
 

 Cheikh Mouhammad 'Omar Bâzmoul
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:46

refle.jpg Question :

Qu’en est-il de l’Ijtihâd dans l’islam ?
Quelles sont les conditions du Mujtahid ?

Réponse :

L’Ijtihâd en islam est le fait de fournir un effort afin d’en extraire l’avis juridique (Hukm Shar’î) à partir des textes révélés.

Ceci est obligatoire pour quiconque en a la capacité, car Allah, exalté soit-Il, dit (traduction rapprochée) :
 
« Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas » [1]

Et celui qui a la capacité de faire un Ijtihâd peut par ce moyen atteindre la vérité seul.

Cependant, il faut qu’il soit doué de science, qu’il ait une grande connaissance des textes, des règles à respecter et des paroles des autres savants, afin de ne pas tomber dans ce qui contredit tout cela.

En effet, il y a certains étudiants – qui ne possèdent que très peu de science – qui s’auto-proclament Mujtahid.

Ils mettent alors en pratique des hadiths généraux qui sont en fait spécifiques à une situation donnée, ou des hadiths dont ils ne savent pas qu’ils ont été abrogés, ou encore, des hadiths sur lesquels les savants sont unanimes quant au fait de ne pas les comprendre dans leur sens apparent ; ils sont ignorants de ce consensus.

Ces personnes sont en grand danger.

Ainsi, le Mujtahid doit nécessairement avoir connaissance des preuves religieuses et des règles qui, s’il les connaît, lui permettront de déduire l’avis juridique.

Il doit aussi avoir connaissance du consensus des savants afin de ne pas le contredire sans le savoir.

Si ces conditions sont réunies et présentes chez la personne en question, alors celle-ci est en droit de pratiquer l’Ijtihâd.

Il se peut aussi que l’Ijtihâd soit restreint, c’est-à-dire qu’une personne pratique l’Ijtihâd au sujet d’une question parmi d’autres.

Il fait ainsi des recherches minutieuses et précises à ce sujet, au point de devenir Mujtahid au sujet de la question, ou au sujet d’un domaine de la science précis comme le domaine de la purification (at-Tahâra), par exemple : il peut faire des recherches et l’étudier à fond au point de devenir Mujtahid dans ce domaine.

(1) Les Abeilles v.43.

 

Fatwa de cheikh Otheimine signée de sa main.

copié de fatawaislam.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:45

bghrمحمد بن سيرين رحمه الله قال

إن هذا العلم دين فانظروا عمن تأخذوا دينكم


Explication de la parole de ibn sirin par le cheikh mohammed al ithiopi hafida Allah connu des grands savants et peu connu des gens de la masse, muhadith, savant en science du hadith a expliqué cette parole connu et celèbre.

Cheikh Mohammed Al-Ithiopi comme suit :
 
"Selon ( Hichâm) Ibn Hassâne (d'après Mohammed Ibn Sirin) qui (a dit : certes, cette science) :

Allusion à la science du hadith (
est une religion) : c'est-à-dire que c'est une adoration d'Allah le Très-Haut, car [le terme] religion renvoie à l'adoration.

Il a été mentionné dans "Al-Qamousse" que le mot "adoration" a plusieurs sens, parmi lesquels : l'adoration, l'Unitude (tawhîd), un nom qui englobe toute chose par lesquelles Allah est adoré et la doctrine religieuse 
(1)

(
Regardez donc), la lettre "FA" (2) a le sens d'expression.

Cette lettre fut appelée ainsi parce qu'elle intervient dans la réponse à une condition supposée.

Autrement dit, si la science du Hadîth est une religion à travers laquelle Allah est adoré, (
regardez donc de qui vous prenez votre religion), c'est-à-dire, regardez la personne chez qui vous prenez la science du Hadîth avec laquelle vous adorez Allah le Très-Haut.

Le sens voulu c'est de les diriger à ce qu'ils prennent [cette science] des personnes dignes de confiance et les mettre en garde contre les faibles.

Allah est le plus savant et c'est vers qu'a lieu le retour.

(1) "Al-Qamousse Al-Mouhît", page 1080, édition Mou_assassat Dar Al-Fikr
(2) Fa fassihiyyah (الفاء الفصيحية)

commentaire de la préface de Sahih Muslim, volume 2, page 54/55
Cheikh Mohammed Ibn cheikh Ali Ibn Adam Ibn Moussa Al Ithiopi Al Wallawi
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:43
hfdh.gif Question :

Nous vivons dans un pays de mécréance.

Chez nous, des frères donnent des cours sans pour autant avoir étudié auprès des savants mais plutôt à travers les cassettes et les livres.

La tezkiya est-elle une condition pour que leur science soit correcte ou ils n'en n'ont pas besoin sachant que ces frères sont salafis et toutes les Louanges reviennent à Allah ?


Réponse :

On prend la science de celui qui la possède quelque soit le moyen par lequel il l'a eu.

Ces moyens sont des miséricordes pour des gens qui ne peuvent se rendre auprès des savants comme ceux vivant en terre de mécréance.

S'ils lisent des livres des savants et écoutent leurs cassettes et leurs publications, ils en tireront profit et s'ils y trouvent quelques problèmes ils contactent les gens de science afin qu'ils les éclaircissent dans ce sur quoi ils ont des problèmes. 

Ainsi la science s'acquiert auprès de ces frères
tant qu'ils maitrisent la science qui leur est parvenue à travers ces cassettes ou ses livres et nul grief envers eux.

 
icone_audio.gif Audio à télécharger


copié de sounnah-publication.com
Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:43
hfdgh.gif " Ceux qui se réclament de la da'wa de nos jours, il y a parmi eux des égarés qui veulent faire dévier les jeunes et détourner les gens de la vraie religion et diviser la djamaa des musulmans et les faire tomber dans la fitna.

Et Allah   a mis en garde contre ceux là : 

لَوْ خَرَجُواْ فِيكُم مَّا زَادُوكُمْ إِلاَّ خَبَالاً ولأَوْضَعُواْ خِلاَلَكُمْ يَبْغُونَكُمُ الْفِتْنَةَ وَفِيكُمْ سَمَّاعُونَ لَهُمْ وَاللّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ

-traduction relative et approchée-

" S'il étaient sortis avec vous, ils n'auraient fait qu'accroitre votre trouble et jeter la dissenssion dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connait bien les Zalimoun " (Sourate 9 verset 47)

Ainsi, la considération n'est pas en fonction de l'affiliation ou dans les apparences, mais la considération est dans les vérités, les résultats des faits. 

Et les gens qui se réclament de la da'wa, il est obligatoire de regarder chez eux :

 

sGrey  Où ont ils étudié ?
sGrey  Et d'où ont ils pris leur science ?
sGrey  D'où est ce qu'ils viennent ?
sGrey  Quelle est leur 'aquida ?
sGrey  Et vous regardez leurs actes et leurs conséquences sur les gens.
sGrey  Et qu'est ce qu'ils ont propagé comme bien ?
sGrey  Et qu'est ce qui résulte de leurs actes comme réforme ?

Il est obligatoire d'apprendre leur état avant de se faire leurrer par leurs paroles et leurs apparences, et on ne peut se passer de cela, spécialement à notre époque dans laquelle se sont multipliés les prêcheurs aux troubles (fitna).

Et le Prophète 
 a décrit les prêcheurs aux troubles (fitna) comme étant des gens de notre souche et parlant notre langue (voir hadith Houdhayfa Ibnoul Yaman dans Sahih Al-Boukhari tome 8 page 92-93). 

Et quand le Prophète 
 a été interrogé à propos de la fitna, il a dit : 

" des prêcheurs aux portes de l’enfer. Celui qui leur répondra, ils le précipiteront [en enfer] "

Ils les a appelés prêcheurs (douaate) !!! 

Ainsi, il nous est obligatoire de faire attention à cela, et que nous ne nous réunissions pas dans la daawa autour du premier venu, et de tous ceux qui disent : " Je fais da'wa à Allah , et ce groupe fait da'wa à Allah ! " 

Il est obligatoire de vérifier la réalité des choses, et il est obligatoire de vérifier la réalité des gens et des groupes.

Allah exalté soit-Il a lié la da'wa à Allah à la da'wa au sentier d'Allah   a dit : 

قُلْ هَـذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللّهِ

-traduction relative et approchée-

" Dis : " Voici ma voie, j'appelle à Allah " (Sourate 12 verset 108)

Cela prouve qu'il y a des gens qui appelent à autre qu'Allah   , et Allah   a informé que les mécréants font daawa au feu, Il swt a dit : 

وَلاَ تَنكِحُواْ الْمُشْرِكَاتِ حَتَّى يُؤْمِنَّ وَلأَمَةٌ مُّؤْمِنَةٌ خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكَةٍ وَلَوْ أَعْجَبَتْكُمْ وَلاَ تُنكِحُواْ الْمُشِرِكِينَ حَتَّى يُؤْمِنُواْ وَلَعَبْدٌ مُّؤْمِنٌ خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكٍ وَلَوْ أَعْجَبَكُمْ أُوْلَـئِكَ يَدْعُونَ إِلَى النَّارِ وَاللّهُ يَدْعُوَ إِلَى الْجَنَّةِ وَالْمَغْفِرَةِ بِإِذْنِهِ

-traduction relative et approchée-

" Et n'épousez pas les associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas (vos filles) en mariage aux polythéistes tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un polythéiste même s'il vous enchante. Car ceux-là [vous] invitent au feu ; tandis qu'Allah invite, de par Sa grâce, au Paradis et au pardon. " (Sourate 2 verset 221)

Donc, il est obligatoire de vérifier l'état des prêcheurs ! " 

Cheikh Fawzan dans son livre " Al-Mountaqa " tome 1 n°186

icone_texte.gif Original en arabe
 
copié de darwa.com
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:38
-------.gif Comment se fait l'apprentissage de la religion ?

Résumé
Le frère Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi, qu'Allah le préserve, explique de qui on prend la science.

Conférencier : Abdelmalik Abou Adam Al-fransi est licencié de la faculté du hadith de l’Université de Médine et prêcheur au centre de prêche et d`orientation religieuse de la ville de Joubail en Arabie Saoudite. Ce centre est supervisé par le ministère des affaires religieuses du royaume d`Arabie Saoudite.


copié de dourouss-abdelmalik.com
Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:37
987990k450.jpg Question de Belgique :

Est ce que celui qui prêche dans la voie d'Allah a besoin d'une tazkiya ?

Cheikh Zayd :

En tous les cas, ne fait la da'wa que celui qui remplit les conditions d'un prêcheur.

Et la da'wa pour Allah le très haut est une da'wa globale.
Des fois c'est avec des écrits, des fois des conférences, des fois avec des khotbas (prêches) et d'autres fois avec des conseils, ordonner le bien et dénoncer le blâmable.

Chaque musulman qui connaît son islam peut être un prêcheur dans la voie d'Allah.

Chacun en fonction de son état et de ses compétences.
Donc il n'est pas nécessaire d'avoir de tazkiya car dans ces cas là.....
La façon de faire la da'wa diffère d'une personne à une autre.
Si tu recommandes le bien et interdis le blâmable , cela fait partie de la da'wa.
Si tu donnes conseil, c'est de la da'wa dans la voie d'Allah.
Si tu mets en garde ou que tu fais des prêches, c'est de la da'wa dans la voie d'Allah.

Ce que je veux dire c'est que les gens diffèrent dans leur niveau de science et de da'wa.

Donc, on ne dit pas que que c'est une condition pour une personne qui prêche dans la voie d'Allah, d'être recommandée par les savants, sauf si la da'wa se fait par le biais des écrits, de conférences (1), de prêches (khotab), alors il est obligatoire qu'un savant (2) témoigne  en  faveur de  l'aptitude scientifique de ce prêcheur.

Mais s'il n'est pas compétent et qu'il fasse partie des gens de l'innovation , de l'égarement et des gens de l'ignorance et pretend avoir la science, dans ce cas là il n'est pas permis qu'il soit un prêcheur.

Audio du 1431/01/07
L'audio a été pris sur un site.
copié

(1) Ici le mot mouhadara : conférence, parler en public. Il  englobe donc également  le mot "cours".
(2)  Ahl Al 'Ilm veut dire Savants


icone_audio.gif Audio à télécharger

-
Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:36
32122.gif
Ce moyen moderne, ce moyen de diffusion qu’est le Paltalk, c'est-à-dire les salons du Paltalk, c’est une [ni’ma], c'est-à-dire que c’est un bienfait si il est utilisé à bon escient et comme il se doit. 
 
Par contre, il dit qu’il y a des gens inconnus et celui qui est inconnu, il doit se faire connaître et on doit le connaître.

Cela arrive beaucoup de la part de personnes qui ouvrent des salons pour enseigner alors qu’on ne connaît rien d’eux, c'est-à-dire qu’on ne sait pas qu’ils ont appris, on ne sait pas qu’ils ont des savants (Chouyoukhs) et on ne connaît ces personnes s’ils ont eu des Chouyoukhs dans la science et comme on a dit auparavant, c'est-à-dire une parole connue depuis longtemps : c’est que celui dont son sheikh est le livre alors ses erreurs sont beaucoup plus nombreuses que ce qu’il dit de vrai, que ces bonnes réponses. 
 
Voilà un exemple, par rapport à Tawma le sage (Al Hakim) qui disant dans les livres de médecine et qui au lieu de lire « Haba sawda » qui est la graine de nigelle, il l’a lu « al hayâtou as-sawda » le serpent noir alors il a donné comme remède " le serpent noir " au lieu de la graine de Nigel, au lieu d’un bénéfice, il a eu un préjudice.
 
Il faut également faire attention à des gens qui ouvrent des salons et qui donnent des cours, qu’Allah les récompense l’intention qu’ils ont de faire le bien, mais qui êtes-vous ?
Auprès de qui avez-vous étudié, de qui avez pris la science ? 
 
Un autre exemple encore, qui nous est donné par Salman Al-Farissi qui dit :

« les gens resterons dans le bien tant que les derniers prendront (la science) des premiers et si les premiers disparaissent avant que les derniers prennent la science des premiers alors les gens vont être dans la perdition. [Cité par Ad-Darimi dans son introduction]. »

Ceci prouve donc, que l’on doit 
prendre la science auprès des gens de science et cela nous prouve également la chaîne de transmission qui existe entre les élèves et les savants c'est-à-dire que le savant à pris la science d’un autre Sheikh avant lui et que ce dernier à également pris la science d’un autre etc…

Cette science est semblable à une chaîne de transmission. 
 
On doit voir de qui cette personne a pris cette science et nous mettons l’accent sur cela, et ceci est une remarque afin que les gens en tiennent compte…

Et nous implorons Allah afin qu’Il accorde à tout le monde, les bénéfices de leur adoration et que la bénédiction et salut d’Allah soient sur Muhammad. [Fin de la parole du Sheikh] 


icone_audio.gif Ecoutez le cheikh (en arabe)

icone_audio.gif Ecoutez la traduction (en français) par Abdelmalik Abou Adam Al-fransi

Sheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri 
Traducteur : Abdelmalik Abou Adam Al-fransi 

copié de dourouss-abdelmalik.com

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:34

background.gif Déclaration de Shaykh Mohammad Bin Hadee al Madkhaly (qu'Allah le protège) adressée aux frères de la Maktaba salafiya en Grande Bretagne (et à tous les frères et soeurs ...)


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Gloire à Allah le Tout Puissant, prière et salut soient sur Son prophète Mohammed :

Les frères de la Maktaba salafi de la ville de Birmingham (Grande Bretagne) sont venus me rendre visite et nous avons pu discuter sur différents points essentiels qui peuvent soutenir et faciliter la da'wa salafi de façon générale et en particulier dans l'occident.

Suite à notre discussion avec les frères et à d'autres discussions déjà réalisées avec d'autres machayikh nous pouvons énoncer ce qui suit :

(les frères sont : Abu Khadija Abd Al Wahad, Hassan Al Somali et Bilal Abu Hakim)

11
 Il faut chasser toute forme d'excès, que ce soit envers les personnes ou les entreprises, et penser plutôt à peser les choses avec une balance islamique légale.

 Concernant l'enseignement et les séminaires, nous disons : qu'il n'est pas permis de présider des cours ou des séminaires sans avoir la science nécessaire, pour ce faire, il faut avoir une autorisation qui doit être délivrée par le comité islamique ou les machayikh connus chez lesquels on a étudié la science islamique.

 En ce qui concerne les fatawa, il n'est pas permis de faire des fatawa alors qu'on est pas mufti, par conséquent, il faut retourner toute fatwa aux gens de la science parmi les machayikh, puis après, les frères pourront la répandre ou l'envoyer au concerné direct si la fatwa est personnelle.

 En ce qui concerne la traduction des livres ou communications, les frères doivent être très précis et loyaux.

 Le fait qu'ils aient étudié les livres d'hommes de science où ces derniers ont expliqué certains points, ne signifie pas qu'ils aient le droit ou la capacité de donner des cours, alors qu'ils ne font que rapporter ou traduire les explications des gens de la science.

 En ce qui concerne le frère Bilal Abou Hakim et ce qu'il a écrit sur le "jarh wa ta'dil" (récusation et validation), qui a été placé sur un site internet (salafi), on a pu lui montrer son erreur et lui expliquer qu'il a agi contre la parole des hommes de la science, les seuls qui ont le droit de faire jarh wa ta'dil, après cela il a reconnu et dénoncé son erreur (qu'Allah le récompense). C'est le comportement que devrait adopter chacun de nous en cas d'erreur.

 En ce qui concerne la souplesse et la douceur avec les gens dans la da'wa et l'enseignement, les frères devraient prendre en compte la manière de transmettre leur savoir car la douceur embellit toute action alors que si elle en est dépourvue elle devient désagréable comme a dit le Prophète que le Salut d'Allah soit sur lui (sala Allahou 'aleyhi wa salam).

 La rupture, il faut demander l'avis des hommes de la sciences qui sont seuls aptes à décider si on doit ou pas rompre avec une personne.

 En ce qui concerne le fait d'aider les frères salafi, je leur conseille de les aider comme je l'ai déjà fait auparavant, et que leur parole soit suivie d'actes car l'acte rend crédible ou mensongère la parole qui la précède.

 Pour finir, nous vous conseillons comme nous conseille Allah et comme nous a conseillé le Prophète que le Salut d'Allah soit sur lui (sala Allahou 'aleyhi wa salam) et nous vous disons craignez Allah et n'oubliez pas qu'Il a la science de tout chose : sachez qu'Allah sait parfaitement ce que renferme votre cœur.

11
L'important est que votre da'wa vise uniquement la face d'Allah et qu'elle n'ait qu'un seul but : montrer aux gens le droit chemin, sans chercher à être exalté ou à présider la communauté, comme a dit cheikh Mohammed Ben 'Abd Al Wahab qu'Allah lui soit Miséricordieux en expliquant le verset coranique (traduction rapprochée)
" j'appelle les gens à (la religion) d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente"
Il a dit :
Le verset renferme un rappel au dévouement, beaucoup de gens lorsqu'ils font da'wa ils la font pour leur propre personne.

Que le Salut et la Prière d'Allah soient sur son Prophète, ses proches, ses compagnons et sur tous ceux qui ont suivi son même chemin.
Gloire à Allah le Tout Puissant.

Shaykh Mohammad Ben Hadee Al Madkhaly (20-02-1426 H.)
copié de ahloul-hadith.fr

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article