Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:33

Sans titre 2Question :

 

Ici en Angleterre des jeunes n'ont pas pu digérer votre critique et mise en garde  récente sur Al Maghrawi et disent que c'est une fitna.

 

Que leur conseillez-vous ??

 

Deuxième Question : Quel est votre avis sur Ibrahim Chaqra (Abou Malik) Baraka Allahu fikum.

 

Cheikh Rabi3 hafizahu Allah répond :

 

Je vous demande de ne pas trop poser ce genre de question qu'Allah vous récompense et qu'il vous bénisse.

 

Ne posez pas trop ce genre de question.

 

Mon conseil que je vous donne c'est que vous étudiez le cas de la personne.

 

Si vous entendez qu'une personne a été critiquée, vous devez étudier son cas et prendre les paroles de ceux qui l'ont critiqué, les comprendre et s'assurer de leurs véracités.

 

Si cela devient claire pour vous, vous devez juger en toute conscience et en étant convaincu. 

 

Non pas par imitation de tel ou untel ni par partisanisme envers celui-ci ou celui-là et en  prenant  comme excuse celui-là ou un autre.

 

Ceci est une règle, prenez-là !

 

Et transmettez-là à ceux qui contredisent la Sunna, simplement pour qu'ils comprennent la réalité, qu'ils sachent la vérité et qu'ils ne soient plus  de ceux qui se fanatisent pour le faux.

 

Moi, Je n'accepte pas  qu'une personne se fanatise pour moi.

Jamais je n'accepterais !

 

Si j'ai fait erreur, qu'il me montre où j'ai eu faux. baraka Allahu fikum

 

Que personne ne se fanatise pour celui-ci ou celui-là, ni pour Ibn Taymiyya, ni pour Ibn 3abdalwahab, ni pour Ahmed Bin Hanbal ni Chafi3i.  Personne !!

 

Que sa fougue soit pour la vérité, pour son respect et  il doit détester l'erreur et détester le faux.

 

 

قال الشيخ ربيع حفظه الله : وأنا لا أرضى لأحد أن يتعصب لي أبدًا 

السؤال  :

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته 

بارك الله في الإخوة المشرفين على نقل هذه المحاضرة القيمة وبارك الله في الشيخ وجعله الله دخرا للإسلام والمسلمين ناصرا للسنة وقامعا للبدعة إن شاء الله ، شيخ عندي سؤالين لكنهما خارج المحاضرة التي تطرقتم إليها

السؤال الأول : هو فيما يخص وقد سبق ذكره من الأخ الأولاني هذا سؤالي هو فيما يخص الشيخ المغراوي . هنا في بريطانيا بعض الشباب السلفيين لم يستسيغوا طعنك وتحذيرك من الشيخ المغراوي مؤخرا وقالوا إنه فتنة فبما تنصحهم ؟

و السؤال الثاني : رأيك فيما يخص الشيخ إبراهيم شقرة ؟ وبارك الله فيكم .

 

الجواب

أقول لا تكثروا الأسئلة من هذه النوع الله يجزيكم خير ويبارك فيكم ، لا تكثروا من هذه الأسئلة .

نصيحتي لكم أن تدرسوا ، إذا تُكُلم في شخص ، أن تدرسوا عنه ، وتأخذوا أقوال الناقدين وتفهمونها ، وتتأكدون من ثبوتها ، فإذا تبين لكم ذلك فليحكم الإنسان من منطلق الوعي والقناعة لا تقليدا لهذا أو ذاك ولا تعصبا لهذا أو ذاك ، ودعوا الأشخاص فلان وفلان ، هذه خذوها قاعدة وانقلوها لهؤلاء المخالفين ليفهموا الحقيقة فقط ويعرفوا الحق ويخرجوا أنفسهم من زمرةالمتعصبين بالباطل ، وأنا لا أرضى لأحد أن يتعصب لي أبدا إذا أخطأت فليقل لي من وقف لي على خطأ أخطأت . بارك الله فيكم ولا يتعصب لأحد هذا أو ذاك ، لا يتعصب لخطأ ابن تيمية ولا ابن عبد الوهاب ولا لأحمد بن حنبل ولا للشافعي ولا لأحد إنما حماسه للحق واحترامه للحق ويجب أن يكره الخطأ ويكره الباطل

 

clipart_fleches_0198.png Source sur le site de Cheikh

 

شريط خطورة الكذب وأثاره السيئة وموقف الإسلام منه :الدقيقة 56 و44 ثانية

لفضيلة الشيخ ربيع بن هادي المدخلي حفظه الله

منقول من سحاب

clipart_fleches_0198.png Lien vers l'original écrit

 

icone_audio.gif Audio à télécharger

 

copié

 

 

 

 

Cheikh Rabee Ibn Hady Al-Madghaly

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:29

1105360_internet-6a937.jpg "Je souhaite attirer l´attention des étudiants en science Islamique en particulier sur une chose très importante lorsqu´on donne une Nasihah.

 

Je vous avertis, ainsi que moi-même, de certaines choses :

 

J´avertis contre le fait d´imposer aux paroles de quelqu´un un sens qui vient de nous même, car plusieurs de ces impositions peuvent faire qu´une personne imagine qu´il y a une erreur là où il n´y a pas d´erreur.

 

Prends garde de couper les paroles de ton frère, car cela crée un conflit dont la fin n´est pas glorifié. 

 

Prends garde de te précipiter dans les jugements que tu fais sur les autres. 

 

Prend garde d´accepter des rumeurs (traduction rapprochée) :

 

(Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, vérifiez-là) Al-Houjouraat : 6.

(Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, prenez le temps de vérifier (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le « Salam » : , convoitant les biens de la vie d'ici-bas.) An-Nissa : 94.

 

Et retourne aux grands savants lorsque tu as des difficultés dans un sujet quelconque

 

Et prends garde de ne pas être de ceux qui brûlent les étapes et qui deviennent mûrs avant d´être verts.

 

Et prends garde aux gens qui imposent aux paroles des autres leur propre compréhension, qui s´élèvent eux-mêmes, qui prétendent posséder la science et qui ont peu de gêne avec les savants et les étudiants de science, car cela fait partie des maladies de notre siècle. 

 

Cela fait certes partie des maladies de notre siècle. 

 

Nombreux sont ceux qui sont entrés dans des questions qu´ils ne maitrisent pas.

 

Et certains sont rentrés par des portes qu´ils ne savent ni comment ouvrir ni comment agir envers elles.

 

Le résultat de cela fut : désaccord, désordre, divergence, élargissement du cercle, haine, jalousie, division, perte.

 

Surtout lorsque les choses sont reliées à autres qu´à ceux à qui elles reviennent.

 

Car cela fait partie des signes de l´Heure.

 

Donc prends garde Ô serviteur d´Allah !

 

Prends garde à cette voie !

 

Et retourne aux grands `Oulamas dans ce qui est compliqué pour toi. 

 

Prends garde de prendre les paroles de ton frère d´une manière qui est contraire à ce qu´il a voulu dire ou de les comprendre selon tes passions. 

 

Certains sont tortionnaires dans la compréhension des paroles et ils tordent le cou des textes et des paroles selon leur désir.

 

Il y a donc là - parfois - une ressemblance avec le comportement des juifs lorsqu´Allah leur dit de dire (traduction rapprochée) (« Hittâtoune » : de vos péchés) Al-Baqarah : 58 et Al-A´raaf : 161. Ils dirent : (« Hintâtoune » : Une graine)

 

Alors prend garde à cette voie Ô serviteur d´Allah! 

 

Transmets ce que tu connais avec certitude et ce que tu maîtrises complètement.

 

Mais ce sur quoi tu as des doutes ou ce que tu ne maîtrises pas, laisse-le pour ceux qui le maîtrisent. 

 

Et prends garde de devenir mûr avant le temps. 

 

Prends garde de te précipiter dans les jugements que tu fais sur les autres. 

 

Certains se précipitent dans le jugement qu´ils font sur leurs frères, alors qu´ils sont sur un même Manhaj.

 

Ils font des implications qui n´ont pas lieu d´être et ils placent les textes hors de leurs contextes.

 

Ils utilisent comme preuve des textes qui ne prouvent pas ce qu´ils disent.

 

Et ils donnent aux paroles de leurs frères des sens qui ne correspondent pas à ce qu´ils disent.

 

Et (celui qui agit ainsi) a en lui l´attitude de celui qui prétend lui-même avoir de la science, qui s´élève au-dessus des autres et qui est dur dans ses paroles et bien d´autres chose qu´on ne peut imaginer. 

 

Prends garde à cette voie !

 

(traduction rapprochée)


(Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.) An-Nahl : 125. 

 

Je vous mets en garde contre le fait de tordre le cou des paroles des `Oulamaas et de les appliquer sur ce qu´ils n´ont pas voulu les appliquer. 

 

L´un d´entre eux va vers un savant méritoire, un grand Sheikh et il lui présente une question qui est scientifique en apparence.

 

Ils disent : Ô Sheikh!

 

Quel est votre opinion sur celui qui dit telle et telle chose... ?

 

Et le Sheikh - qu´Allah lui donne le succès - répond d´une réponse qui est droite, belle, forte et à sa place.

 

Puis il va vers certains dépotoirs internet et il donne - injustement - un titre à cette réponse :

 

Son éminence, le Sheikh untel réfute untel !

 

Et on pourrait croire que la personne réfutée est un savant parmi les savants ou un étudiant de science Islamique qui suit le Manhaj des `Oulamas.

 

Ceci - aussi - est extrêmement dangereux.

 

Et c´est de placer les paroles en dehors de leur contexte.

 

Et les sites internet se remplissent de beaucoup de stupidité de ce genre.

 

Prend garde à cela!

 

Prends sérieusement tes gardes face à cela!

 

Prend sérieusement tes gardes face à cela! 

 

Tous les sites qui empruntent cette voie, coupez-les liens avec eux et éloignez-vous s´en. 

 

Tous les sites qui ne s´intéressent qu´à diffuser les paroles des petits - les petits d´esprits - les chauves-souris, qui ont sali la réputation des étudiants de science Islamique.

 

Et ils changent de positions avec untel et untel.

 

Comme dans le proverbe bédouin : « Il court avec le loup et il crie contre le berger! » 

 

Beaucoup de gens empruntent cette voie.

 

Tu les trouves chaque fois en train de changer, ils sont instables.

 

Aujourd'hui avec untel et demain avec untel! 

 

Prenez garde d´accrocher les règles ou de faire que votre Da´wah s´attache à des individus. 

 

Suivez le chemin des Salafs Salihs, prenez la voie de nos Shouyoukhs dans la Da´wah à Allah.

 

Comme notre Sheikh Ibn Baaz,

notre Sheikh Ibn `Outheymine,

notre Sheikh Mohammad Al-Amine Shanqiti,

notre Sheikh Al-Albaani,

notre Sheikh, le Sheikh Hammad Al-Ansaari,

notre Sheikh, le Sheikh `Omar Fallaatah,

notre Sheikh, le Sheikh Mohammad Amaan Al-Jaami,

et d'autres parmi ceux qui sont partis vers leur Seigneur (on demande à Allah de leur faire miséricorde). 

 

De même que parmi nos Shouyoukhs contemporains,


son éminence notre Sheikh, le Sheikh, le Moufti, `Abdul-`Aziz Ibn `Abdullah Aalish-Sheikh,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh Salih Al-Fawzaan,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh Salih Al-Louhaydaan,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh `Abdullah Al-Ghoudayyaan,

et son éminence le Sheikh Salih Aalish-Sheikh,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh `Abdul-Mouhsin Al-`Abaad Al-Badr,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh `Ali Ibn Naasir Al-Faqiihi,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh Rabii´ Ibn Haadi Al-Madkhali,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh Zayd Ibn Haadi Al-Madkhali,

son éminence notre Sheikh, le Sheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi (qu´Allah lui fasse miséricorde)

 

et bien d´autres que je n´ai pas mentionné pour être plus court et selon ce que le temps nous permet de citer. 

 

En ce qui concerne les petits comme nous, ou certains d´entre nous, alors prenez garde de les placer comme s´ils étaient des références dans ce que vous diffuser.

 

Excepté ceux qui ont suivi la voie de ces `Oulamaas dont j´ai cité le nom ou dont j´ai cité le nom de certain d´entre eux.

 

Celui qui suit leur voie, nous prenons de lui. 

 

Tandis que celui qui se détourne de leur voie, nous nous devons nous éloigner de lui.

 

Et celui qui veut gagner de la popularité par ce qu´il diffuse comme implications et comme poursuites, et qui salit la réputation de ses frères et d´autres choses de ce genre.

 

C'est une chose très dangereuse alors éloignez-vous de lui.

 

Qu´Allah donne à tous le succès de la science bénéfique et des bonnes oeuvres.

 

Et que la paix, le salut et la bénédiction soit sur notre prophète Mohammad, sur sa famille et sur tous ses compagnons."

 

icone_audio.gif Audio à télécharger

 

Tiré de la cassette no. 4 du Sharh de la Nasihah de l’Imam Aboul-Walid Al-Baaji (An-Nasihah Al-Waladiyyah)

Traduit par le frère Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti 

Le Vendredi 5 février 2010, Montréal, Québec, Canada. 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:28

images--2-.gif Question :

 

Votre Eminence [Sheikh], qu'Allah prolonge votre bienfaisance et vous récompense par le bien : La personne qui pose la question dit ceci :

 

« Est-il permis à l’étudiant en science religieuse de donner des cours aux gens de la masse afin de corriger leur Croyance et cela en s’appuyant sur la méthode de l'argumentation et en rapportant les paroles des savants reconnus et il ne parle qu’en citant les paroles des gens de science ? ».

 

Réponse :

 

Seulement qui garantira s’il parviendra à comprendre les paroles des gens de science ?

 

Seul un savant peut s’exprimer dans ces domaines-là.

 

Quant à l’étudiant en science religieuse qui se contente juste de diffuser des avis juridiques (Fatawas), ceci n’est pas suffisant parce qu’il est probable qu’il ne les comprenne pas ou qu’il les emploie là où il ne le faut pas.

 

Il est donc nécessaire de revenir aux gens de science pour cela, na’am !

 

Question :

 

Dans sa seconde question, la personne dit ceci :

 

« Et est-ce qu’on peut se contenter de lire des livres uniquement, sans pour autant se rapprocher des savants et les mashayeikh ? »

 

Réponse :

 

Non, ceci n’est pas le chemin à emprunter pour demander la science, [il faut] lire les livres tout en les relisant auprès des mashayeikh.

 

Quant à lire uniquement des livres, ceci est plutôt un gâchis et non une quête de la science car [la personne] n’a pas connaissance de ce que peut renfermer ces livres et il est même probable qu’elle interprète leur contenu de manière erronée au point de la conduire à de grandes erreurs et à s’imaginer qu’elle est sur la vérité. 

 

Il est [par conséquent] indispensable de prendre la science auprès des savants connus pour la science [qu’ils ont] et non pas auprès des "pseudo-savants" ou des ignorants ou encore à travers les livres, na’am !

 

1101.gif

Question :

 

Que signifie le terme "At-Ta’aloum" ?

 

Et quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui sont épris par les "pseudo-savants" ?

 

Réponse :

 

Le terme "At-Ta’aloum" signifie prétendre avoir de la science, cela signifie prétendre avoir de la science.

 

C’est-à-dire que la personne prétend avoir de la science alors qu’elle n’est pas savante, on n’a jamais attesté qu’elle a prit la science auprès des savants.

 

Par contre, elle a prit la science dans les livres et au travers de la lecture [dans les livres] uniquement ; et elle n’a pas de règles scientifiques sur lesquelles elle puisse s’appuyer mais elle se base sur la lecture des livres et avance selon sa propre compréhension et certes, ses erreurs augmenterons plus que ses réussites !

 

Voilà ce qu’est un "Mouta’alim", ce "pseudo-savant" est [avant tout] un danger pour lui-même et un danger pour les gens car il utilise insidieusement la religion d’Allah – Le Très Haut -. 

 

Si un individu venait à dire soudainement : « je suis médecin, je suis docteur, je promulgue des soins…», alors qu’il n’a pas avec lui de diplômes médicaux, il n’en a pas, doit-on le laisser promulguer des soins ?

 

Doit-on le laisser opérer et ouvrir le ventre des gens et réaliser des opérations [chirurgicales] et procéder à une opération à l'intérieur du cœur ?

 

Celui-là, on ne peut pas le laisser [faire] car ceci représente un véritable danger !

 

Eh bien comment peut-on donc laisser ce "pseudo-savant" se jouer ainsi de la religion ?! 

 

Se jouer de la religion est plus grave que de manipuler des corps, donc ceux-là doivent craindre Allah et ne doivent pas parler sur Allah sans science car Allah a établi la parole sur Lui sans science au dessus du Shirk (traduction rapprochée) :

 

« Dis: "Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas" » [Sourate Sourate Al-'A'râf V.33].

 

Il est donc obligatoire pour ceux-là (ces pseudo-savants) de craindre Allah et il leur est indispensable d’apprendre avant tout, ils doivent apprendre avant de s’exprimer, na’am !

 

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Source : www.alfawzan.af.org.sa | www.sahab.net

Question/réponse par le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (hafidhahou Allah) - 06 / 01 / 1433 de l’Hégire.

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

copié de alghourabaa.com

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:27

njzy.gifAussi, fait partie de la voie des salafs-qu'Allah soit satisfait d'eux-, la voie que nous devons suivre et à laquelle nous devons nous conformer, ceci : lorsqu'un homme se présentait à eux pour dispenser des cours et pour enseigner, ils ne s'asseyaient pas auprès de lui ni ne prenaient de lui (la science) ni ne l'entouraient, jusqu'à ce qu'ils soient sûrs de l'authenticité de sa doctrine et de la rectitude de sa voie ; ils interrogeaient à son sujet comme s'ils voulaient le marier.

 

Par contre nous, nous qui sommes salafis, quel que soit celui qui vienne, se lève et enseigne, on s'assoit devant lui, et, ensuite, nous découvrons soit que cet enseignant est un "salafi de nom" mais qu'en réalité, il s'en mêle les pinceaux, soit que c'est un sectaire (hizbi) à la base. 

 

C'est alors que les jeunes salafis, qui ont étudié auprès de lui, se mettent en divergence avec les autres jeunes ce qui mène aux concurrences et aux dissensions.

 

Ainsi, les jeunes qui se sont rassemblés autour de cet inconnu s'opposent à leurs frères salafis connus et ça va jusqu'aux insultes, puis ils montent les gens contre ce groupe de salafis !

 

Ô mon frère !

 

Ceci est une erreur, ceci est faux!

 

Il t'est interdit, sois attentif, la question n'est pas à prendre à la légère !

 

Il t'est religieusement interdit d'acquérir la science chez celui dont tu ignores la situation, de même qu'auprès de celui qui n'a pas été recommandé et dont la parole n'est pas acceptée (par les gens de science).

 

Cela t'est interdit, car cette science est une religion, et toi donc, tu adores Allah en pratiquant cette religion.

 

Est-ce que tu adores Allah à travers une voie acquise d'un mauvais individu ou plutôt celle venant d'un homme de Vérité ?

 

D'un homme de Vérité, bien sûr !

 

Cependant, certains salafis, non, jamais : un inconnu leur apparaît, se met à prêcher et ils se regroupent à ses côtés.

 

Il leur enseigne l'exégèse (tafsir), des ahâdîths (pluriel de hadith, c'est à dire les narrations prophétiques), les règles jurisprudentielles, et il leur enseigne telle matière, les sciences-outils : langue arabe, fondements de jurisprudence, grammaire... et ils se rallient autour de lui alors qu'ils ne savent pas quel est son état.

 

Ensuite, il encre en eux des fondements erronés, il les forme sur des bases contraires à la salafiyah (voie salafie) tout en déformant les fondements salafis par du laxisme et en leur donnant une fausse interprétation.

 

Ainsi, il démolit les jeunes.

 

Non, par Allah !

 

Je ne m'assois pas auprès de lui jusqu'à ce que je sache qui il est et que j'interroge à son sujet.

 

Par Allah !

 

Que tu t'assoies chez toi à la maison avec ce que tu connais concernant la prière, l'aumône et le jeûne est mieux pour toi que de t'asseoir chez un homme qui t'égarera, car si tu t'égares, tu ne sais pas si tu seras avec les gens du Paradis ou les gens du Feu.

 

On a demandé à l'Imam Ahmad (rahimahou Allah) :

 

" L'homme qui est des gens de la Sunnah -il fait donc partie des gens de la Sunnah-, s'il meurt alors qu'il commettait des pêchés, est-il un homme mauvais dont la demeure dans la tombe sera le Feu ?

Il répondit : "Tais-toi ! Car, certes, si l'homme meurt sur la Sunnah, sa tombe sera un jardin parmi les jardins du Paradis".

On lui dit alors : "L'homme qui fait partie des gens de l'innovation alors qu'il est assidu et dévot ?" (c'est à dire : est-ce que cela lui profère un statut élevé?).

Il rétorqua :" Tais-toi ! Car l'homme parmi les gens de l'innovation, sa tombe est un gouffre parmi les gouffres de l'Enfer : perdition ! Perdition !"

 

Et c'est pour cela qu'il convient que tu saches, si tu es salafi, qu'il ne faut pas t'asseoir chez celui qui apparaît au devant de la scène, jusqu'à ce que tu connaisses sa situation.

 

Et comment connaître sa situation ?

 

Eh bien, grâce à l'éloge des savants, en les interrogeant à son sujet.

 

Ô mon frère, rends-toi chez lui et demande lui : "Qui es-tu ?" et "Chez qui as-tu étudié ?", "Qui sont tes Mashayikhs (maîtres, savants, professeurs) ?, si tu peux l'atteindre bien sûr.

 

S'il te répond : "Par Allah, j'ai étudié (par exemple) auprès de Shaykh Souhaymi, Shaykh Louhaydan, Shaykh Rabi' ", alors prends contact (avec eux pour te renseigner à son sujet), car certains assistent aux cours de Shaykh Rabi' ou de Shaykh Souhaymi ou encore de tel Shaykh alors qu'ils sont Hizbis, donc interroge à son sujet.

 

Ou encore, il se peut que cet individu était salafi et qu'ensuite il a changé, donc pose des questions à son sujet, ne t'assoies pas immédiatement !

 

Ô mon frère !

 

Procure-toi les cassettes de Shaykh Ibnou 'Uthaymin, de Shaykh An-Najmî, de Shaykh Ibnou Bâz – que la miséricorde d'Allah soit sur eux-, de Shaykh Rabi', de Shaykh Al-Fawzân et écoute-les ; il ne t'est pas imposé d'être présent auprès de cet inconnu ?

 

Ceci est donc une méthodologie et un comportement parmi les comportements des Salafs, si tu es salafi.

 

copié de dawa-messenger.com

 

قال فضيلة الشيخ أحمد بازمول حفظه الله : 

أيضا من منهج السلف رضوان الله عليهم الذي يجب أن نسير عليه وأن نتقيد به أنهم إذا تصدر لهم رجل للتدريس وللتعليم لم يجلسوا إليه ولم يأخذوا منه ولم يلتفوا حوله حتى يتأكدوا من صحة معتقده وسلامة منهجه ويسألون عنه كأنهم يريدون أن يزوّجوه أما نحن ، نحن السلفيين ، كل من جاء وقام ودرّس جلسوا له ثم يجيئنا هذا المدرّس إما سلفي بالإسم وفي حقيقته متخبط أويكون حزبي أصلا . فإذا الشباب السلفي الذين درسوا عند هذا يختلفون مع الشباب الآخرين وتصبح المضاربات والمهارشات ويكون هؤلاء الشباب الذين التفوا حول هذا الذي هو غير معروف ضد إخوانهم السلفيين المعروفيين وتصبح هناك السباب ثم يألبون المجتمع على هؤلاء المجتمع السلفيين يا أخي هذا خطأ ، خطأ ، يحرم عليك ، انتبه المسألة ماهي ـ كذاجية ـ يحرم عليك شرعا أن تتلقى العلم ممن لا تعلم حاله وممن ليس مزّكى ومقبول القول ، يحرم عليك ، لأنه هذا العلم دين فأنت تتعبد الله بهذا الدين ، هل تتعبد الله بدين من رجل سوء ولا من رجل حق ؟ من رجل حق ، أما بعض السلفيين ، لا ، أبدا ، أبدا ، يجيئهم واحد يتصدر يلتفون حوله يدرسهم تفسير ، يدرسهم تفسير ، أحاديث ، أحكام ، يدرسهم كذا ، علوم آلة لغة عربية ، أصول فقه ، نحو يلتفون حوله ثم بعد ذلك يلتفون حوله وهم لا يدرون حاله ، ثم بعد ذلك يؤصل فيهم الأصول الباطلة ، ويؤصل فيهم أصول ضد السلفية ، ويأتي على الأصول السلفية ويميعها أو يجعلها بمفهوم خاطئ فيضرب الشباب ، لا والله أنا ما أجلس إليه حتى أعلم من هو وأسأل عنه والله لأن تجلس في بيتك بما تعلمه من صلاة وزكاة وصيام خير لك من أن تجلس عند رجل يضلك لأنك إن ضللت لا تدري أمع أصحاب الجنة أم مع أصحاب النار، قيل للإمام أحمد الرجل من أهل السنّة وهومن أهل السنّة يموت وعنده معاصي هل هو رجل سوء وحفرته نار ؟ قال : اسكت ، فإن الرجل إن مات على السنّة فقبره روضة من رياض الجنة .

 

قيل له : الرجل من أهل البدعة مجتهد وعابد ، يعني هل له مكانة ؟ قال : اسكت ، فإن الرجل من أهل البدعة حفرته حفرة من حفر النيران ، هلاك ، هلاك ، ولذلك ينبغي أن تعلم إن كنت سلفيا أن لا تجلس لمن تصدر ،حتى تعلم حاله ، كيف أعلم حاله ؟ بتزكية العلماء ،بالسؤال عنه ، يا أخي رح له وقل له من أنت ؟ وعند من درست ؟ من مشايخك ؟ إذا ما عرفت توصل له ، قال لك : والله درست عند مثلا الشيخ السحيمي، الشيخ اللحيدان ، الشيخ ربيع ، اتصل ، لأنه بعضهم يحضر عند الشيخ ربيع أو عند الشيخ السحيمي أو عند الشيخ الفلاني وهو حزبي ،وهو حزبي اسأل ، أو قد يكون سلفي ثم تغير، اسأل ، لا تجلس مباشرة ، يا أخي أحضر أشرطة الشيخ ابن عثيمين ، الشيخ النجمي ، الشيخ بن باز رحمة الله عليهم ، الشيخ ربيع والشيخ الفوزان واسمع ما هو لازم إلا أن تحضر عند هذا المجهول ؟ فهذا منهج و مسلك من مسالك السلف إن كنت سلفيا ،

 

الأمر الثاني : طيب ، جاءنا واحد تصدر، شاب ، زكاه العلماء ، خلاص ، يجب أن تعلم كيف يعامل العلماء وكيف يعامل السلف هذا الشاب ،وهذا الشاب يجب عليه أن يعرف كيف يتعامل مع الناس ، فهنا نطلب منهج السلف في الطرفين ، أما بالنسبة للمتصدر السلفي ، الآن زكّاه المشايخ لكنه شاب ، فمن الأدب أولا أن يتعامل مع الطلاب باعتباره طالب علم لا باعتباره عالم يُرجع إليه فإذا جاءتهم مسائل من المسائل الكبار أومسائل يحتاج إليها إلى قول عالم يقول : اذهب للشيخ الفوزان ، اذهب إلى الشيخ ربيع ، اذهب إلى المشايخ الفلانية من الكبارواسألوهم ، فلا يجيئنا هذا الشاب المتصدر في كل مسألة وهو متكئ على أريكته يتكلم ، هذا عيب وهذا خلل عند هذا المتصدر ، لأنه هذا منهج سلفي أن لا يتكلم في كل مسألة ولا يتصدر فيها ويراعي المسائل التي يُطلب فيها العلماء الكبار، فيراعي المسائل التي يُطلب فيها قول العلماء الكبار ، هذا جانب .

الجانب الثاني لا يجعل الشباب حوله يتعصبون له ولقوله ولا يسمعون غير أشرطته ولا يحضرون غير دروسه ولا ينقلون إلا كلامه وكأنه عالم كبير ابن تيمية زمانه ولا ابن باز زمانه ، هذا خطأ فتجد الشباب يعرفون قول فلان المتصدر و أقوال وكذا ،ابن باز ابن العثيمين الشيخ ربيع الشيخ ما يعرفون ، هذا خطأ حتى هو إذا لاحظ هذا يقول : يا إخواني أنا أدرسكم الكتب الصغار ، الكبار عند العلماء الكبارلابد تسمعون لفلان وفلان من العلماء الكبار، لابد أن يربيهم على هذا ، ماهو أنا ، أنا ، لا ، هذا خطأ وهذا خلل يُنتبه له .

 

المسألة الثالثة وهي متعلقة بالمسألة الثانية : أن لا يتكلم هذا الشاب في، كل المسائل فهناك مسائل من حق العلماء الكبار أن يتدخلوا فيها ، وهناك مسائل لطلاب العلم المتمكنيين أن يتكلموا فيه ، إلا إذا أذن له العلماء الكبار يتكلم فيها لأنه من الأدب ألا يتصدر في الكلام مع وجود العلماء الكبار ، ووجودهم سواء كانوا بحضرته أو كانوا في المدينة أو كانوا يعلمون بالمسائل هذه ، إلا إذا رجعوا وأذنوا له في الكلام ، أيضا من الأمور المهمة في هذا الشاب الذي تصدر للدعوة ألا يأتينا هذا الشاب ، ويجلس ، يقعّد القواعد ويستخرج الأصول ويربي الشباب على منهج هو يرى أن هذا منهج السلف ، هذا خطأ . ماذا يقول الإمام أحمد :" السنّة عندنا الإتباع " ايش معنى الإتباع ، يعني ما تجيب قواعد من عندك يعني تسير على ما كان عليه السلف الصالح ، يا أخي احنا ما محتاجين لقواعد ، نحن محتاجون لتطبيق ، نحن محتاجون لعمل ، كعمل السلف ، منهج السلف كثير ، من يطبقه ؟ ما طبقناه كله ، نحن جالسين نطبق فيه ؟ تجيب لهم قواعد ؟ ناهيك إذا كانت هذه القواعد تؤدي إلى مخالفة منهج السلف أو هي مخالفة لمنهج السلف صريحة ، فلذلك يجب الحذر من أمثال هؤلاء ، يجب الحذر ، هؤلاء الذين يقعّدوا قد تكون قواعدهم ضلال ، وانحراف عن منهج السلف . كيف تقول يا أخي المشايخ الكبار قالوا كذا ،الشيخ الفلاني قال قاعدة كذا ، كذا ، كذا ، خسئت أنت وشيخك ، لأنه هذه القاعدة في مقابل الحق ، وفي مقابل رد الحق ، ما تقبل واضح ، هذا الشيخ .

الآن الطلاب يجب عليهم ألا يعاملون هذا الشيخ كأنه عالم كبير بأن لا يذهبون إلا إليه ولا يقبلون إلا كلامه وإذا قال القول لا يُرجع عنه هذا خطأ ، هذا تستفيد منه كطالب علم ، جاءتك مسألة ، نازلة ، فتنة تروح للعلماء الكبار تسأل ، إلا إذا شيخك نقل لك كلام الشيخ ربيع ، كلام الشيخ الفوزان ، كلام الشيخ زيد المدخلي ، كلام الشيخ عبيد الجابري ، كلام الشيخ السحيمي ، من المشايخ السلفيين المعروفين اقبل ، أمّا هو مرجع لك ، لا ، هذا خطأ لأن العلماء يقسمون المتصدرين ، من المتصدرين من له أن يتكلم في المسائل التي هي من باب العبادات والأحكام الواضحة العامة ، ومن المتصدرين من لا يحق له أن يتكلم في المسائل العامة والنوازل بالأمة هذه خاصة بالعلماء الكبار، واضح ، فليس لك أن تأتي ، فيه بعض الناس راح سأل واحد من هؤلاء الشباب ما قولك في علي الحلبي ، قال : علي الحلبي رجل من أهل السنّة ، أخطاؤه جزئية ، ما تخرجه من أهل السنّة ، الشيخ النجمي يقول هؤلاء أهل الشام ومنهم علي الحلبي عندهم أخطاء لا نستطيع أنهم يؤخذ منهم العلم ، ويجيئنا هذا الغر الذي يقعّد القواعد على كيفه ، ويقول والله أرى أنه يستفاد منه وعنده أخطاء جزئية ، شوف ، شوف الفرق الكبير ، طيب رحت للحلبي على كلام هذا الغر واستفدت من الحلبي ، إيش تصبح ؟ تصبح حلبيا هالكا ، تصبح متعصبا له ، شوف أتباع الحلبي في منتدى ـ كل غير السلفيين ـ شوف المنتدى كيف ؟ كيف رد الحق صراحة ، هذا القول الذي قلته لكم من واحد قال منهج الصحابة غير لازم ما نستطيع أن نطبقه ، منهج التابعين ما نستطيع أن نطبقه ،منهج أحمد ما نطبقه ، لكن منهج الحلبي نطبقه ، هذا واحد من أتباع الحلبي في المنتدى إلى هذه الهاوية يصلون ، بل يا أيها الغر لما أبحت له الحلبي يسمع له ، إيش صار له ، هلك إن تابعه ، لكن الشيخ النجمي قبل ما يقارب الأربع سنوات قال : لا يؤخذ منهم العلم وقال من يزكي أهل البدع ويثني عليهم لا نستطيع أن نقول أنه يؤخذ منه العلم ، فإن المغراوي وعرعور والمأربي الذين تزكيهم وقعوا في بدع واضحات ،واضح . 

من الواجب عليك أيها الطالب كما مضى أن تسأل عن حال هذا الشيخ وتتأكد أنه سلفي ، أيضا من الواجب عليك زمن الفتن ، ألا تتعصب لشيخك أو من كان في مقابله ،وإنما تسكت وتنظر كلام العلماء الكبار ، الآن الشباب ينقسمون في كل فتنة ، إيش السبب ؟ السبب خوضهم فيما لا يعنيهم وفيما لا يستطيعونه فيتفرقون ، ويتضاربون ويخسر بعضهم بعض ، لكن لو سكتوا ولزموا العلماء الكبار والله لقلت الفتن ، ولو ساروا على منهج السلف من أن الطلاب الصغار يسيرون خلف العلماء الكبار لقلت الفتن ، يا أخي اسكت ، لا تتدخل ، لا تثير ، الشيخ الفلاني قال كذا ، الشيخ الفلاني قال كذا ، والله نحن رحنا للشيخ ربيع فقال : عرعور وأبو الحسن وكذا ، على ضلال ، الحمد لله استفدنا ، تركناهم ، عرفنا ما عندهم من ضلال تركناهم، جاءك واحد سلفي يدافع عن أبو الحسن بين له كلام الشيخ ربيع إن قبله وإلا اتركه ،ما يحتاج تتضارب معه وكذا ، خلاص انتهى ، أو أن الشيخ خاصة إذا كان الشيخ لسا ما ظهرت حزبيته أو بدعيته ، فيتعصبون له ، لا ، لا تتعصب اسأل عن الحق عند العلماء الكبار والزمه .

المصدر : 

نصائح وتوجيهات للمتصدرين للدعوة [ الدقيقة : 8 و56 ثا ]

لفضيلة الشيخ أحمد بن عمر بازمول حفظه الله 

 

clipart_fleches_0198.pngLien vers l'original en arabe

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:19

b201704a7ed08e6a861bd4f1b69dbbfe.gif

"لاتعرف الحق بالرجال، ولكن اعرف الرجال بالحق"

 

Le seul homme qu’il incombe de suivre en tout et pour tout est le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), l’infaillible, qui ne parle pas sous l’effet de la passion.

 

Allah a dit à son sujet (traduction relative et approchée) :

 

"...Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée"  S53 V3-4 

 

En effet aucun autre homme, même le plus savant, n’est exempt d’erreur.

 

Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : 

 

« Tous les fils d‘Adam se trompent et les meilleurs d‘entre eux sont ceux qui se repentent“

Rapporté par Ahmad, ibn Majah et Tirmidhi. Sa chaîne de transmission est authentique. 

 

La position à adopter est alors la suivante : Prendre leurs dires lorsqu’ils sont conformes aux textes : C’est à dire le Coran, la Sounnah, tels qu’ils furent compris par nos prédécesseurs vertueux et rejeter leurs dires lorsqu’ils vont à leur encontre.

 

En effet il faut privilégier la Sounnah authentique du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) sur l’avis de quiconque, quel que soit son niveau. 

 

L’imam Ahmad (rahimahûllah) disait à ce sujet :

 

« Ne me suivez pas en tout et pour tout (on appelle cela «et-Taqlid »), ni même Malek ou ech Chafi'i ou eth Thawri, mais apprenez comme nous avons appris !»

Rapporté par Saleh fils de l’imam Ahmad, cité dans les Fatawa de ibn Taymiya et dans I’lam el Mouaki’in de ibn el Qayim.

 

Ainsi ‘Ali ibn abi Taleb (radhi Allahû 'anhû) disait :

 

« Tu ne reconnaîtras pas la vérité par les hommes (c’est-à-dire en suivant un homme en particulier), mais sache la vérité et tu reconnaîtras les hommes qui suivent la vérité (la vérité c’est la preuve du Coran de la Sounnah et de l’ensemble des compagnons)».

 

L’imam ech-Chafi’i (rahimahûllah) disait :

 

« Il n’est pas permis à celui qui prononce des décrets religieux de se baser sur mes propos tant qu’il ne sait pas d’où je les ai puisés » 

(c’est-à-dire de vérifier la conformité de ses propos avec la Sounnah authentique)".

 

Et tous les savants sont unanimes pour dire :

 

« Lorsqu’un texte authentique contredit nos paroles, alors délaissez nos paroles et pratiquez les textes ».

 

Pourquoi alors, certains s’obstinent-ils encore à suivre aveuglement des savants ou bien une école en prétendant que cela est une obligation ?! 

 

Je tiens tout de même à ajouter que si les savants ne sont pas à l’abri de l’erreur, il n’en reste pas moins que se sont ceux qui craignent le plus Allah, et ceux qui conseillent le mieux la communauté et le fait qu’ils puissent revenir sur leurs propres propos est un signe d’honnêteté qui est tout à leur honneur. 

 

Un jour el Hassan ibn Zyad fut interrogé sur un sujet et la réponse qu’il donna était fausse ; Malheureusement il ne se rappelait plus qui l’avait interrogé, alors il engagea une personne pour dire à haute voix parmi les gens : 

 

« Hassan ibn Zyad fut interrogé tel et tel jour sur une question et il s’est trompé, alors que celui qui l’a questionné aille le voir !». 

 

Ainsi pendant plusieurs jours, il s’est abstenu de faire des Fatwas aux gens jusqu’à ce qu’il retrouva celui qui l’avait interrogé et l’informa qu’il s’était trompé et lui donna la bonne réponse.

 Extrait de el Faqih wa el Moutafaqih de El Khatib el Baghdadi. 

 

De toute façon ils resteront récompensés pour leurs efforts !

 

Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : 

 

« Quand le juge prononce un décret et qu’il a fait un effort personnel et qu’il répond correctement, il sera rétribué deux fois, mais s’il fait preuve d’effort et qu’il se trompe, il sera quand même rétribué une fois »

Rapporté par el Boukhari et Mouslim. 

 

Le comportement de celui qui recherche la science (D.Anas Ahmed Karzoun)

Les réponses bénéfiques aux questions concernant les nouveaux minhaj (Cheikh al Fawzan)

La satisfaction de ce qu’ont apporté les imams au sujet de l’ittiba’ (Mouhammad ben Hadi ben ‘Ali el Madkhali) 

Recherche rédigée par oummou Yassir

copié de al.baida.online.fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 00:38

0297.gif Question :

« Certaines personnes rejettent les critiques des savants de la Sounna envers certains innovateurs prétextant que d’autres savants de la Sounna n’ont pas parlé sur ces personnes, disant :

« où est la parole de telle et telle personne, pourquoi ne parlent-ils pas ? Si c’était vrai ces savants auraient suivi ».

Donc est-il une condition dans la critique d’une personne qu’il faut que la plupart des savants ou la totalité l’ait critiqué ? »

Réponse :

« Le problème c’est que ces gens n’ont pas lu le Moustalah (les règles de la science du hadith), ou qu’ils ont lu mais ils dupent les gens.

Ahmad Ibn Hanbal dit de telle personne que c’est un thiqa (digne de confiance) et Yahya Ibn Ma’in dit d’elle que c’est un grand menteur.

La parole de Yahya est une critique détaillée, il a vu ce que Ahmad Ibn Hanbal n’a pas vu.

Si un savant de ce siècle démontre l’égarement de Mouhamad Al Ghazali ou Al Qardawi ou le manhaj des ikhwan mouflissines (ikhwans muslimins), nous acceptons cela et c’est une obligation de l’accepter.

Allâh dit :

« Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (de crainte) que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ».

Si une personne ‘adil (honnête) nous amène une information, nous acceptons comme on le comprend de ce verset.

Donc où en êtes- vous de ce verset qui prouve que si un ‘âdil nous vient avec une information nous acceptons et que si un pervers nous amène une information nous vérifions ?

Ces gens sont des dupeurs, ils contredisent nos savants, anciens et contemporains. »

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahmane Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i
Repost 0
Published by abdelrahim.medine.over-blog.com - dans Méthodologie - المنهجية
commenter cet article