Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:29

Aqua fire logo wpQuestion :

 

Il a été rapporté que vous ne sanctionnez pas les missions suicides.

Nous cherchons donc de vous une clarification de la question.

 

Réponse : 

 

Il est unanimement connu parmi les savants qu'il n'est pas permis à un musulman de se suicider pour se délivrer d'une calamité - financière, maladie douloureuse en phase terminale ou toute autre chose qui lui arrive.

 

Le suicide pour se délivrer de ces types de difficulté est sans aucun doute  Haram.

 

Il y a des hadiths rapportés dans Sahih Al-Bukhari et Sahih Muslim qui expriment qu'une personne prenant sa propre vie en consommant du poison ou par tout autre moyen (qui aboutit à sa mort) sera puni par ce même mode de mort jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Certains savants ont compris que la personne qui se suicide meurt comme un Kafir ou un mécréant car celui qui commet un tel acte a de la malveillance et du dédain pour son Seigneur à cause des désastres auxquels il a fait face sans patience.

 

Sans aucun doute, (un vrai) musulman ne pourrait jamais atteindre ce niveau auquel il envisage un acte si atroce, sans parler du fait de prendre sa propre vie. Dans la plupart des cas l'individu qui prend sa propre vie n'est pas un Mu'min - un vrai croyant.

 

Néanmoins, il est imaginable qu'un musulman puisse être affecté par une idéologie mauvaise et contagieuse qui peut le pousser à se suicider. Il est imaginable qu'un tel acte puisse avoir lieu.

 

C'est pourquoi, nous disons avec pleine conviction et certitude qu'il (celui qui se suicide) n'est pas un vrai croyant.

 

Cela est semblable à celui qui abandonne la prière par  Juhud (le rejet têtu) de sa législation.

 

Mais si on sait qu'il refusait/reniait la prière alors il ne doit pas être enterré dans le cimetière musulman.

 

De même (conditions et verdict) pour celui qui se suicide et dont on sait que son suicide est dû sa malveillance et son dédain pour son Seigneur à cause des désastres auxquels il a fait face.

 

Nous tournons maintenant notre attention vers les missions suicides.

 

Ces missions suicides sont devenues infâmement connues (dans le monde entier) à cause de la pratique japonaise des Kamikazes.

 

Un homme lançait son avion de guerre vers un navire américain, mourrant ainsi dans l'avion et tuant autant de soldats ennemis qu'il pouvait rassembler.

 

Toutes les missions suicides de notre époque sont des actes impunis qui doivent tous être considérés comme haram (illicite)

 

Les missions suicides peuvent être de celles qui amènent celui qui le fait éternellement dans le Feu ou le mettre parmi ceux qui ne résideront pas éternellement dans le Feu, comme je viens de l'expliquer.

 

Mais voir ces missions suicides comme un moyen de se rapprocher d'Allah (acte d'adoration digne d'éloges) en se tuant aujourd'hui pour sa terre ou son pays alors nous ne disons non ! (ce n'est pas un acte digne d'éloges).

 

Ces missions suicides ne sont pas islamiques !

 

En fait je dis aujourd'hui ce qui représente la réalité islamique - pas la réalité recherchée par une minorité de musulmans excessivement (incorrectement) actifs - qu'il n'y a aucun Jihad dans les pays islamiques.

 

Sûrement, il y a des combats dans de nombreux pays musulmans, mais il n'y a aucun Jihad qui soit établi (uniquement)sous une bannière islamique et qui soit établi sur des règles islamiques.

 

Parmi ces règles (absentes) est que l'on ne permet pas à un soldat d'agir (individuellement et singulièrement) comme bon lui semble.

 

On ne lui permet pas de décider ce qu'il doit faire. Plutôt il doit nécessairement être lié à l'ordre d'un commandant.

 

À son tour ce commandant n'est pas un individu qui revendique sa position (de commandement) pour lui et s'institue commandant.

 

Plutôt l'autorité du commandant est déléguée du Khalifa des musulmans.

 

Ainsi où est le Khalifa pour les musulmans aujourd'hui ? Où est le Khalifah, ou dans ce cas un dirigeant qui lève (uniquement) la bannière de l'islam et appelle les musulmans à se rapprocher de lui et à exécuter le Jihad sur la voie d'Allah (seul) ?

 

Tant que (nous affirmons) que le Jihad, selon l'islam, doit préalablement se placer (uniquement) sous la bannière de l'islam et (nous constatons que) cette bannière n'a pas de commandant (à cette époque), alors nous disons qu'un suicide islamique n'est pas permis (comme il est exécuté aujourd'hui).

 

Je suis bien conscient du fait que l'on a connu le suicide dans les générations passées d'entre ceux qui se sont battus avec des lances, des épées et des flèches. Certaines des formes de cette guerre ont ressemblé au suicide (le duel à mort).

 

Par exemple lorsqu'un un individu déferlait et faisait face à un grand contingent de mécréants et de polythéistes - les frappant de droite et de gauche - et (sachant) que peu échapperaient saufs de cette fâcheuse situation.

 

Donc, cette action est-elle permise ?

 

Nous répondons qu'à certains moments elle serait permise et en d'autres temps elle ne le serait pas.

 

Si le commandant de l'armée est le messager d'Allah (Prières et bénédictions d'Allah sur lui) et qu'il  donne la permission à cet individu, donc on le permet pour lui.

 

Mais que cet individu décide pour lui-même alors on ne le permet pas parce cela est considéré comme périlleux, action dangereuse (tout au moins) pour ne pas dire risquée (aussi).

 

(Donc) cet acte n'est pas permis sans l'ordre explicite du gouverneur musulman ou du Khalifa des musulmans.

 

Pourquoi ?

 

Ce qui doit être fait, est que le gouverneur ou le Khalifa doit évaluer la situation avec grand soin.

Il est celui qui sait quand il est approprié d'attaquer l'ennemi - 100 musulmans faisant face 1000 (plus ou moins) ennemis.

 

Il est celui qui ordonne d'avancer, sachant que parmi eux, des dizaines peuvent mourir et sachant que la victoire éventuelle est pour les musulmans.

 

Donc quand le commandant de l'armée des musulmans - investi de ce devoir par le Khalifa des musulmans - ordonne à un simple soldat d'employer une action particulière des moyens contemporains de suicide (des missions pendant la bataille) alors cela doit être considéré comme un Jihad sur la voie d'Allah.

 

Mais qu'un jeune homme, aveugle (aux faits et complexités de la guerre) décide seul, - comme nous l'entendons souvent - d'escalader une montagne et d'entrer dans un emplacement fortifié utilisé par les juifs et qu'il tue certains d'entre eux et soit tué par la même occasion...quel est l'avantage d'un tel acte ?

 

Ce sont seulement des actes individuels qui n'ont pas de résultats positifs qui puissent profiter à l'Appel Islamique.

 

Donc nous disons aux jeunes musulmans, "Protégez vos vies, à condition que vous l'employez à l'étude de votre Din et de votre Islam. Soyez bien conscient de cela et agissez au mieux de vos capacités."

 

Ce type d'action et d'actes, lents et ennuyeux comme il peut paraître, est l'acte qui portera le fruit désiré qui est recherché par tous les musulmans, indépendamment de leurs différentes idéologies et méthodologies. Tous sont d'accord que l'islam doit être ce que (nous employons) pour gouverner, mais ils divergent dans le chemin à emprunter (vers cet objectif).

 

Certes la meilleure guidée est la guidée de Muhammad.

 

Source: (à paraître) "Al-Masjid Al-Aqsa - le Chemin vers sa libération"

Traducteur : Al-manhaj.com

Traduit en français par les salafis de l'Est

Chapitre : Fatwa du Muhadith, Shaikh Muhammad Nasir-ud Din (rahimahullah) Al-Albani 

copié de salafs.com

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany

Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:28
Audio de Sheikh Al 'Outhaymine  sur l'intrigue [le terrorisme] des Ikhwan et qu'à cause d'eux, l'Islam n'est pas parvenu aux mécréants de la meilleure façon ! 

Texte de l'enregistrement :

[Est-ce qu'] Aujourd'hui, la compréhension de l'Islam chez les mécréants, est-elle parvenu pour la plupart d'entres-eux d'une manière [plutôt] non confuse ? 

[Le Sheikh demande (comme a son habitude rahimahou Allah) à l'assistance de répondre à la question]... 

[puis il dit]...non, jamais ! 

Et lorsqu'est apparu l'intrigue [le terrorisme] des Ikhwan (des frères musulmans)... (qui [ce groupe] se divisent [en plusieurs partis] sans discernements), cela n'a fait qu'amplifier cette incompréhension aux yeux des occidentaux et des [autres...] et [à savoir qu'ils] diffusent leurs [idéologies] parmi les gens et prétendent [à tord] que leur cause fait parti du Jihad dans le sentier d'Allah (détails de la critique des ikhwan - jirah). Alors qu'en vérité, ils n'ont fait que causer du tord à l'Islam et aux gens appartenant à l'Islam d'avantage et encore plus qu'ils n'ont souhaité faire de bien.[...]

[Le Sheikh demande à l'assistance] : Qu'ont-ils fait ceux-là (les Ikhwan) en réalité ? 

[Le Sheikh dit : je vous pose la question...
Les infidèles se sont-ils rapprochés d'avantage de l'Islam ? Ou alors ils ont d'avantage d'aversion [pour cette religion] qu'auparavant ?...

[Le Sheikh répond] : Ils ont d'avantage d'aversion [pour cette religion] qu'auparavant ! 

Les gens appartenant à l'Islam sont presque sur le point de couvrir leur visage [de honte] afin de ne pas être considéré faisant parti de cette secte qui sème l'effroi et la terreur...Alors que l'Islam désavoue [ces gens là]... l'Islam désavoue [ces gens là]...
Même s'ils prétendent par cela servir la cause du Jihad...En aucun cas les compagnons [du prophète] (radya Allah 'anhoum), se sont rendus dans les sociétés infidèles dans l'intention de les assassiner de cette manière, sauf pour accomplir le Jihad, avec un étendard et la présence du gouverneur, ayant la capacité de faire le Jihad. 

Mais,... [de cette façon...] avec le terrorisme...

[Le Sheikh jure par Allah et dit : oua Allah], ceci est un déshonneur pour les musulmans... 

[Le Sheikh jure par Allah et dit : ouqsim bi Allah] parce qu'en fait, cela n'a fait qu'engendrer des suites funestes, aucun résultat, au contraire, mais des conséquences irréparables en ce qui concerne l'image [des musulmans].

Par contre, si nous avions fait preuve de plus de sagesse et de crainte envers Allah [pour nos propres âmes] puis tenter d'abord d'apporter une amélioration en nous-mêmes avant tout, et ensuite, seulement, s'engager dans la réforme des autres en utilisant les moyens légiférés pour...Alors...Alors, de ce fait l'issue de ce cheminement ne pourra engendrer qu'un bon résultat.

[Fin des paroles du Sheikh concernant ce sujet].

Traduction rapprochée : Ibn Hamza
copié de alminhadj.fr
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:27

« [...] Nous en arrivons maintenant aux attaques suicide.


Cette façon de faire est arrivée à notre connaissance par les Japonais et leurs semblables (pilotes kamikazes).

Quand un Japonais, avec son avion, attaquait un navire de guerre américain, il faisait exploser son avion ainsi que sa propre personne sur le bateau provoquant la destruction de ce dernier ainsi que des militaires qui s'y trouvaient.

Nous disons : 

Les attaques-suicides d'aujourd'hui sont toutes religieusement interdites (muharamah), qui plus est, n'ont pas été légiférées par Allah et elles feraient probablement partie de ce genre de suicide dont l'auteur s'éternisera en enfer.

Quant au fait de considérer les attaques suicide comme un moyen de se rapprocher d'Allah, une personne combat aujourd'hui pour sa terre ou son pays [1]. Ces attaques suicide n'ont aucune relation avec l'Islam.

Par exemple, des individus escaladent des montagnes pour se confronter à des militaires juifs en en tuant une partie et en se faisant tous tués en retour.

Où est l'intérêt à se comporter de la sorte ?

Ces actions isolées d'individus n'ont absolument aucun résultat positif pour le compte de l'appel à Allah.

Pour cette raison, nous disons à la jeunesse musulmane :

« préservez vos vies dans le but d'acquérir la science religieuse de sorte à appliquer votre religion avec science et d'agir dans les limites de vos connaissances et la meilleure guidée est la guidée de Mohamad, صلى الله عليه وسلم. »


Post-Scriptum :
Source : Al-fatawa al muhima fî tabsîr al umah, p.76
Auteur : Shaykh Al Albanî qu'Allah lui fasse miséricorde.
Traduction
 : Abu Abdillah.

Notes :
[1]
NDT : Aujourd'hui,ceux qui commettent ce genre d'actions ne le font pas pour que la parole d'Allah soit la plus haute mais, soit pour des raisons nationalistes, soit pour des raisons de terre.

copié de sounna.com
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:14

س : ما حكم الاعتداء على الأجانب السياح والزوار في البلاد الإسلامية ؟

Question :

Qu'en est-il de s'en prendre aux touristes et aux visiteurs étrangers dans un pays islamique ?
الجواب
هذا لا يجوز ، الاعتداء لا يجوز على أي أحد ، سواء كانوا سياحا أو عمالا ؛ لأنهم مستأمنون ، دخلوا بالأمان ، فلا يجوز الاعتداء عليهم ، ولكن تناصح الدولة حتى تمنعهم مما لا ينبغي إظهاره ، أما الاعتداء عليهم فلا يجوز ، أما أفراد الناس فليس لهم أن يقتلوهم أو يضربوهم أو يؤذوهم ، بل عليهم أن يرفعوا الأمر إلى ولاة الأمور ؛ لأن التعدي عليهم تعد على أناس قد دخلوا بالأمان فلا يجوز التعدي عليهم ، ولكن يرفع أمرهم إلى من يستطع منع دخولهم أو منعهم من ذلك المنكر الظاهر .

أما نصيحتهم ودعوتهم إلى الإسلام أو إلى ترك المنكر إن كانوا مسلمين فهذا مطلوب ، وتعمه الأدلة الشرعية ، والله المستعان ، ولا حول ولا قوة إلا بالله . وصلى الله وسلم على نبينا محمد وآله وصحبه

[مجموع الفتاوى 89].

Réponse :

Ceci n'est pas autorisé !

L'atteinte à autrui n'est pas tolérable envers qui que ce soit !

Qu'il s'agisse de touristes ou de travailleurs [étrangers], car ils sont en réalité sous le protectorat (du gouverneur), ils sont entrés [dans le pays] en toute confiance et de ce fait, il n'est pas concevable de s'en prendre à eux.

On doit se rapprocher du gouvernement qui, de son coté, empêchera les quelques exhibitions apparentes émanant d'eux.

Mais delà à s'en prendre à eux ceci n'est pas autorisé ! Les gens ordinaires n'ont pas à les assassiner ou les frapper ou nuire à leur personne, mais ceci est l'affaire des gouverneurs car s'en prendre à eux reviendrait à s'en prendre à des gens qui sont [dans le pays] en toute confiance et donc, ce n'est pas acceptable de s'en prendre à eux.

Leur affaire relève de celui qui a la capacité de les empêcher d'entrée [dans le pays] ou de faire des actes blâmables de façon apparente.

Cependant, s'il s'agit de musulmans, il faut les conseiller et les appeler à l'Islam ou bien les inviter à délaisser ce qui est blâmable, ceci est certainement recommandé car cela découle des preuves conformes à la législation islamique.

Oua Allah 
Al mousta'an, il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah.

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Source : 
- Ministère des Affaires Islamiques, des Waqfs, de l'Appel et de l'Orientation -
Majmou' Fatawas n°89 - - Sheikh Ibn 'Abd Al 'Aziz Ibn Baz (rahimahou Allah).
Traduction rapprochée : par Ibn Hamza Al Djazairy 
copié de salafiya-contre-terrorisme.over-blog.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:05

drapeaux algerie 3Argelia Algerie gifLe Mardi 29 Radjab 1430 H. | .الثلاثاء 29 رجب 1430 هـ

Comme nous le savons, l'Algérie a connu une période de terrorisme.

Des gens surnomment, à juste titre, ces effroyables années : la décennie noire.

Au cours de cette période tragique notre belle religion a malheureusement été instrumentalisée.

C'est ainsi que des hommes de la pire espèce, massacraient, égorgeaient et violaient au nom de la religion.

Nombreux sont les Algériens des régions du centre de l'Algérie qui ont été touchés directement ou indirectement par ce drame inhumain.

Certains avancent le chiffre de 150 000 victimes !

Quoi qu'il en soit, nous sollicitons Allāh le Très-Haut de faire miséricorde aux innocents et d'assister les familles ainsi que les orphelins.

Quant aux organisateurs de cette tragédie qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Algérie, Allāh le Très-Haut est leur Juge suprême.

La roue tourne... ce qui fut dissimulé et étouffé en ce bas-monde deviendra clair dans l'Au-delà.

Depuis la présidence du gouverneur algérien Abdelaziz Bouteflika (qu'Allāh le préserve, le fortifie et améliore davantage sa situation) la sécurité et la stabilité sont de retour même si, épisodiquement, des attentats sont perpétrés contre des civils, des militaires ou des édifices étatiques.

Concernant ceux qui ont pris le chemin du maquis, ils sont de trois sortes et c'est ce qui apparaît (Allāh est le plus Savant) :

1
 ceux qui sont morts au maquis suite à des affrontements avec l'armée algérienne


2
 ceux qui ont déposés les armes suite à la loi sur la concorde civile promulguée par le gouverneur algérien et quoi qu'en disent les ignorants, cette loi fut bénéfique pour l'Algérie et ses habitants


3
 ceux qui continuent à « lutter » vainement contre les Algériens gouverneurs et gouvernés malgré l'étau qui ne cesse de se resserrer autour d'eux

Parmi cette dernière catégorie, nous avons ceux qui ont décidés de poursuivre la « lutte » à n'importe quel prix et ceux qui pensent tout stopper après qu'ils aient pris conscience de l'illégalité de leur engagement suite aux multiples appels lancés par les Autorités et les gens de science. 

Nous espérons qu'Allāh le Très-Haut les guide car la porte du repentir reste encore ouverte jusqu'au levé du soleil de son couchant.

Le conseil que nous vous proposons n'est pas le premier de ce genre mais il est récent (daté du 05/04/1430 H. /1/4/2009) et l'auteur est l'érudit, le muḥaddith, le chaykh
 ʿAbd Al-Muḥsin Al-Badr (qu'Allāh le préserve) à ceux [qui continuent] de porter les armes dans les montagnes de l'Algérie (la troisième catégorie).

Au nom d'Allāh le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

De ʿAbd Al-Muḥsin bn Ḥamad Al-ʿAbbād Al-Badr aux frères qui [continuent] de porter les armes dans les montagnes de l'Algérie : qu'Allāh réforme leur situation et leur accorde le succès dans ce qui assure le bonheur de la vie et de l'Au-delà.

As-salāmu ʿalaykum wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh.

Et puis, ceci est une lettre [avec un] conseil de la part d'un frère qui aime le bien pour vous, votre pays et pour les musulmans en tous lieux. 

Je sollicite Allāh, à Lui la Puissance et la Gloire, qu'Il ouvre pour vous les portes du bien et qu'Il vous rend apte à la prise de conseils des conseillers (nāṣiḥīn) voulant, pour vous et votre pays, le bien (khayr).

Je dis :

Certainement, c'est un bien pour tout musulman et il a, [en cela], la chance (ḥaẓẓ) d'être parmi les solutions (litt. : clés) conduisant au bien et contrecarrant le mal (charr) ainsi que [le fait] qu'aucune nuisance (iḍrār) ne résulte de lui à cause d'autrui et dont il en serait tenu coupable dans la demeure de l'Au-delà.

Le Messager d'Allāh - Prière et Salut d'Allāh sur lui - a déjà dit dans le ḥadīth authentique :

«
 Le musulman est celui dont les autres musulmans ne craignent ni sa langue et ni sa main. »

[Le Messager d'Allāh] - Prière et Salut d'Allāh sur lui - a expliqué la sacralité (ḥurmah) des âmes (nufūs) des musulmans, de leur dignité (aʾrāḍ) et de leurs biens (amwāl).

Il a comparé [cette sacralité] avec celle du territoire sacré (la Mecque), du mois sacré, du jour sacré et cela exige que chaque [individu] raisonnable [et] conseillant sa personne, veille à ne pas tomber dans ces interdictions (muḥarramāt).

Ce qu'on espère pour chaque individu parmi vous c'est l'arrêt (intihā') de ce dans quoi vous vous êtes engagés, le rejet (ilqā') des armes, votre union (inḍimām) avec vos frères dans les villes et les villages ainsi que vous priiez en leur compagnie dans les mosquées et que vous échangiez avec eux, l'affection (mawaddah) et le respect (iḥtirām) surtout que votre pays a accordé pour tout individu [désirant] de revenir à la droiture (ṣawāb), la clémence (ʿafw).

Je sollicite Allāh pour moi et vous ainsi que pour l'ensemble des musulmans le succès dont on a tout lieu d'espérer une issue heureuse dans cette vie et dans l'Au-delà.

Wa-ssalāmu ʿalaykum wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh
.
Al-Madīnah (Médine), le 05/04/1430 de l'Hégire.
Celui qui a fait de son mieux pour vous prodiguez le conseil : ʿAbd Al-Muḥsin bn Ḥamad Al-ʿAbbād Al-Badr
Signature du Chaykh.

Le conseil transcrit en arabe d'
après la lettre originale

إلى حاملي السلاح في جبال الجزائر

كتب المقال عبد المحسن البدر 

بسم الله الرحمن الرحيم 

من عبد المحسن بن حمد العباد البدر إلى الإخوة حاملي السلاح في جبال الجزائر أصلح الله حالهم ووفقهم لما فيه سعادة الدنيا والآخرة. 

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته : 

وبعد، فهذه رسالة نصح من أخ يحب الخير لكم ولبلادكم وللمسلمين في كل مكان، أسأل الله عزّ وجل أن يفتح عليكم ويوفقكم للأخذ بنصح الناصحين الذين يريدون الخير لكم ولبلادكم. 

فأقول : إنّ من الخير لكل مسلم ومن حسن حظه أن يكون من مفاتيح الخير ومغاليق الشر، وأن لا يحصل منه أي إضرار بغيره يحاسب عليه في الدار الآخرة، وقد قال صلى الله عليه وسلم في الحديث الصحيح : « المسلم من سلم المسلمون من لسانه ويده»، وبيّن عليه الصلاة والسلام حرمة نفوس المسلمين وأعراضهم وأموالهم فشبّهها بحرمة البلد الحرام والشهر الحرام واليوم الحرام، وذلك يقتضي أنّ كل عاقل ناصح لنفسه يحرص على السلامة من الوقوع في هذه المحرمات. 

والمأمول من كل فرد من أفرادكم الانتهاء مما أنتم فيه وإلقاء السلاح وانضمامكم إلى إخوانكم في المدن والقرى تصلون معهم في المساجد وتتبادلون المودة والاحترام، لاسيما ودولتكم منحت العفو لكل من يؤوب إلى الصواب. 

وأسأل الله لي ولكم وللمسلمين جميعا التوفيق لما تُحمد عاقبته في الدنيا والآخرة. 

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته. 

المدينة في 5/4/1430 هـ                         باذل النصح لكم : عبد المحسن بن حمد العباد البدر.


Source de la lettre : http://www.majala-koraan.net/index.php/2008-07-25-17-57-04/211-7amili-assila7.html
copié de mukhlisun.com

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:03
0006.gif

(...) En effet, ce qu’il s’est produit comme attaques suicides et destruction de la ville de Riyadh et tout ce qui a été découvert par la suite en armes et explosifs à Mekkah et Madinah au début de l’année 1424H, tout cela est le résultat final pour avoir été égaré par Shaytân et son enjolivement de l’excès et de l’extrémisme à ceux qui furent responsables de cela.

Ces événements sont parmi les crimes et corruption les plus honteux sur terre.

Et le plus scandaleux est que Shaytân enjolive ces événements comme étant un Jihâd pour celui qui en est à l’origine.

Alors avec quelle raison et quelle Religion peut-on considérer comme étant un Jihâd le fait de tuer des Musulmans et ceux sous protection par des traités, terroriser ceux qui sont en sécurité, rendre les femmes veuves et les enfants orphelins et la destruction d’immeubles avec ce qu’ils contiennent ?! (...)


icone_texte.gif Dossier à télécharger

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr
Repost 0
Published by Abdelrahim Médine - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 02:20

true-flag-of-saudi-arabia.jpgالوهابية بريئة من الإهاب

La louange est à Allah. Que la prière et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille, et tous ces compagnons.

 

La grâce qu’Allah a accordée à ce pays, l’Arabie Saoudite, en particulier, et aux musulmans en général à travers la prédication de Sheikh Muhammad Ibn Abdul Wahhab, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, avec l’assistance de la famille Sa’oud, qu’Allah les protège, est connue de chacun, où qu’il soit.

 

Par cette prédication, Allah a restitué à la croyance sa pureté originelle, et l’a débarrassée de toute forme de polythéisme. Il a rendu à la religion sa vigueur, et l’a purifiée de l’innovation.

 

Il a restauré le règne de la loi islamique chez les hommes, et a banni les lois préislamiques, ce qui a réjoui et consolé les croyants.

 

Ce pays vit depuis, qu’Allah soit loué, dans la sécurité et la stabilité.

 

Il s’y est développé un mouvement scientifique béni, puisant sa source dans le livre d’Allah, et dans la sunna de Son Envoyé – qu’Allah prie sur lui et le salue -.

 

Cependant, cette prédication exaspère : elle irrite les ennemis de la religion parmi les mécréants, et les hypocrites, ainsi que les ennemis de la sunna parmi les innovateurs, et les fabulateurs.

 

Ils n’ont cessé de ruser contre cette prédication, usant de différentes sortes de stratagèmes et d’astuces pour la contrecarrer et l’anéantir.

 

Parfois ce sont les armes et la guerre, et d’autres fois, ils emploient la machination et le mensonge.

 

Tous ces efforts, cependant, ne font qu’augmenter la force, l’épanouissement, la consolidation, la clarté, l’extension, et l’expansion de cette prédication.

 

Comme Allah dit : 

 « Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants » (Le repentir, verset : 32).

 

Parmi les ruses qu’ils emploient contre cette prédication bénie, voici la plus courante : dire qu’elle est la cinquième école de jurisprudence, qu’elle est dans la voie des kharidjites, et dans cette optique, ses détracteurs l’ont nommée « wahhabisme », afin de mieux la relier au Sheikh Muhammad ibn Abdul Wahhab qui est le pionnier de cette réforme.

 

Ils veulent ainsi créer la confusion, et faire croire aux gens que cette prédication est une école jurisprudentielle indépendante des quatre écoles orthodoxes ; qu’elle est une voie contraire au salafisme qui repose sur le livre d’Allah, la sunna et la compréhension des vertueux prédécesseurs de cette communauté.

 

Aujourd’hui, ils la qualifient de prédication terroriste et lui imputent les attaques commises contre des personnes, les destructions, et les explosions que commettent certains individus ou certains groupes suspects.

 

Ceux qui ont imputé ces actes criminels à la prédication veulent tout simplement la dénaturer, et éloigner les gens d’elle.

 

Ils prétendent que les auteurs de ces actes criminels sont des wahhabites !

 

Certaines personnes se sont, en effet, imprégnées de cette idée et se sont mises à prendre le nom wahhabisme en aversion, sans pour autant connaître les intentions sous-jacentes des ennemis de cette prédication bénie, ils se sont dressés contre elle, alors qu’elle désavoue complètement le terrorisme, et la destruction, et n’est pas non plus, loin de là, une invitation à répandre la corruption sur terre.

 

Si sous le nom de wahhabisme, l'on veut désigner ceux qui suivent le Sheikh Muhammad Ibn Abdul Wahhab dans sa méthodologie de prédication à la lumière du Coran et de la sunna, et de la compréhension de nos vertueux prédécesseurs, c’est alors un nom que n’entache aucune souillure ; bien plus, c’est un honneur d’être sur cette voie et de la suivre.

 

Mais l’objectif de cette appellation est d’insinuer que la prédication du Sheikh constitue la cinquième école, qu’elle est terroriste, et s’écarte de la voie des sunnites (Ahl As Sounna oua Al Jama’a), ce ne sont là que mensonges, et cette rumeur ne saurait nous nuire car elle est une pure calomnie, et une accusation non fondée.

 

Allah est le détenteur de la grâce, et Il nous suffit, et Il est notre Meilleur garant !

 Que la prière et les bénédictions soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et tous ses compagnons. 

 

Article paru dans le magazine Da’awa (sept 2002). 

 Son excellence le Sheikh Dr Saleh Al Fawzân (hafidhahou Allah), Membre du comité des grands savants et membre du comité permanent des fatwas du Royaume d’Arabie Saoudite.

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

Repost 0
Published by abdelrahim.medine.over-blog.com - dans Terrorisme - الإرهاب
commenter cet article